Publié dans Communiqués

Stratégie de développement de l’industrie québécoise des produits forestiers: des objectifs pertinents qu’il faut appuyer davantage, selon la FCCQ

Par Stéphane Forget, MBA
Président-directeur général

La Stratégie de développement de l’industrie québécoise des produits forestiers, dévoilée aujourd’hui, propose une série de mesures qui doivent permettre au secteur forestier de relever les défis de la transformation de l’industrie. Pour des investissements totaux de 827 M$, dont 300 M$ pour bonifier le Programme de rabais d’électricité applicable aux consommateurs facturés au tarif « L », la Fédération des chambres de commerce du Québec, qui a participé aux travaux d’élaboration, croit que les besoins du secteur forestiers sont très importants et cruciaux pour l’ensemble des régions du Québec.

« Face aux défis importants auxquels ce secteur est confronté, cette stratégie, qui offre des pistes intéressantes, doit d’abord et avant tout accompagner significativement les entreprises afin qu’elles demeurent compétitives et qu’elles se diversifient », avance Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ. Ainsi, l’appui du gouvernement sur la modernisation du secteur devrait être accélérée et la FCCQ souhaite donc que la réflexion sur la pertinence de rendre disponible un fonds d’investissement stratégique se fasse rapidement.

Des 43 mesures proposées, la FCCQ note la proposition visant à développer un réseau routier multiressource permettant de valoriser le territoire, le secteur forestier et potentiellement d’autres ressources naturelles. La stratégie gouvernementale vise aussi à diversifier les marchés, dans le contexte du protectionnisme américain actuel et des litiges commerciaux. Ainsi, le Programme de biomasse forestière résiduelle recevra 45 M$ sur trois ans pour développer cette filière prometteuse, tant du point de vue de l’innovation que du développement durable.

« Le secteur des produits forestiers représente 2,1 % du PIB du Québec, soit 6 G$. Il s’agit d’un secteur très important du point de vue industriel, bien sûr, mais aussi régional », soutient Stéphane Forget. « Cette stratégie en est l’affirmation. »

À l’instar du plan de développement économique de la FCCQ, Accélérer le rythme, la Stratégie s’attarde au rôle essentiel d’une formation qualifiante pour la main-d’œuvre, qui doit aussi être suffisante. La FCCQ salue ainsi la volonté d’inclure des travailleurs issus de l’immigration ou des Premières Nations.

« Le secteur forestier voit son niveau de sophistication technologique augmenter et cela nécessite une bonne offre de formation de sa main-d’œuvre, incluant la formation continue. Les travailleurs venant de l’étranger doivent être intégrés dans la filière des produits forestiers, alors que ceux des communautés autochtones peuvent et doivent contribuer activement au développement du secteur forestier », conclut Stéphane Forget.

À propos de Stéphane Forget, MBA
Président-directeur général

Stéphane Forget est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec. À la FCCQ depuis 2014, il a d’abord occupé le poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif,  à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec.

Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal  (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal.

Monsieur Forget est membre du Conseil et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

  1. Ce midi, les RV Internationaux COREX recevaient le gouverneur du Vermont, M. Phil Scott, qui a souligné la richesse des liens qui unissent le Québec et le Vermont, au-delà des relations commerciales. En raison de sa proximité géographique, mais aussi par les liens historiques qui unissent Vermontais et Québécois,  l’État du Vermont est un marché... En savoir plus
  2. Devant la décision rendue aujourd’hui par la Cour suprême du Canada confirmant la validité quant à la création d’une Commission pancanadienne des valeurs mobilières, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) rappelle l’importance pour le Québec de maintenir son propre système de réglementation des valeurs mobilières. « Cette décision vient affaiblir le Québec... En savoir plus
  3. Relevant du Président-directeur général, le titulaire du poste s’assure du bon fonctionnement du bureau et de la saine gestion des ressources de l’organisation (financières, humaines, matérielles, informationnelles). Il administre et analyse l’application des procédures comptables pour rendre compte de la situation de l’organisation et est garant des politiques et procédures internes. Il est responsable de... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!