Publié dans Communiqués

Stratégie fédérale pour la croissance du tourisme : il faut mettre les conditions en place pour que toutes les régions en bénéficient

Par Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

Pour les PME et les centaines de milliers de travailleurs de l’industrie touristique québécoise, l’annonce d’investissements de 58,5 M$ d’aide financière pour la création ou l’amélioration des expériences touristiques est une bonne nouvelle, affirme la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

« L’industrie touristique québécoise est bien diversifiée, attire de nombreuses catégories de voyageurs de tous âges et de tous horizons, en plus de connaître une bonne croissance, avec près de huit millions de visiteurs annuellement », souligne Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ. « Les entreprises québécoises doivent obtenir leur juste part du soutien financier et les efforts de promotion à l’international permettront d’augmenter le nombre de touristes qui nous visitent. »

Selon l’Alliance de l’industrie touristique du Québec, le tourisme génère près de 400 000 emplois non délocalisables partout au Québec. C’est une industrie qui génère des recettes de 15,7 G$, dont plus de 2 G$ en retombées fiscales au provincial seulement. « Valoriser nos joyaux touristiques, partout au Québec, est primordial dans un contexte de concurrence vive pour attirer les visiteurs », poursuit Stéphane Forget.

Fournir les outils de la réussite

« Les gouvernements doivent cependant veiller à ce que la main-d’œuvre soit suffisante, en plus de doter les régions des infrastructures nécessaires, dont l’accès à Internet haute vitesse et à la téléphonie cellulaire pour faciliter les réservations en ligne », explique Stéphane Forget. La FCCQ rappelle de plus que les installations portuaires, ferroviaires et aéroportuaires sont des compléments essentiels à l’accès routier, permettant aux touristes de visiter toutes les régions facilement.

Pour la FCCQ, il sera important d’accroître le bassin de main-d’œuvre pour répondre à la croissance, que ce soient des travailleurs saisonniers, des travailleurs expérimentés ou des étudiants, par exemple. La FCCQ proposait récemment la mise en place d’un service de coordination des travailleurs saisonniers, afin que des industries complémentaires, telles que les pêcheries et le tourisme, puissent partager les employés selon leurs moments forts. Quant aux travailleurs expérimentés, la FCCQ demande que des mesures soient mises en place pour favoriser l’attraction et la rétention de ces employés.

Quatre saisons pour attirer les touristes

« Le Québec dispose d’une offre touristique attrayante durant toutes les saisons, non seulement lors de nos étés et nos hivers, mais également l’automne avec ses couleurs ainsi que le printemps et ses produits de l’érable. Assurons-nous qu’un maximum de visiteurs d’un peu partout sur la planète puisse en bénéficier », conclut Stéphane Forget.

À propos de Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

Stéphane Forget est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec. À la FCCQ depuis 2014, il a d’abord occupé le poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif,  à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec.

Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal  (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal. Au printemps 2019, il a obtenu la désignation d’administrateur de sociétés certifié (ASC).

Monsieur Forget est membre du Conseil et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

  1. Alors qu’il y a plus de 114 000 postes à combler dans les entreprises québécoises, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) croit que les mesures permettant d’intégrer davantage de jeunes au marché du travail font partie intégrante de la solution à la pénurie de main-d’œuvre. Selon des données gouvernementales, 54 % des besoins... En savoir plus
  2. Au cours d’un dîner-conférence de la série RV Affaires de la FCCQ, Pierre Fitzgibbon, ministre de l’Économie et de l’Innovation a pris la parole sous le thème Investissement Québec : Développer, innover et exporter.  Le ministre de l’Économie et de l’Innovation a abordé la réforme actuelle d’Investissement Québec et a échangé sur le développement économique... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!