Publié dans Communiqués

Prolongation de la subvention salariale d’urgence : la FCCQ suggère d’utiliser le seuil de pertes de revenus de 15% pour tous les mois où la subvention salariale sera en vigueur

Par Charles Milliard
Président-directeur général

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) tient à saluer la prolongation de la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSUC) jusqu’à la fin août et les mesures d’élargissement annoncées aujourd’hui, pour rejoindre davantage d’entreprises. Cependant, d’autres assouplissements demeurent nécessaires pour qu’un maximum d’entreprises ayant souffert de pertes de revenus durant la crise puissent en bénéficier.

« Les entreprises qui ont subi des pertes importantes de revenus ne sont toujours pas en mesure de rencontrer les critères de la Subvention salariale d’urgence du Canada. Bien que la démonstration de pertes de revenu ait été abaissée à 15 % pour le mois de mars, la preuve d’une baisse de revenus de 30% pour les autres mois demeure en vigueur », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

« Nous sommes d’avis qu’il serait préférable d’appliquer également le seuil de 15% de pertes de revenus pour tous les mois subséquents. Cette mesure permettrait de venir en aide à un plus grand nombre d’entreprises et de réduire leurs possibilités d’endettement, tout en maintenant leur main-d’œuvre au sein de leur organisation », a poursuivi M. Milliard.

« Pour des raisons comptables, certaines entreprises peuvent mettre plusieurs mois avant d’être en mesure de faire la démonstration d’une perte de revenus par rapport à l’année précédente. Il est donc important de faire preuve de flexibilité dans le traitement des demandes, quitte à procéder à une vérification des faits ultérieurement, pour s’assurer que les entreprises puissent maintenir leurs employés grâce aux liquidités offertes temporairement par l’État. »

Ajustements également nécessaires à la PCU et la PCUE

« Dans un contexte de relance économique, nous rappelons qu’il faudrait absolument revoir la Prestation canadienne d’urgence (PCU) et la Prestation canadienne d’urgence pour les étudiants (PCUE), pour aider les entreprises à bénéficier de la main-d’œuvre nécessaire pour la saison estivale, notamment en région. Nous avons soulevé à plusieurs reprises que dans sa forme actuelle, le programme représente un désincitatif à retourner au travail. Il s’agit d’en enjeu majeur pour plusieurs secteurs d’activités, notamment dans l’agroalimentaire où le recrutement étudiant accuse un retard important », a ajouté Charles Milliard.

Une occasion pour améliorer la fiscalité des entreprises

La crise actuelle représente une occasion pour éliminer les mesures néfastes à l’entrepreneuriat qui ont été maintenues dans la réforme fiscale des sociétés privées. Par exemple, un processus de transfert d’entreprises peut être accéléré et même représenter une alternative pour assurer la survie de certaines PME dans le présent contexte.

Avec la réforme de 2017, il est devenu plus avantageux sur le plan fiscal de transférer à un étranger plutôt qu’à un membre de sa famille. Rappelons que 23 % des propriétaires actuels au Québec avaient l’intention de céder leur entreprise dans les prochaines années, dont le tiers à un membre de leur famille.

Fermeture de la frontière avec les États-Unis jusqu’au 21 juin

« Nous prenons acte de l’annonce par le premier ministre Trudeau que la frontière entre le Canada et les États-Unis ne rouvrira pas avant le 21 juin. Nous espérons évidemment que la libre circulation des personnes et des marchandises à la frontière puisse reprendre le plus rapidement possible, dès que la situation le permettra », a conclu Charles Milliard.

À propos de Charles Milliard
Président-directeur général

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il a une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL. Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Titulaire d’un baccalauréat en pharmacie et d’un certificat en économique de l’Université Laval, ainsi que d’un MBA de HEC Montréal, Charles Milliard est membre de l’Ordre des Pharmaciens du Québec. Chroniqueur santé à diverses émissions télé au cours des dernières années (Radio-Canada, TVA et V), il s’implique en outre à titre personnel au sein de plusieurs organismes culturels, notamment à titre de président du conseil d’administration du Festival TransAmériques et d’administrateur à l’Orchestre symphonique de Montréal, au Conseil des Arts de Montréal et à la Fondation Armand-Frappier.

  1. Montréal, 30 juillet 2020 – La FCCQ (Fédération des chambres de commerce du Québec), le CPQ (Conseil du patronat du Québec), la CCMM (Chambre de commerce du Montréal métropolitain), la FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante), et MEQ (Manufacturiers et Exportateurs du Québec) sont extrêmement préoccupés par l’impact sur l’économie de la situation qui escalade dans le... En savoir plus
  2. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) se réjouit de la décision annoncée aujourd’hui par le conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité et de la santé et de la sécurité au travail (CNESST), d’abaisser de façon importante le taux moyen de cotisation des employeurs pour l’année 2021, aux fins du... En savoir plus
  3. Le gouvernement du Québec a annoncé l’obligation du couvre-visage dans les lieux publics clos à compter d’aujourd’hui. Nos 13 organisations représentent presque l’ensemble des entreprises qui auront à appliquer cette nouvelle directive et s’entendent sur le fait que la mise en place des meilleures mesures pour éviter la propagation de la COVID-19 est nécessaire. La... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!