Publié dans Communiqués

Mise à jour de la Politique internationale du Québec : les entreprises de partout au Québec pourront développer de nouveaux marchés internationaux

Par Vice-président Stratégies et affaires économiques

Les mesures annoncées dans la nouvelle Politique internationale du Québec, dévoilée ce matin, permettront de favoriser les exportations et les investissements étrangers dans toutes les régions du Québec, soutient la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

« Nous sommes convaincus que le Québec a une place de choix à occuper sur la scène économique internationale », explique Kathy Megyery, vice-présidente Stratégie et Affaires économiques à la FCCQ. « Notre capacité à attirer des investissements étrangers et d’aider les entreprises d’ici à exporter est vitale, surtout pour assurer le dynamisme économique de l’ensemble des régions du Québec. »

Au cours des dernières années, la FCCQ a été particulièrement active, entre autres avec son programme COREX, pour promouvoir les échanges commerciaux hors des frontières québécoises, que ce soit aux États-Unis, vers l’Europe ou encore avec les autres provinces canadiennes. C’est donc avec enthousiasme qu’elle accueille des mesures supplémentaires pour soutenir les ambitions des entrepreneurs québécois. « Pour la FCCQ, beaucoup plus d’entreprises québécoises doivent faire leurs premiers pas sur les marchés extérieurs, au point que cela ne soit plus une marque d’audace, mais un réflexe », poursuit Kathy Megyery.

Des priorités claires et pertinentes
La volonté exprimée dans la Politique d’attirer les investissements et accroître les exportations est en phase avec la vision de la FCCQ, pour qui l’innovation québécoise doit servir de tremplin économique. « Pour nous, l’objectif de recruter de la main-d’œuvre qualifiée et attirer les talents doit se faire partout, car cet enjeu est particulièrement criant dans certaines régions », affirme Kathy Megyery. « L’arrivée de nouveaux travailleurs doit, par ailleurs, être en adéquation avec les besoins du marché du travail. »

Les priorités énoncées dans la Politique viennent aussi lier des concepts présents dans d’autres annonces du gouvernement, permettant de voir le plan économique du Québec de manière plus globale. « Par exemple, les zones d’innovation que propose le gouvernement seront un moyen efficace de propulser l’innovation québécoise à travers le monde, ce à quoi nous croyons beaucoup », ajoute Kathy Megyery. « En situation de rareté de main-d’œuvre, l’innovation et la productivité sont des enjeux critiques et le Québec doit relever ces défis si nous souhaitons atteindre des performances économiques à la hauteur de nos ambitions. »

Soutenir les exportations des entreprises en région
Par ailleurs, le livre blanc de la FCCQ, Pour des régions économiquement dynamiques, souligne l’enjeu d’un accompagnement plus difficilement disponible, en région, pour les volets de productivité. « Nous devons mieux aider les entreprises qui souhaitent exporter, surtout en région. C’est un enjeu fondamental pour la FCCQ, car une économie dynamique permettra la croissance des entreprises et des communautés partout au Québec », conclut Kathy Megyery.

  1. Alors que le gouvernement du Québec vient d’annoncer le port du masque obligatoire dans tous les lieux publics fermés, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) est préoccupée par les pénalités que pourraient subir les entreprises.   À partir du 18 juillet, le port du masque devra être obligatoire dans tous les lieux publics fermés, incluant... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!