Publié dans Communiqués

Fermeture des entreprises jusqu’au 13 avril : Des secteurs à ne pas oublier dans la liste des services essentiels

Par Charles Milliard
Président-directeur général

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) prend acte et comprend la décision annoncée par le premier ministre du Québec, François Legault, de fermer l’accès physique pour toutes les entreprises qui ne sont pas des services essentiels jusqu’au 13 avril, afin de limiter la contagion. La FCCQ souligne également l’importance d’élargir la notion de services essentiels à certaines entreprises privées œuvrant dans des secteurs précis de l’économie.

À la suite de l’annonce d’aujourd’hui, la FCCQ tient aussi à rappeler que bon nombre d’entreprises ont déjà adapté leurs pratiques et continueront d’exercer leurs opérations, que ce soit par le commerce en ligne pour les produits ou par des services de télétravail.

« C’est une décision responsable du gouvernement dans les circonstances. Nous le savons, c’est une situation exceptionnelle qui évolue rapidement et les conséquences sont importantes pour notre économie, en particulier pour les entreprises et les PME. Il sera important pour le gouvernement de bien clarifier les secteurs qui font partie des services essentiels, de bien communiquer ensuite l’information, puisque des questions semblent déjà apparaître chez bon nombre de membres de la FCCQ », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

Des questionnements quant aux services essentiels

La FCCQ constate toutefois plusieurs questionnements quant à la composition de la liste des services essentiels à diffuser dans les prochaines heures. Elle insiste sur l’importance d’ajouter d’autres secteurs importants, comme les entreprises en agroalimentaire incluant toute la chaîne d’approvisionnement et leurs fournisseurs, les communications et les services de médecine privé.

« Il faudrait que les entreprises dont la production est nécessaire à l’opération des milieux considérés essentiels soient également inclues dans la liste. Par exemple, les fabricants d’emballages pour le secteur alimentaire, les stations-services, les services de nettoyage, etc. », ajoute M. Milliard.

« Pour les services essentiels, il est important de rappeler que la situation amène des dépenses non prévues pour ces entreprises qui maintiennent leurs opérations, que ce soit pour répondre aux mesures d’hygiène ou à la demande élevée de livraisons, par exemple », a poursuivi Charles Milliard.

Un plan de soutien accru aux entreprises est nécessaire

La FCCQ rappelle par le fait même sa demande que le gouvernement mette en place dans les prochains jours toutes les mesures d’accompagnements nécessaires pour les entreprises et les PME touchées. Au cours des derniers jours et des dernières semaines, la FCCQ a présenté plusieurs demandes pour venir en aide aux entreprises qui subissent les conséquences de la COVID-19.

« Parmi celles-ci, une aide financière directe d’urgence qui pourrait les aider à absorber rapidement les contrecoups de cette crise majeure. Nous avions également proposé un moratoire sur les paiements de TPS et TVQ pour soutenir les entreprises qui éprouvent de graves problèmes de liquidité », a conclu Charles Milliard.

À propos de Charles Milliard
Président-directeur général

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL. Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Titulaire d’un baccalauréat en pharmacie et d’un certificat en économique de l’Université Laval, ainsi que d’un MBA de HEC Montréal, Charles Milliard est membre de l’Ordre des Pharmaciens du Québec. Chroniqueur santé à diverses émissions télé au cours des dernières années (Radio-Canada, TVA et V), il s’implique en outre à titre personnel au sein de plusieurs organismes culturels, notamment à titre de président du conseil d’administration du Festival TransAmériques et d’administrateur à l’Orchestre symphonique de Montréal, au Conseil des Arts de Montréal et à la Fondation Armand-Frappier.

  1. Charles Milliard présente la nouvelle initiative de la FCCQ J’achète bleu.  Partez à la rencontre de plusieurs entreprises de partout au Québec qui ont une offre de commerce en ligne exceptionnelle et qui mérite d’être encouragée. Pour pouvez retrouver l’intégralité de cette vidéo sur notre chaîne Youtube.
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!