Publié dans Communiqués

Une avancée notable pour l’allègement réglementaire et administratif des entreprises, selon la FCCQ

Par Charles Milliard
Président-directeur général

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) salue le dépôt du projet de loi n° 103 ce matin à l’Assemblée nationale, visant à alléger le fardeau réglementaire et administratif des entreprises.

Elle souligne particulièrement l’intention exprimée aujourd’hui par le gouvernement, dans son communiqué de presse, de déposer chaque année un projet de loi visant à réviser les mesures réglementaires et administratives qui amènent un fardeau inefficace pour des entreprises de différents secteurs de l’économie. Il sera important pour la FCCQ que le gouvernement du Québec maintienne cet engagement dans les années à venir.

« Depuis longtemps, nous plaidons pour que le gouvernement du Québec procède à une révision importante des mesures amenant un fardeau réglementaire et administratif, souvent nuisibles aux opérations des entreprises, voire même à leur développement. En plus des délais additionnels parfois inutiles qu’elles doivent respecter, certaines mesures peuvent malheureusement représenter des coûts supplémentaires pour ces entreprises », a affirmé Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

La FCCQ constate que le projet de loi n° 103 s’attaque à des mesures réglementaires touchant les secteurs manufacturiers, des ressources naturelles, en environnement, pour les sociétés de transport ainsi qu’en agroalimentaire. Elle collabore au plan d’action en matière d’allègement réglementaire et administratif 2020-2025 et la FCCQ constate que des mesures qu’elle avait présentées se trouvent dans le projet de loi.

« Par exemple, d’amener davantage de flexibilité dans la reconnaissance des activités en agrotourisme pour permettre à des agriculteurs de réaliser des activités touristiques sur leur propre terre afin de faire connaître leur secteur, dans le respect des principes de développement durable. Or, des règles de la Loi sur la protection du territoire et des activités agricoles étaient trop restrictives, ce qui non seulement limitait la possibilité de revenus additionnels, mais également engendrait de la frustration de leur côté », a poursuivi M. Milliard.

Aussi, dans le secteur minier, les entreprises d’exploration sont soumises à un fardeau de paperasse beaucoup trop lourd auquel le projet de loi n° 103 permet de s’attaquer, notamment le prolongement de la période de validité des « claims », ainsi que la simplification des différentes échéances d’envoi de documents au ministère. La FCCQ recommande de faire un pas de plus et de remplacer la déclaration annuelle de travaux par « claim » par une déclaration par propriété pour simplifier la vie des entrepreneurs.

Du travail encore à faire

« Le présent projet de loi est un bon pas en avant pour alléger la charge demandée aux entreprises, et représente également une opportunité de bonifier l’effort gouvernemental exprimé aujourd’hui. Il reste beaucoup de travail à effectuer en matière d’allègement réglementaire et administratif pour les entreprises.  Entre autres dans les domaines du repreneuriat, du tourisme, de la construction, pour ne nommer que ceux-ci. Nous poursuivrons notre travail avec le gouvernement afin de permettre aux entreprises d’évoluer dans un milieu réglementaire et administratif, le plus souple et efficace possible », a conclu Charles Milliard.

À propos de Charles Milliard
Président-directeur général

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il a une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL. Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il possède une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL.

Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Titulaire d’un baccalauréat en pharmacie et d’un certificat en économique de l’Université Laval, ainsi que d’un MBA de HEC Montréal, Charles Milliard est membre de l’Ordre des Pharmaciens du Québec. Chroniqueur santé à diverses émissions télé au cours des dernières années (Radio-Canada, TVA et V), il s’implique en outre à titre personnel au sein de plusieurs organismes culturels, notamment à titre de président du conseil d’administration du Festival TransAmériques et d’administrateur à l’Orchestre symphonique de Montréal, au Conseil des Arts de Montréal et au Festival de Lanaudière.

  1. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Fédération des gens d’affaires francophones de l’Ontario (FGA) sont fières de dévoiler aujourd’hui les noms des finalistes du Prix du commerce Ontario-Québec en francophonie. Lancé lors de la Grande Rencontre 2021, ce Prix vise à reconnaître l’excellence d’entreprises francophones qui ont à cœur la francophonie... En savoir plus
  2. Dans le cadre des initiatives des Corridors de commerce et du Programme COREX, la FCCQ se donne pour mission de stimuler l’ambition, sensibiliser, informer et outiller les entreprises du Québec dans le développement de leurs activités dans les corridors de commerce, qu’ils soient américains ou ailleurs dans nos marchés extérieurs privilégiés. Membre à part entière... En savoir plus
  3. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) profitera aujourd’hui de sa participation en commission parlementaire, pour réitérer son appui aux objectifs du projet de loi 96 visant à raffermir la présence du français, notamment dans le milieu des affaires québécois. Toutefois, la hausse probable du fardeau administratif demeure une préoccupation pour des entreprises, à... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!