Publié dans Communiqués

Transportez vert devrait accroître les possibilités pour le transport routier de réduire ses GES

Par Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

L’élargissement et la bonification de l’aide financière aux transporteurs routiers afin qu’ils puissent recourir plus facilement aux technologies vertes pourraient permettre à un plus grand nombre d’entreprises de transport d’améliorer leur efficacité énergétique et de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES), selon la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, Jonatan Julien, a en effet annoncé ce matin la création d’un nouveau programme intitulé Transportez vert, à l’intention du transport routier léger, comme des camions de livraison pour les marchandises ou encore, pour des autobus scolaires entre autres. Parmi les formes d’aide, une entreprise pourrait bénéficier jusqu’à 200 000 $ pour l’acquisition de certaines technologies.

« Nous constatons par la création de Transportez vert, qu’un plus grand nombre d’entreprises auront accès à de l’acquisition de nouvelles technologies vertes, ce qui constitue une bonne nouvelle. Des entreprises de transport routier ne répondaient pas aux critères des autres programmes disponibles qui ont connu un certain succès, entre autres pour le transport lourd des marchandises via Écocamionnage par exemple », souligne Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ.

 Simplifier la gouvernance pour maximiser les résultats

La FCCQ prend acte que Transportez vert sera administré par Transition énergétique Québec au même titre que Roulez vert qui rencontre certains objectifs similaires, alors que le programme Écocamionnage sera administré par le ministère des Transports du Québec.

« À l’instar de ce que nous demandons pour l’ensemble des programmes financés par le Fonds vert, il faudra s’assurer que la gestion des programmes d’aide au transport routier soit efficiente, souple et réponde aux besoins des entreprises. Il faudra ainsi que l’accès des entreprises aux volets de Transportez vert soit facile en évitant autant que possible l’éparpillement dans différents programmes visant à atteindre le même objectif », ajoute Stéphane Forget.

« Parmi les vecteurs de développement de notre économie, la transition énergétique est sans contredit un élément majeur offrant plusieurs opportunités pour les entreprises. L’électricité a plusieurs vertus, mais une vision plurielle sera nécessaire afin d’inclure d’autres sources énergétiques utilisées par le transport routier qui permettent de réduire les GES, comme le gaz naturel par exemple », conclut Stéphane Forget.

À propos de Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

Stéphane Forget est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec. À la FCCQ depuis 2014, il a d’abord occupé le poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif,  à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec.

Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal  (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal. Au printemps 2019, il a obtenu la désignation d’administrateur de sociétés certifié (ASC).

Monsieur Forget est membre du Conseil et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

  1. Les mesures annoncées dans la nouvelle Politique internationale du Québec, dévoilée ce matin, permettront de favoriser les exportations et les investissements étrangers dans toutes les régions du Québec, soutient la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). « Nous sommes convaincus que le Québec a une place de choix à occuper sur la scène économique internationale »,... En savoir plus
  2. Les propositions contenues au projet de loi no 51, Loi réformant la Loi sur l’assurance parentale, permettent de tenir compte des changements s’étant opérés dans le monde du travail au cours des dernières années, commente la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). « Les mesures proposées apportent davantage de flexibilité pour les travailleurs, mais... En savoir plus
  3. En mars dernier, la Ville de Montréal a lancé une pétition en ligne demandant, notamment, de réviser la réglementation municipale afin que le Publisac soit déposé seulement devant les propriétés qui affichent un logo le demandant. Cette procédure inhabituelle est une première pour l’administration municipale actuelle. Avec 15 000 signataires, la Ville fut dans l’obligation... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!