Publié dans Communiqués

Transport aérien régional : des mesures qui amélioreront la desserte des régions et un mécanisme de dialogue en continu avec les intervenants, dont la FCCQ.

Par Stéphane Forget, MBA
Président-directeur général

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) accueille favorablement les précisions annoncées ce matin par le gouvernement du Québec dans le dossier du transport aérien régional, ainsi que les mesures pour accélérer l’amélioration et le développement des infrastructures aéroportuaires régionales.

En plus d’annoncer la composition du comité, la ministre déléguée aux Transports, Véronyque Tremblay, a précisé des mesures présentées au Sommet sur le transport aérien régional qui s’est déroulé en février dernier, auquel la FCCQ était présente.

Des améliorations nécessaires aux infrastructures aéroportuaires

Parmi celles-ci, les modalités entourant l’aide financière pour le Programme d’aide québécois pour les infrastructures aéroportuaires régionales (PAQIAR) permettront d’aller de l’avant plus rapidement avec les travaux nécessaires à la réfection, de même qu’au développement des pistes et des installations aéroportuaires, estime la FCCQ.

« Des aéroports régionaux ont des besoins de modernisation importants. Cette aide de 100 millions de dollars doit servir à améliorer la qualité des services, au bénéfice de la vitalité des régions et de leur développement économique. Ces améliorations nécessaires pourraient également représenter un incitatif à l’expansion des liaisons aériennes et ainsi, améliorer les dynamiques de marché concurrentiel », a déclaré Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ

Le gouvernement fédéral possède lui aussi des leviers d’intervention importants et une participation rehaussée de sa part à la modernisation et au développement des infrastructures aéroportuaires dans les régions québécoises est essentielle, rappelle la FCCQ. Cet engagement, précise-t-elle, favorisera non seulement l’accès à nos régions, mais aussi le développement de projets porteurs et créateurs de richesse pour tous les Québécois

La FCCQ avait également salué l’élargissement et la bonification du Programme de réduction des tarifs aériens (PRTA), et elle constate aujourd’hui la volonté du gouvernement du Québec de simplifier l’utilisation des outils disponibles pour les régions admissibles, afin qu’elles puissent bénéficier plus facilement de cette forme d’aide.

Participation de la FCCQ au groupe de travail permanent

Le gouvernement a par ailleurs confirmé la participation de la FCCQ au groupe de travail permanent sur le transport aérien régional. Elle participera activement aux travaux du groupe de travail mis sur pied aujourd’hui en mettant de l’avant le point de vue, les préoccupations et les propositions des gens d’affaires, des régions et des compagnies aériennes.

« Pour nous, il est important que le point de vue économique et régional soit entendu à l’occasion des travaux à venir dans le groupe de travail permanent annoncé aujourd’hui. Nous avons été fort actifs sur la question du transport aérien régional. Nous irons porter les messages que nous réitérons depuis fort longtemps, et en ce sens, nous sommes très heureux d’avoir été conviés par le gouvernement à ces travaux », a conclu Stéphane Forget.

On peut consulter le mémoire de la FCCQ, présenté en octobre au ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, ainsi qu’à la Société du Plan Nord ici.

 

À propos de Stéphane Forget, MBA
Président-directeur général

Stéphane Forget est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec. À la FCCQ depuis 2014, il a d’abord occupé le poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif,  à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec.

Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal  (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal.

Monsieur Forget est membre du Conseil et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

  1. Il faut saluer la bonne nouvelle : dans son discours inaugural du 28 novembre, le premier ministre François Legault a explicitement fait de l’enjeu climatique une préoccupation de son gouvernement. Quant à la façon dont cette préoccupation s’incarnera dans des gestes concrets, on jugera l’arbre à ses fruits.  D’ici là, la chance doit être au coureur. ... En savoir plus
  2. En marge de la dernière journée des travaux de l’Assemblée nationale, les employeurs québécois amorcent les festivités de fin d’année avec de grandes préoccupations. Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) et la FCCQ, dont l’ensemble des membres représente plus de deux emplois sur trois, et ce, dans toutes les régions du Québec, en appellent... En savoir plus
  3. En accord avec l’objectif de bien intégrer les immigrants, la FCCQ croit que le seuil proposé dans le Plan d’immigration du Québec, déposé aujourd’hui par le ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Simon Jolin-Barrette, doit être temporaire. Pour éviter d’exacerber la pénurie de main-d’œuvre par la réduction du nombre d’immigrants accueillis chaque... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!