Publié dans Communiqués

Tournée « Pour des milieux de vie durables au Québec » : Seconde étape en Estrie !

Par Charles Milliard
Président-directeur général

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et Fondaction ont tenu aujourd’hui la seconde rencontre de leur tournée régionale « Pour des milieux de vie durables au Québec » afin de réfléchir aux enjeux de la durabilité dans les villes et les communautés du Québec. L’objectif de cette tournée est de favoriser des échanges entre les acteurs sur le terrain, les entreprises et les citoyens ainsi que de redéfinir et promouvoir des stratégies porteuses de prospérité durable. C’est en Estrie que la tournée se poursuit, avec le soutien de la Chambre de commerce et d’industrie de Sherbrooke.

Les leaders économiques et des représentants des gouvernements de proximité ainsi que des entrepreneurs invités ont échangé et pu réagir aux résultats d’une consultation dévoilés lors de la rencontre. Cette grande consultation qui se poursuit pour les prochaines dates de la tournée, a été élaborée en partenariat avec Vivre en Ville, un organisme expert dans le domaine. Pour y participer, cliquez ici.

Des résultats révélateurs et propres à la région

La consultation a permis d’obtenir un portrait des priorités et des enjeux de la communauté d’affaires de l’Estrie concernant le développement de milieux de vie durables, et donc d’orienter les échanges sur 4 éléments principaux.

Les thèmes prioritaires pour établir un milieu de vie durable en Estrie

La majorité des répondants (38 %) ont placé en priorité et ex aequo, la vitalité économique et soutien aux commerces de proximité des rues principales, cœurs de village et centres urbains ainsi que la préservation et la réhabilitation des écosystèmes naturels afin d’accroître la résilience du territoire face aux catastrophes. Finalement, l’accès à une variété de services publics en santé, éducation et en petite enfance complète le podium avec 29 % des intentions.

Les principaux rôles des entreprises à jouer dans la durabilité d’un milieu de vie

Le développement de milieux de vie durables implique tout un écosystème d’acteurs, dont le milieu entrepreneurial qui a un grand rôle à jouer. Les principaux éléments qui sont ressortis quant à la contribution des entreprises de la région sont l’intégration de pratiques éco-responsables limitant la consommation de ressources naturelles et non renouvelables, notamment dans la construction et la rénovation de bâtiments pour une écrasante majorité de 62 % puis l’approvisionnement responsable et local (57 %) suivi de loin par l’attraction et la création d’emplois de qualité et contribution à la diversité en milieu de travail (29 %).

Les avantages à créer un milieu de vie durable

Selon les répondants, le principal avantage à créer un milieu de vie durable est l’amélioration de la qualité de vie (57 %). Le développement de milieu de vie inclusif et agréable est également un des avantages principaux avantages selon les répondants (40 %) suivi par la meilleure attractivité du territoire qui est indéniable pour les entrepreneurs (38 %).

Quels besoins une entreprise d’économie sociale peut-elle combler ?

Finalement, le concept de milieu de vie durable étant si relié à la notion de communauté et de collectivité, les répondants ont pu s’exprimer sur les besoins principaux que peuvent combler des entreprises d’économie sociale, qui exercent des activités économiques à des fins sociales. C’est sur l’autonomie alimentaire et l’achat local que les entrepreneurs de l’Estrie voient principalement l’apport de l’économie sociale (47 %). Ce modèle économique alternatif serait également utile pour combler les besoins en logements abordables et communautaires, pour 39 % des répondants.

La prochaine rencontre, à Trois-Rivières, se tiendra le 23 mars 2022 de 8 h à 9 h 15 et les inscriptions se font ici.
Toutes les informations relatives à cette tournée ainsi que les dates et les liens d’inscriptions sont disponibles ici.

Citations des panélistes de cette édition à Sherbrooke

« Ces échanges me confirment bel et bien que ce sera l’action et surtout la mobilisation combinée de tous les acteurs qui nous permettra d’amorcer ce changement profond, mais nécessaire. Nous avons tous un rôle à jouer pour permettre un développement plus optimal et solidaire des ressources humaines et matérielles de nos communautés. » Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

« La tournée révèle un fort engagement dans les différentes communautés en faveur de milieux de vie durables. Le dialogue entre les représentants des gouvernements locaux, les experts et les entrepreneurs des différentes régions favorise une compréhension commune des enjeux et permet d’identifier des approches innovantes. » Geneviève Morin, présidente-directrice générale de Fondaction.

« La façon dont nous construisons et vivons dans nos milieux de vie est déterminante dans notre empreinte énergétique et écologique. Il y a, dans chaque collectivité québécoise, des opportunités pour rendre plus durables nos milieux de vie et Sherbrooke, par son dynamisme économique et le potentiel de son centre-ville, est une ville particulièrement propice à ce virage. » Christian Savard, directeur général de Vivre en Ville

« En se posant la question, quel type de société on souhaite? Il devient évident que l’on fait tous partie de l’écosystème et chaque geste compte. Il est primordial que tous les axes de développement durable soient inclus dans tous projets. » Louise Bourgault, vice-présidente et directrice générale de la Chambre de commerce et d’industrie de Sherbrooke

« Nous assistons ce matin à un constat régional illustrant bien que ce développement économique peut et doit intégrer adéquatement ces enjeux sociaux et environnementaux, notamment ceux en lien avec l’urgence climatique. Cette concertation des différents gouvernements, mais également des acteurs économiques et financiers et bien sûr des citoyens et citoyennes contribue à construire une société plus soutenable qui maximise réellement le bien-être de la population. La tendance est bonne, mais il nous reste à l’accélérer. » Alain Webster, président du comité consultatif sur les changements climatiques, Gouvernement du Québec et professeur titulaire, Économie de l’environnement – Université de Sherbrooke

« Les données sont claires: les milieux économiques de la région sont prêts à faire leur part dans la lutte contre les changements climatiques et la création de milieux de vie durable. Il y a une reconnaissance claire que l’amélioration de la qualité de nos milieux passe par une approche intégrée où tous les acteurs y contribuent. L’acceptabilité sociale est là, et il faut appuyer nos gouvernements locaux pour que les changements puissent se faire rapidement et durablement. » Annie Chaloux, Professeure agrégée, École de politique appliquée de l’Université de Sherbrooke.

À propos de Charles Milliard
Président-directeur général

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il possède une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL.

Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Titulaire d’un baccalauréat en pharmacie et d’un certificat en économique de l’Université Laval, ainsi que d’un MBA de HEC Montréal, Charles Milliard est membre de l’Ordre des Pharmaciens du Québec. Chroniqueur santé à diverses émissions télé au cours des dernières années (Radio-Canada, TVA et V), il s’implique en outre à titre personnel au sein de plusieurs organismes culturels, notamment à titre de président du conseil d’administration du Festival TransAmériques et de la Fondation du Cegep de Lévis et d’administrateur à l’Orchestre symphonique de Montréal, au Conseil des Arts de Montréal et au Festival de Lanaudière.

  1. La recherche permanente d’alternatives pour contribuer au développement économique et social du Québec a mobilisé la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et le Réseau des Sociétés d’aide au développement des collectivités et les Centres d’aide aux entreprises (SADC+CAE) pour soutenir des activités qui facilitent l’adoption de la technologie numérique par les petites... En savoir plus
  2. Montréal, 10 juin 2022 – La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) est fière d’annoncer aujourd’hui les noms des lauréats de son Gala des chambres de commerce! Présenté par le Régime d’assurance collective des chambres de commerce (RACCC), ce concours incontournable met à l’honneur les bénévoles, employés et chambres de commerce qui se sont... En savoir plus
  3. Le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI) et la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) sont fiers d’annoncer le lancement de la période de mise en candidature du prix Maurice-Pollack. Depuis 10 ans, ce prix honore les entreprises qui, de par leurs pratiques innovantes en gestion de la diversité ethnoculturelle,... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!