Publié dans Communiqués

Stratégie québécoise de valorisation des minéraux critiques et stratégiques: Un plan nécessaire pour renforcer notre industrie minière

Par Charles Milliard
Président-directeur général

Montréal, le 29 octobre 2020 – La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) accueille positivement cette première stratégie québécoise de valorisation de nos minéraux critiques et stratégiques. Présentée aujourd’hui par le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, M. Jonatan Julien, cette annonce était très attendue. Le secteur minier joue un rôle majeur dans notre économie et génère des milliers d’emplois un peu partout au Québec.

Des minéraux et métaux que nous retrouvons sur notre territoire sont associés à des secteurs en émergence, comme ceux des voitures électriques, des systèmes de stockage d’énergie, de l’énergie solaire et éolienne. Le plan présenté positionne également cette filière pour réaliser une transition énergétique efficace. Il mise en effet sur la recherche et le développement dans l’extraction, la transformation, mais aussi sur le recyclage des minéraux critiques et stratégiques.

L’industrie minière : Un secteur stratégique de notre économie

« Nous avons l’impression que ce plan a le potentiel de venir renforcer la place du Québec comme producteur important des métaux et minéraux. Nous avons la chance au Québec d’avoir un territoire qui regorge de ressources et une industrie minière très active. Les activités minières bénéficient d’une situation privilégiée à l’échelle mondiale grâce à notre électricité propre et abordable, un accès aux grands marchés nord-américains et internationaux ainsi qu’à un contexte géopolitique stable et propice aux investissements. Cette annonce envoie d’ailleurs un signal positif clair pour les investisseurs potentiels », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

La mise en place d’un programme d’aide à l’exploration des minéraux critiques et stratégiques pourrait permettre de soutenir adéquatement notre secteur de l’exploration minière tout en révélant le véritable potentiel minier du Québec. La FCCQ contribuera à la réflexion sur de possibles modifications législatives qui permettraient de favoriser la mise en valeur des minéraux critiques et stratégiques. Les retombées économiques de l’industrie minière au Québec représentent près de 10 milliards de dollars par année. 

Développer nos ressources dans une approche d’économie circulaire

Les entreprises utilisent de plus en plus des stratégies d’économie circulaire au sein de leurs activités. En plus de poser des gestes pour le développement durable, elles peuvent réaliser des économies importantes.

« Les minéraux critiques et stratégiques représentent un potentiel énorme pour la réutilisation des matières et des matériaux, et répondre aux besoins des entreprises. Cela ouvre également de nouvelles possibilités de valorisation des résidus produits. Maintenant, il sera nécessaire pour le gouvernement de trouver le juste équilibre entre l’économie circulaire, et le développement de nos richesses naturelles au Québec », a ajouté Charles Milliard.

Développement régional et infrastructures

Les projets miniers ont des retombées importantes non seulement dans les régions qui exploitent des gisements, mais partout au Québec. Lorsqu’un projet d’ampleur est lancé, celui-ci peut représenter une belle occasion de dynamiser l’économie de toute une région, surtout lorsque d’autres projets visant la transformation de ces métaux et minéraux voient également le jour en complémentarité.

« L’accès au territoire représente un défi dans plusieurs régions ayant un potentiel minier important. L’implication du gouvernement dans la construction des infrastructures multiusagers et des corridors d’accès aux ressources est essentielle pour encourager le développement de nos régions. Cela passe entre autres par l’implantation d’un réseau de transport, d’énergie renouvelable et de télécommunication en territoire nordique », a conclu Charles Milliard.

À propos de Charles Milliard
Président-directeur général

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il a une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL. Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Titulaire d’un baccalauréat en pharmacie et d’un certificat en économique de l’Université Laval, ainsi que d’un MBA de HEC Montréal, Charles Milliard est membre de l’Ordre des Pharmaciens du Québec. Chroniqueur santé à diverses émissions télé au cours des dernières années (Radio-Canada, TVA et V), il s’implique en outre à titre personnel au sein de plusieurs organismes culturels, notamment à titre de président du conseil d’administration du Festival TransAmériques et d’administrateur à l’Orchestre symphonique de Montréal, au Conseil des Arts de Montréal et à la Fondation Armand-Frappier.

  1. Relève de : Directeur principal, Événements corporatifs et du concours Les Mercuriades Sommaire des tâches Relevant du directeur principal, événements corporatifs et du concours Les Mercuriades, le/la coordonnateur/trice pour les événements corporatifs travaillera à la réalisation d’activités et d’événements entourant la gouvernance qui impliquera les membres du conseil d’administration de la FCCQ désignés et établira et... En savoir plus
  2. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) accueille favorablement un bon nombre de mesures annoncées à l’occasion de l’énoncé économique de l’automne, par la ministre des Finances du Canada, l’honorable Chrystia Freeland. Dans ce contexte de crise sanitaire, elle soutient que certains ajustements seront nécessaires pour les prochaines actions gouvernementales. La FCCQ demande... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!