Publié dans Communiqués

Station du REM à l’Aéroport de Montréal: Un projet intermodal nécessaire pour renforcer la compétitivité du Québec et de sa métropole

Par Charles Milliard
Président-directeur général

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) se réjouit de l’entente financière annoncée aujourd’hui entre le gouvernement fédéral, le gouvernement du Québec et la Banque de l’infrastructure du Canada, confirmant l’implantation d’une station du Réseau électrique métropolitain (REM) à l’Aéroport de Montréal.

Ce projet de connexion au REM de CDPQ Infra contribuera non seulement à la fluidité des déplacements en direction de l’Aéroport de Montréal, mais facilitera les déplacements pour les voyageurs posant le pied en sol québécois, afin de gagner le centre-ville et sa périphérie, entre autres. Les coûts de construction de la station et du tunnel nécessiteront des investissements de 600 M$, dont 300 M$ qui seront avancés par la Banque de l’infrastructure du Canada.

« C’était nécessaire d’en venir le plus rapidement à une entente pour aller de l’avant avec la connexion de l’aéroport au REM. Ce lien intermodal vers l’aéroport lui permettra de bénéficier d’un mode lourd de transport collectif, à l’instar de plusieurs aéroports internationaux dans le monde. C’est aussi une condition de succès pour que le REM soit pleinement opérationnel, selon les objectifs d’achalandage de CDPQ Infra », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

La FCCQ est heureuse de constater que la Banque de l’infrastructure du Canada s’implique pour un autre projet d’envergure au Québec. Rappelons que cette dernière a également investi 300 M$ pour le projet d’expansion du port de Montréal, à Contrecœur.

D’autres investissements à prévoir pour l’aéroport

Bien qu’elle salue ce montage financier important pour des infrastructures intermodales, la FCCQ rappelle que l’Aéroport de Montréal aura aussi besoin d’investissements pour ses immobilisations aéroportuaires, notamment la réfection d’une piste d’atterrissage. Elle rappelle également que la pandémie qui sévit depuis 13 mois a fait chuter considérablement les revenus d’ADM Aéroports de Montréal, et qu’elle a besoin du soutien financier du gouvernement fédéral pour répondre à leurs besoins en maintien des actifs.

Le TGF : Un autre projet incontournable pour le Québec

Au cours des prochains jours, la FCCQ s’attend également à obtenir des signaux budgétaires concrets quant aux sommes qui seront déployées de la part du gouvernement fédéral afin que le projet de train à grande fréquence (TGF) de VIA Rail puisse aller de l’avant, et soit en complémentarité avec le REM.

« On s’attend du budget fédéral de lundi prochain qu’il prévoit les sommes nécessaires pour aller de l’avant avec le projet de TGF. Celui-ci doit être complémentaire au REM, pour que les futurs utilisateurs des autres régions du Québec puissent gagner facilement l’aéroport de Montréal », a conclu Charles Milliard.

À propos de Charles Milliard
Président-directeur général

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il a une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL. Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il possède une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL.

Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Titulaire d’un baccalauréat en pharmacie et d’un certificat en économique de l’Université Laval, ainsi que d’un MBA de HEC Montréal, Charles Milliard est membre de l’Ordre des Pharmaciens du Québec. Chroniqueur santé à diverses émissions télé au cours des dernières années (Radio-Canada, TVA et V), il s’implique en outre à titre personnel au sein de plusieurs organismes culturels, notamment à titre de président du conseil d’administration du Festival TransAmériques et d’administrateur à l’Orchestre symphonique de Montréal, au Conseil des Arts de Montréal et au Festival de Lanaudière.

  1. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Fédération des gens d’affaires francophones de l’Ontario (FGA) sont fières de dévoiler aujourd’hui les noms des finalistes du Prix du commerce Ontario-Québec en francophonie. Lancé lors de la Grande Rencontre 2021, ce Prix vise à reconnaître l’excellence d’entreprises francophones qui ont à cœur la francophonie... En savoir plus
  2. Dans le cadre des initiatives des Corridors de commerce et du Programme COREX, la FCCQ se donne pour mission de stimuler l’ambition, sensibiliser, informer et outiller les entreprises du Québec dans le développement de leurs activités dans les corridors de commerce, qu’ils soient américains ou ailleurs dans nos marchés extérieurs privilégiés. Membre à part entière... En savoir plus
  3. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) salue le dépôt du projet de loi n° 103 ce matin à l’Assemblée nationale, visant à alléger le fardeau réglementaire et administratif des entreprises. Elle souligne particulièrement l’intention exprimée aujourd’hui par le gouvernement, dans son communiqué de presse, de déposer chaque année un projet de loi... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!