Publié dans Communiqués

SIGNATURE DU PARTENARIAT TRANSPACIFIQUE GLOBAL ET PROGRESSISTE : une occasion d’accroître le développement de nos entreprises

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) voit dans la signature du Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP) aujourd’hui, à Santiago au Chili, une occasion unique pour le Canada d’accroître significativement ses échanges commerciaux avec des pays à fort potentiel économique. Ce geste concret positionne avantageusement les entreprises québécoises et canadiennes sur la scène internationale et marque une nouvelle étape dans la croissance de celles-ci.

« La signature du PTPGP est un pas de plus dans la diversification de nos marchés d’exportation. La taille, la diversité et la richesse du marché des pays du Pacifique constituent une occasion exceptionnelle de développement économique pour le Québec. L’accès privilégié à ces marchés en forte croissance permet d’entrevoir cet accord avec beaucoup d’optimisme et nous avons confiance que les gains seront nombreux pour nos entreprises », a déclaré Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ.

La FCCQ rappelle que le succès du PTPGP reposera sur la capacité des entreprises à tirer profit de l’ouverture de nouveaux marchés et à faire face à de nouveaux concurrents. Pour ce faire, elle considère qu’il est nécessaire que les gouvernements informent les entreprises, particulièrement les PME, des occasions d’affaires et des défis que posera à court et à moyen termes la mise en œuvre de cet accord et qu’ils les accompagnent dans leur stratégie d’exportation.

Soutenir le secteur agricole

Le projet de PTPGP prévoit une ouverture partielle aux pays étrangers des marchés agricoles soumis à la gestion de l’offre, ce qui procurera à nos concurrents un accès étendu à nos marchés. La FCCQ croit qu’il est important de soutenir notamment les producteurs laitiers et avicoles devant les concessions consenties dans le partenariat, et l’incertitude générée par la renégociation de l’ALÉNA. C’est pourquoi elle exhorte le gouvernement fédéral à maintenir la vigueur du régime de gestion de l’offre par des mesures de compensations financières qui permettront à nos entreprises de s’ajuster adéquatement, tout en évitant d’affaiblir ce système important.

« Avec la ratification du PTPGP et à la veille du début anticipé des négociations du Canada et du Mexique avec les pays du Mercosur en Amérique du Sud, nous avons la ferme conviction que la création de richesses passe par le développement de relations commerciales internationales. Nous devons toutefois nous assurer de soutenir les industries plus vulnérables qui sont essentielles à la vitalité de notre économie et de nos régions », a conclu Stéphane Forget.

  1. Les mesures annoncées aujourd’hui par le gouvernement du Québec pour soutenir les entreprises qui subissent les conséquences de l’incertitude générées par les tensions commerciales entre le Canada et les États-Unis répondent aux besoins des entreprises, selon la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). « La réduction de la cotisation au Fonds de santé et... En savoir plus
  2. La mise sur pied d’un sous-comité du Forum d’échanges sur les contrats des organismes publics dans le domaine de la construction, par le ministre délégué à l’Intégrité des marchés publics et aux Ressources informationnelles, Robert Poëti, était la décision à prendre mais il ne faut pas s’arrêter à cette étape, affirme la Fédération des chambres... En savoir plus
  3. La signature d’une déclaration commune par le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et le gouverneur du Vermont, Philip B. Scott, à Stowe, VT, démontre que la volonté de collaboration reste plus forte que le protectionnisme préconisé par l’administration fédérale américaine, et ce, des deux côtés de la frontière. Plus encore, cette déclaration, qui porte... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!