Publié dans Lettres ouvertes

Secteur manufacturier : agissons pendant que les astres sont alignés !

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) s’est réjouie des mesures visant à supporter la relance du secteur manufacturier, notamment par la réduction du taux d’imposition de 8 % à 4 % pour les entreprises manufacturières et le redémarrage du programme supportant des entreprises performantes dans leur croissance. Ainsi, tout en exerçant un contrôle des dépenses, le gouvernement a établi ses choix : la reprise économique passera par les entreprises privées. À cet égard, les mesures s’adressant au secteur manufacturier doivent s’inscrire dans un « plan de match » plus affirmé, d’autant plus que se présentent des occasions d’affaires à l’échelle continentale (relance américaine, baisse du dollar). Donc, agissons rapidement pendant que les astres sont alignés!

Le secteur manufacturier représente 14,1 % du PIB québécois et génère 67 milliards de dollars  en retombées directes et indirectes dans l’économie du Québec. Avec 12,5 % des emplois et un salaire moyen supérieur de 22 % à celui de l’économie en général, ce secteur offre un effet de levier important.

La nécessité d’une vision gouvernementale mobilisatrice et plurisectorielle
Au-delà des mesures annoncées par Québec depuis juin 2014, à savoir la réduction du taux d’imposition, la déduction additionnelle pour les coûts de transport et celle du taux de cotisation au Fonds des services de santé, des mesures plus universelles doivent s’adresser à la croissance des entreprises manufacturières de tous les secteurs d’activités. Les occasions sont là, notamment avec la réindustrialisation de l’Amérique du Nord et les accords de libre-échange avec la Corée du Sud et l’Union européenne. Il faut que le gouvernement déploie un ensemble d’outils cohérents et coordonnés pour aider nos entreprises à les saisir.

Le gouvernement a tous les outils en main pour soutenir la relance 
Le secteur manufacturier compte sur un État partenaire et le gouvernement doit démontrer sa volonté d’offrir un environnement d’affaires compétitif en élaborant un « plan de match »manufacturier grâce aux outils déjà à sa disposition, afin de répondre aux besoins suivants :

  1. L’appui à l’automatisation pour hausser rapidement la productivité;
  2. L’accompagnement dans la quête d’innovation et d’une plus forte intensité technologique;
  3. L’utilisation des surplus d’hydroélectricité au bénéfice de la compétitivité des entreprises manufacturières et de l’attractivité du Québec pour de nouveaux investissements;
  4. Une meilleure réponse aux besoins de main-d’œuvre, grâce à des cursus de formation mieux adaptés et une immigration plus ciblée;
  5. L’accès aux marchés publics et au contenu local dans les appels d’offres.

Les exportations du secteur manufacturier représentant 90 % des exportations québécoises, cela impose une attention soutenue et démontrée de la part du gouvernement. Celui-ci doit être au premier plan dans la promotion et le soutien à l’accroissement de la diversité des marchés d’exportation. À cet égard, et à l’instar des initiatives qui ont mené à l’accord avec l’Union européenne, le gouvernement du Québec doit se mettre à l’œuvre pour initier le chantier en vue d’un accord de libre-échange avec la Chine.

Enfin, l’appui aux entreprises doit privilégier un allègement et une simplification de la règlementation et de la fiscalité générale. C’est fort de tous ces gestes convergents que nous pourrons contribuer à la relance du Québec manufacturier et en faire un pôle d’attraction pour nos entreprises. En ce sens, le gouvernement pourra compter sur l’entière collaboration de la FCCQ, qui travaillera activement avec lui dans la recherche de stratégies efficaces.

  1. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) déplore la décision de l’administration américaine d’imposer de nouvelles surtaxes de 10% sur l’aluminium canadien, alors que 90% de la production nationale provient du Québec. Cette annonce représente une menace pour notre économie, tout en nuisant aux intérêts de plusieurs entreprises au sud de la frontière.... En savoir plus
  2. Montréal, le 7 août 2020 —  La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), l’Alliance de l’industrie touristique du Québec (AITQ), le Conseil du patronat du Québec (CPQ) et l’Union des municipalités du Québec (UMQ) ont proposé aujourd’hui au ministre des Transports du Québec, monsieur François Bonnardel, un nouveau modèle d’exploitation pour les dessertes... En savoir plus
  3. Le programme des Prix pour le bénévolat du Canada (PBC) reconnaît chaque année la contribution exceptionnelle de personnes, d’organisations à but non lucratif et d’entreprises qui ont posé des gestes remarquables pour changer les choses dans leur milieu. En période difficile comme celle que nous traversons, ces initiatives prennent une dimension d’autant plus salvatrice. Non... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!