Publié dans Communiqués

Règlement sur les hydrocarbures – Une transition énergétique réussie doit être réaliste, dit la FCCQ

Par Stéphane Forget, MBA
Président-directeur général

En ajoutant de nombreuses interdictions à leur exploitation, le Règlement sur les hydrocarbures, déposé aujourd’hui, ne tient pas compte de la contribution possible des hydrocarbures à une transition énergétique équilibrée qui respecte les impératifs économiques tout autant que la protection de l’environnement, comme l’a souvent proposé la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

« L’annonce d’aujourd’hui, en mettant fin essentiellement à l’exploitation possible du gaz naturel en sol québécois, obligera les entreprises et consommateurs du Québec à continuer de dépendre entièrement des importations des hydrocarbures. Les expériences toujours autorisées en Gaspésie, si elles s’avèrent profitables, pourraient démontrer que cette décision n’est pas au bénéfice de notre économie, ni d’une transition énergétique réussie qui doit pourtant faire une place à ce combustible », souligne Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ.

Le Québec a d’ailleurs fait beaucoup de travail au cours des dernières années pour définir des orientations en matière d’acceptabilité sociale, auxquelles la FCCQ a contribué et qu’elle a saluées. « Plusieurs préoccupations ont été soulevées, la plupart portant sur des problématiques de cohabitation auxquelles il faut répondre », poursuit Stéphane Forget.  « Pour que l’exploitation de nos ressources soit un succès, les retombées doivent être claires, les impacts compris et mitigés et la confiance installée. »

La FCCQ a toujours insisté pour que les choix environnementaux se fassent en tenant compte d’une analyse rigoureuse des coûts-avantages, à l’aide d’évaluations environnementales stratégiques. Dans son récent plan de développement économique, Accélérer le rythme, la FCCQ recommande d’ailleurs que la transition énergétique du Québec soit vue comme un vecteur de développement et de transformation de l’économie québécoise.

« Le réalisme doit être au cœur des décisions qui permettent au Québec de traverser les importants défis auxquels il fait face. Le gaz naturel et l’hydroélectricité peuvent ainsi servir de tremplin à l’innovation et l’ingéniosité des entreprises québécoises, permettant l’atteinte des objectifs collectifs de développement durable », conclut Stéphane Forget.

À propos de Stéphane Forget, MBA
Président-directeur général

Stéphane Forget est entré en fonction en tant que président-directeur général de la FCCQ en octobre 2016. Il s’est joint à la FCCQ en 2014, au poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique, ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Dans le cadre de ses fonctions à la FCCQ, M. Forget est membre du Conseil d’administration et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif, à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec. Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal.

  1. Active pour encourager les entreprises à diversifier leurs marchés, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) entend maintenir le rythme de ses actions, grâce à la création de liens entre les regroupements d’affaires du Québec et des marchés étrangers. « Il y a trois ans, la FCCQ a lancé le programme COREX, visant à... En savoir plus
  2. L’annonce de la réduction des taux de cotisation des employeurs au Régime québécois d’assurance parentale (RQAP), une économie annuelle de 52 M$, accorde un peu de répit aux entreprises, souligne la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). Ces résultats positifs découlent, pour une part importante, de la saine gestion du régime par le... En savoir plus
  3. La Stratégie de développement de l’industrie québécoise des produits forestiers, dévoilée aujourd’hui, propose une série de mesures qui doivent permettre au secteur forestier de relever les défis de la transformation de l’industrie. Pour des investissements totaux de 827 M$, dont 300 M$ pour bonifier le Programme de rabais d’électricité applicable aux consommateurs facturés au tarif... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!