Publié dans Communiqués

Régime national d’assurance-médicaments : la FCCQ demande un accès abordable et équitable avec une approche pragmatique

Par Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

Tout en étant d’accord avec la nécessité d’offrir à tous les Canadiens l’accès aux médicaments dont ils ont besoin, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) compte rappeler au gouvernement du Canada l’importance de laisser la possibilité aux employeurs de choisir d’offrir un régime bonifié, à titre d’outil d’attraction de main-d’œuvre mais aussi pour favoriser la santé de leurs employés.

« Nous sommes d’accord avec certaines recommandations du Conseil consultatif sur la mise en œuvre du régime d’assurance médicaments national, mais souhaitons que le gouvernement fasse preuve de pragmatisme », souligne Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ. « Il n’est pas opportun de faire table rase et de recommencer à zéro. »

Pour la FCCQ, il est nécessaire d’uniformiser la couverture d’assurance médicaments à travers le pays, pour pallier aux lacunes actuelles. La Fédération est aussi en accord avec la mise en œuvre d’une stratégie nationale pour les médicaments onéreux. « Il faut encourager l’innovation et miser sur la valeur qu’apportent les médicaments à la société. Les nouveaux médicaments permettent de traiter des maladies auparavant incurables ou de remplacer des molécules moins efficaces, ce qui améliore la vie des patients, réduit le nombre d’hospitalisations et accroît la productivité en milieu de travail », rappelle Stéphane Forget.

La recommandation du comité de collaborer avec les provinces est par ailleurs positive aux yeux de la FCCQ, particulièrement avec le Québec, qui a implanté son propre régime général d’assurance médicaments, il y a plus de vingt ans. « Le gouvernement canadien doit tenir compte de ce que pensent les employeurs et la priorité devrait être d’assurer la couverture requise à tous les Canadiens, de réduire les délais d’attente à la couverture des médicaments et de veiller à un accès équitable, tout en continuant de favoriser l’innovation afin de garantir que les Canadiens aient accès à des soins de première qualité », conclut Stéphane Forget.

À propos de Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

Stéphane Forget est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec. À la FCCQ depuis 2014, il a d’abord occupé le poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif,  à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec.

Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal  (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal. Au printemps 2019, il a obtenu la désignation d’administrateur de sociétés certifié (ASC).

Monsieur Forget est membre du Conseil et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

  1. La nouvelle réforme du Programme de l’expérience québécoise (PEQ), annoncée aujourd’hui par le gouvernement du Québec arrive dans un contexte d’incertitude économique où les besoins futurs de main-d’œuvre sont difficiles à évaluer, constate la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). Même si les changements proposés semblent respecter davantage les besoins du marché du... En savoir plus
  2. Dans le contexte actuel lié à la crise de la COVID-19, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), le Conseil économique du Nouveau-Brunswick (CÉNB), les gouvernements du Québec et du Nouveau-Brunswick, avec la collaboration d’Innov&Export PME et des autres parties prenantes, ont pris la décision de reporter, à l’automne 2021, la 8e édition du Rendez-vous Acadie-Québec... En savoir plus
  3. Selon le sondage publié plus tôt cette semaine par l’Institut de recherche sur les PME, en collaboration avec la Fédération des chambres de commerce du Québec, la Mauricie fait partie des régions qui semblent moins ressentir les effets économiques de la COVID-19, avec un indice d’impact régional global de 38,39 %. Source : Le Nouvelliste
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!