Publié dans Communiqués

Réforme du Programme de l’expérience québécoise (PEQ) : Des changements positifs pour soutenir l’économie québécoise

Par Charles Milliard
Président-directeur général

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) est satisfaite des changements apportés au Règlement sur l’immigration au Québec en regard au Programme de l’expérience québécoise (PEQ), présentés aujourd’hui par la ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, Mme Nadine Girault. Le gouvernement semble avoir pris bonne note de plusieurs des commentaires effectués depuis la prépublication du règlement le 28 mai dernier.

Les modifications prévoient des assouplissements pour les étudiants étrangers ayant déjà amorcé leur cursus scolaire au Québec en octroyant un droit acquis à ceux obtenant leur diplôme d’ici la fin de l’année et en reconnaissant les stages en milieux de travail comme étant une expérience de travail acceptable.

« Les modifications apportées tiennent compte des commentaires du milieu économique pour répondre aux besoins du marché du travail. Nous croyons à l’apport de l’immigration pour le développement de l’économie québécoise et nous rappelons que le meilleur indice d’intégration d’un immigrant résulte dans sa capacité à trouver un emploi de qualité et à le conserver », a souligné Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

Les délais supplémentaires avant l’acquisition d’un certificat de sélection du Québec devront toutefois faire l’objet de divers aménagements afin de surmonter ces obstacles. Il faudra notamment négocier avec le gouvernement fédéral afin que la durée des permis de travail soit allongée et appuyer les candidats à l’immigration dans les autres aspects facilitant leur intégration, notamment quant à l’accès au crédit pour faire l’acquisition d’un domicile et d’un véhicule.

« L’immigration étant une solution à moyen et long terme à nos enjeux démographiques, nous appelons le gouvernement à amorcer rapidement une réflexion quant aux seuils d’immigration. Un rehaussement des seuils est le seul moyen de réellement tester le système ARRIMA basé sur le programme régulier des travailleurs qualifiés et de limiter autant que possible les impacts du vieillissement de la population québécoise », a conclu Charles Milliard.

 

À propos de Charles Milliard
Président-directeur général

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il a une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL. Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Titulaire d’un baccalauréat en pharmacie et d’un certificat en économique de l’Université Laval, ainsi que d’un MBA de HEC Montréal, Charles Milliard est membre de l’Ordre des Pharmaciens du Québec. Chroniqueur santé à diverses émissions télé au cours des dernières années (Radio-Canada, TVA et V), il s’implique en outre à titre personnel au sein de plusieurs organismes culturels, notamment à titre de président du conseil d’administration du Festival TransAmériques et d’administrateur à l’Orchestre symphonique de Montréal, au Conseil des Arts de Montréal et à la Fondation Armand-Frappier.

  1. Montréal, le 7 août 2020 —  La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), l’Alliance de l’industrie touristique du Québec (AITQ), le Conseil du patronat du Québec (CPQ) et l’Union des municipalités du Québec (UMQ) ont proposé aujourd’hui au ministre des Transports du Québec, monsieur François Bonnardel, un nouveau modèle d’exploitation pour les dessertes... En savoir plus
  2. Le programme des Prix pour le bénévolat du Canada (PBC) reconnaît chaque année la contribution exceptionnelle de personnes, d’organisations à but non lucratif et d’entreprises qui ont posé des gestes remarquables pour changer les choses dans leur milieu. En période difficile comme celle que nous traversons, ces initiatives prennent une dimension d’autant plus salvatrice. Non... En savoir plus
  3. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), le Conseil du patronat du Québec (CPQ), la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), et Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) sont extrêmement préoccupés par le conflit de travail en cours au Port de Montréal entre l’Association des employeurs maritimes (AEM) et le Syndicat des débardeurs de... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!