Publié dans Communiqués

Réaction du gouvernement canadien aux surtaxes américaines : un appui de 2 G$ pour mieux faire face au protectionnisme américain, croit la FCCQ

Par Stéphane Forget, MBA
Président-directeur général

Les mesures d’aide pour l’industrie de l’aluminium et de l’acier annoncées par le gouvernement canadien, jumelées à celles annoncées récemment par le gouvernement du Québec, sont les bienvenues dans un contexte d’incertitude crée par l’administration américaine au cours des derniers mois. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) avait ainsi demandé aux deux paliers de gouvernement de développer des solutions temporaires équitables, en attendant que l’impasse des négociations avec les États-Unis se résolve.

« Les mesures d’aide directe seront davantage bénéfiques pour les entreprises, afin de s’assurer que les nouveaux tarifs ne viennent accroître l’endettement des entreprises touchées par ces surtaxes injustes », soutient Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ.

Les mesures visant à sécuriser les emplois par la formation et diversifier les exportations touchent quant à elle un horizon à plus long terme. « Les surtaxes annoncées par les États-Unis menacent la santé économique des entreprises, incluant celles de nos voisins américains, en plus de nuire aux relations commerciales saines entre les partenaires d’affaires des deux pays. Le Canada n’avait d’autre choix et se devait de formuler une réponse appropriée tout en limitant les conséquences néfastes pour nos entreprises. »

La FCCQ réitère que ces nouveaux tarifs ne devraient pas servir d’arguments dans la renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA). Elle rappelle que le Canada est un partenaire essentiel pour les États-Unis dans les secteurs de l’acier et de l’aluminium. Dans le cas de cette dernière industrie, pour le Québec seulement, les neuf alumineries produisent annuellement près de 3 millions de tonnes d’aluminium, soit 90 % de la production canadienne. Elles exportent environ 5 milliards $ d’aluminium sous forme brute chaque année en direction des États-Unis, soit environ 9 % des exportations totales au sud de la frontière. Le Canada achète par ailleurs 50 % des exportations d’acier provenant des États-Unis.

Dans ce contexte, il est d’autant plus important de s’assurer de faire bénéficier les entreprises québécoises des opportunités offertes par les autres marchés mondiaux, notamment via l’Accord économique et commercial global (AECG) et l’Accord de Partenariat transpacifique global et progressiste (PTPGP). En ce sens, la FCCQ travaille actuellement sur diverses initiatives permettant de stimuler l’ambition des entrepreneurs québécois, les sensibiliser aux avantages du commerce extérieur, les informer sur les étapes à suivre et les outiller en vue de l’atteinte de leurs objectifs.

« La FCCQ a toujours prôné la diversification des marchés, c’est pourquoi nous mettons à contribution notre réseau de chambres de commerce, bien implantées dans leurs milieux respectifs, pour outiller les entreprises québécoises afin qu’elles entrent dans les marchés étrangers ou qu’elles y développent de nouvelles opportunités d’affaires », ajoute Stéphane Forget.

Étant donné l’importance du commerce entre les états nord-américains, la FCCQ salue les efforts de diplomatie économique des gouvernements canadien et québécois, tout en espérant que les tensions s’atténueront entre les deux voisins et partenaires commerciaux de longue date.

« Bien qu’il soit nécessaire que le gouvernement canadien trouve une réplique appropriée, la FCCQ sera par ailleurs attentive aux impacts de la riposte canadienne sur les entreprises des différents secteurs de l’économie québécoise, afin d’inciter les gouvernements à réagir, le cas échéant », conclut Stéphane Forget.

À propos de Stéphane Forget, MBA
Président-directeur général

Stéphane Forget est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec. À la FCCQ depuis 2014, il a d’abord occupé le poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif,  à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec.

Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal  (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal.

Monsieur Forget est membre du Conseil et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

  1. Il faut saluer la bonne nouvelle : dans son discours inaugural du 28 novembre, le premier ministre François Legault a explicitement fait de l’enjeu climatique une préoccupation de son gouvernement. Quant à la façon dont cette préoccupation s’incarnera dans des gestes concrets, on jugera l’arbre à ses fruits.  D’ici là, la chance doit être au coureur. ... En savoir plus
  2. En marge de la dernière journée des travaux de l’Assemblée nationale, les employeurs québécois amorcent les festivités de fin d’année avec de grandes préoccupations. Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) et la FCCQ, dont l’ensemble des membres représente plus de deux emplois sur trois, et ce, dans toutes les régions du Québec, en appellent... En savoir plus
  3. En accord avec l’objectif de bien intégrer les immigrants, la FCCQ croit que le seuil proposé dans le Plan d’immigration du Québec, déposé aujourd’hui par le ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Simon Jolin-Barrette, doit être temporaire. Pour éviter d’exacerber la pénurie de main-d’œuvre par la réduction du nombre d’immigrants accueillis chaque... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!