Publié dans Communiqués

Rapport du Groupe de travail sur l’économie collaborative: une analyse exhaustive pour viser l’équilibre des enjeux

Par Stéphane Forget, MBA
Président-directeur général

Le rapport du Groupe de travail sur l’économie collaborative, déposé aujourd’hui, constitue une analyse exhaustive du contexte et des impacts de l’émergence de ce modèle d’affaires sur l’économie québécoise, souligne la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

« Ce rapport, commandé par le gouvernement, démontre la nécessité pour l’état de s’intéresser à ces nouveaux modèles d’affaires », soutient Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ. « Il doit mettre en place les moyens pour s’ouvrir à l’innovation, certes, mais aussi et surtout d’établir des règles claires pour bien les encadrer. »

Le rapport permet ainsi de définir l’équilibre à atteindre entre l’innovation, le maintien de la compétitivité d’un secteur d’affaires face aux nouveaux modèles économiques et l’équité fiscale, essentielle à un sain climat d’affaires, avec le Pacte Québec. La FCCQ tient à saluer le travail des trois membres du groupe-conseil, qui ont proposé plusieurs recommandations concrètes. La présence de la présidente de la Chambre de commerce de l’Est de Montréal, Christine Fréchette, aura permis de faire valoir les préoccupations des entreprises existantes.

Parmi les recommandations à noter, la FCCQ souligne la suggestion du comité de recourir à des « bacs à sable réglementaires », une recommandation que propose aussi la Fédération dans son plan de développement économique Accélérer le rythme. À l’instar du comité, la FCCQ croit que le succès d’un projet-pilote de type bac à sable réglementaire représentera une occasion pour les législateurs d’anticiper les changements requis pour maintenir la compétitivité de toutes les entreprises d’un secteur. De l’autre côté, les bacs à sable réglementaires permettent de tester une innovation dans un contexte réel, facilitant de plus l’accès au financement pour ses instigateurs.

Enfin, la FCCQ retient du rapport que deux secteurs ayant été au cœur des préoccupations en lien avec l’économie collaborative font l’objet de suggestions précises. Ainsi, le comité recommande de mieux encadrer l’hébergement de courte durée, le limitant aux résidences principales, pour éviter une pression sur le parc locatif. En matière de transport de personnes, le comité propose de voir l’économie collaborative comme un moyen d’intensifier la mobilité durable, par l’entremise du covoiturage et du covoiturage commercial.

« Innover, c’est non seulement avoir des idées qui permettent d’offrir de nouveaux services et produits aux consommateurs, mais aussi de préserver la compétitivité des entreprises existantes dans un secteur donné », conclut Stéphane Forget.

À propos de Stéphane Forget, MBA
Président-directeur général

Stéphane Forget est entré en fonction en tant que président-directeur général de la FCCQ en octobre 2016. Il s’est joint à la FCCQ en 2014, au poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique, ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Dans le cadre de ses fonctions à la FCCQ, M. Forget est membre du Conseil d’administration et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif, à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec. Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal.

  1. Active pour encourager les entreprises à diversifier leurs marchés, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) entend maintenir le rythme de ses actions, grâce à la création de liens entre les regroupements d’affaires du Québec et des marchés étrangers. « Il y a trois ans, la FCCQ a lancé le programme COREX, visant à... En savoir plus
  2. L’annonce de la réduction des taux de cotisation des employeurs au Régime québécois d’assurance parentale (RQAP), une économie annuelle de 52 M$, accorde un peu de répit aux entreprises, souligne la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). Ces résultats positifs découlent, pour une part importante, de la saine gestion du régime par le... En savoir plus
  3. La Stratégie de développement de l’industrie québécoise des produits forestiers, dévoilée aujourd’hui, propose une série de mesures qui doivent permettre au secteur forestier de relever les défis de la transformation de l’industrie. Pour des investissements totaux de 827 M$, dont 300 M$ pour bonifier le Programme de rabais d’électricité applicable aux consommateurs facturés au tarif... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!