Publié dans Communiqués

Projet de loi n°9 sur l’immigration: Répondre immédiatement aux besoins économiques du Québec, selon la FCCQ

Par Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

En réaction au dépôt ce matin du projet de loi n°9 sur l’intégration des personnes immigrantes par le ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Simon Jolin-Barrette, la FCCQ indique qu’il est important de mettre en place rapidement l’ensemble des mesures nécessaires afin qu’il y ait une meilleure adéquation entre les besoins des entreprises et la sélection des nouveaux arrivants.

« Le projet de loi déposé aujourd’hui accélère la réforme visant à mieux arrimer la sélection des immigrants du Québec avec les besoins économiques du Québec. Nous ne pouvons évidemment que saluer l’intention du gouvernement à cet effet » affirme Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ.

Importance de modifier la grille de sélection

« Nous en appelons au gouvernement à terminer ce changement de paradigme en immigration en modifiant dès que possible la grille de sélection du programme régulier des travailleurs qualifiés», poursuit Stéphane Forget.

Pour la FCCQ, la volonté d’impliquer davantage les entreprises dans la sélection des immigrants est une bonne nouvelle. « L’obtention d’un bon emploi est le meilleur outil d’intégration et de rétention d’un immigrant. Nous serons cependant alertes quant à la possible responsabilité des employeurs à s’immiscer dans les démarches individuelles des immigrants, que ce soit dans leur apprentissage du français ou des valeurs québécoises.  Il y a là, selon nous, une contribution des employeurs à favoriser l’intégration, notamment par l’emploi et la francisation, mais il y a une limite à ne pas franchir », conclut Stéphane Forget.

À propos de Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

Stéphane Forget est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec. À la FCCQ depuis 2014, il a d’abord occupé le poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif,  à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec.

Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal  (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal. Au printemps 2019, il a obtenu la désignation d’administrateur de sociétés certifié (ASC).

Monsieur Forget est membre du Conseil et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

  1. Les mesures annoncées dans la nouvelle Politique internationale du Québec, dévoilée ce matin, permettront de favoriser les exportations et les investissements étrangers dans toutes les régions du Québec, soutient la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). « Nous sommes convaincus que le Québec a une place de choix à occuper sur la scène économique internationale »,... En savoir plus
  2. Les propositions contenues au projet de loi no 51, Loi réformant la Loi sur l’assurance parentale, permettent de tenir compte des changements s’étant opérés dans le monde du travail au cours des dernières années, commente la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). « Les mesures proposées apportent davantage de flexibilité pour les travailleurs, mais... En savoir plus
  3. En mars dernier, la Ville de Montréal a lancé une pétition en ligne demandant, notamment, de réviser la réglementation municipale afin que le Publisac soit déposé seulement devant les propriétés qui affichent un logo le demandant. Cette procédure inhabituelle est une première pour l’administration municipale actuelle. Avec 15 000 signataires, la Ville fut dans l’obligation... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!