À propos

Pourquoi une plateforme ?

Qu’est-ce que la CPMT ?

Qu’est-ce qu’un CSMO ?

Qu’est-ce qu’un CC ?

Qu’est-ce qu’un CRPMT ?

Qu’est-ce que le collège employeur ?

Qu’est-ce qu’un représentant patronal ?

 

Pourquoi une plateforme ?

Cette plateforme vous permettra dans un premier temps de retrouver et d’avoir accès rapidement à toute la documentation et aux outils, pouvant être susceptible de vous aider dans le cadre de votre mandat de représentant patronal, qui ont développer dans le cadre du projet agent de liaison.

Dans un deuxième temps, la section « forum », section interactive de la plateforme, vous permettra également d’interagir et d’optimiser les échanges entre les représentants des entreprises des 17 Conseils régionaux des partenaires du marché du travail (CRPMT) et ce principalement sur les enjeux relatifs à la main-d’œuvre et l’emploi de leur région, mais également sur l’échange de leurs bonnes pratiques.

La Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) souhaite ainsi augmenter le dynamiste et l’implication de l’ensemble du collège employeurs au sein des Conseils régionaux.

Qu’est-ce que la CPMT ?

La Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) est une instance nationale de concertation qui contribue à l’élaboration des politiques et mesures gouvernementales dans les domaines de la main-d’œuvre et de l’emploi.

Elle réunit des représentants des employeurs, de la main-d’œuvre, du milieu de l’enseignement, des organismes communautaires et de certains ministères à vocation économique et sociale.

La Commission a été créée en juin 1997 par la Loi sur le ministère de l'Emploi et de la Solidarité sociale et instituant la CPMT, dans la foulée du rapatriement des mesures actives d’emploi du gouvernement fédéral vers le gouvernement du Québec. Depuis, la Commission a fait du rehaussement des compétences en milieu de travail son principal cheval de bataille.

L’amélioration de l’état du marché du travail exige la contribution des nombreux acteurs, dont ses principaux : les employeurs et la main-d’œuvre.

La Commission a mis en place un réseau de partenaires régional et sectoriel. Son réseau s’appuie donc entre autres sur les 17 CRPMT, mais également sur :

  • 29 comités sectoriels de main-d’œuvre (CSMO)
  • 7 comités consultatifs (CC)
  • Le Conseil emploi métropole (CEM)

Le but étant de représenter le mieux possible la réalité terrain des entreprises des différentes régions du Québec.

Qu’est-ce qu’un CSMO ?

Les Comités sectoriels de main-d’œuvre (CSMO) sont des organismes autonomes formellement reconnus par la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT) en vertu de la Loi favorisant le développement et la reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre.

Leur rôle est de définir les besoins en matière de développement de la main-d’œuvre de leur secteur d’activité économique ainsi que de soutenir le développement des compétences de ce secteur.

Les comités sectoriels ont un rôle important concernant le développement et la mise en œuvre des normes professionnelles, et ce à l’intérieur du Cadre de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d’œuvre.

Les CSMO regroupent des représentants des employeurs, d’associations d’employeurs, des syndicats ou d’autres représentants de travailleurs du secteur, puis s’ajoutent également des représentants sans droit de vote issue de ministères et d’organismes à vocation sectorielle. Les comités sont généralement présidés par un partenaire patronal et un partenaire syndical. Ainsi, les comités sectoriels fonctionnent selon une approche consensuelle.

Qu’est-ce qu’un CC ?

Il existe sept comités consultatifs composés de représentant d’organismes engagés auprès de clientèles cibles et d’autres partenaires, tels que des représentants patronaux et syndicaux.

Leur mandat est de promouvoir et de soutenir l’intégration de clientèles cibles sur le marché du travail ainsi que leur maintien en emploi.

Le champ d’action des comités consultatifs touche différents groupes de personnes, soit : les jeunes, les femmes, les personnes handicapées, les personnes immigrantes, les personnes judiciarisées, les premières Nations et les Inuits et les travailleuses et travailleurs âgés de 45 ans et plus.

Ainsi, les comités partagent des avis au ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale et à la Commission des partenaires du marché du travail sur les stratégies d’intervention qui devraient être privilégiées.

Qu’est-ce qu’un CRPMT ?

Les Conseils régionaux des partenaires du marché du travail (CRPMT) sont avant tout des lieux de concertation privilégiés entre les partenaires clés du plan régional.

La composition des conseils régionaux est calquée sur celle de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT).

On y retrouve :

 

Les CRPMT sont donc composés de 23 membres. La majorité des membres possèdent un droit de vote et doivent être nommés par le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MESS).

Objectif :

S’assurer que les mesures, programmes, stratégies et fonds de main-d’œuvre et d’emploi proposés par la CPMT sont adaptés aux réalités régionales et susceptibles des résoudre les problématiques identifiées.

Mandat :

  • De définir, avec la Direction régionale d’Emploi-Québec, la problématique du marché du travail de leur région et d’y adapter les services auprès des individus et des entreprises.
  • De participer à l’élaboration du plan d’action régional et de proposer des cibles de résultats et des critères de répartition des ressources humaines et financières.
  • Élaborer annuellement, un plan d’action régional (PAR) afin de présenter des recommandations à la CPMT pour approbation.
  • Prendre des initiatives variées visant l’augmentation du taux d’emploi de leur région ou le rehaussement de la qualification de la main-d’œuvre.

Qu’est-ce que le collège employeur ?

Ce sont les membres représentants les entreprises qui compose le collège employeur au sein des Conseils régionaux des partenaires du marché du travail (CRPMT).

De tel sorte, les représentants patronaux sont choisis et sélectionnés par l’ensemble de ces associations patronales nationales concernées, soit:

  • CPQ : Conseil du Patronat du Québec
  • FCCQ : Fédération des chambres de commerce du Québec
  • FCEI : Fédération canadienne de l'entreprise indépendante
  • MEQ: Manufacturiers et Exportateurs du Québec
  • RJCCQ : Regroupement des jeunes chambres de commerce du Québec

Qu’est-ce qu’un représentant patronal ?

Un représentant patronal est un membre du Conseil régional des partenaires du marché du travail (CRPMT) issus du secteur des entreprises – du collège employeur. Il représente la réalité terrain des employeurs de sa région au sein du conseil.

Rôle :

  1. Contribuer à définir la problématique du marché du travail de leur région
  2. Participer à l’élaboration du plan d’action régional en matière de main-d’œuvre et d’emploi
  3. Identifier des stratégies et des objectifs régionaux en matière de main-d’œuvre et d’emploi
  4. Être des diffuseurs de l’information auprès de leurs pairs ou leur secteur

Tâches :

  • Contribuer à la réalisation des fonctions du CRPMT de sa région ;
  • Analyser les documents produits pour les séances du conseil ;
  • Assister aux séances du conseil et à d’autres réunions ponctuelles, le cas échéant ;
  • Participer activement et positivement aux séances du conseil ;
  • Maintenir ses connaissances à jour sur les enjeux relatifs à la main-d’œuvre et l’emploi, autant selon une portée générale qu’en tenant compte des particularités régionales;
  • Exercer un rôle d’influence auprès des employeurs de la région;
  • Solliciter son réseau de contacts afin d’être informé des problématiques vécues par les employeurs de la région et de leurs besoins en matière de main-d’œuvre et d’emploi, de même que les situations d’urgence ;
  • Rapporter l’information recueillie sur le terrain aux membres du conseil;
  • Sensibiliser les membres du conseil sur les enjeux et préoccupations vécues par les employeurs de la région;
  • Proposer des projets et des pistes de solution susceptibles de répondre aux problématiques régionales identifiées et de combler les besoins exprimés par les employeurs;
  • Faire des compromis et rechercher le consensus;
  • Diffuser l’information obtenue lors des séances du conseil au sein de son réseau ;
  • Mobiliser et concerter les acteurs régionaux concernés ;
  • Travailler en concertation avec les différentes instances de la Commission (Comités sectoriels de la main-d’œuvre et Comités consultatifs).

EN RÉSUMÉ

Le représentant patronal représente les employeurs de sa région en faisant valoir leurs points de vue quant aux problématiques du marché du travail régional et quant à leurs besoins, actuels et futurs, en matière de main-d’œuvre dans le but de s’assurer que les mesures, programmes et fonds de main-d’œuvre et d’emploi soient adaptés aux réalités régionales et susceptibles de résoudre les problématiques identifiées.