Publié dans Communiqués

Plan d’action gouvernemental pour l’inclusion économique et la participation sociale : des mesures qui favorisent le retour en emploi

Par Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

Selon la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), les mesures prévues au Plan d’action gouvernementale pour l’inclusion économique et la participation sociale visent juste. Le gouvernement rehausse de manière substantielle le filet social des personnes ayant des contraintes sévères à l’emploi. La bonne santé économique du Québec doit bénéficier à tous, au premier chef, les plus démunis de notre société.

Pour réussir, une telle politique doit se faire de façon inclusive et durable, ce qui implique de relever avec succès le défi de l’employabilité. L’annonce d’aujourd’hui est un geste important en ce sens. « Le Québec doit soutenir ceux qui en ont le plus besoin et les aider à intégrer durablement, lorsqu’ils le peuvent, le marché du travail afin de mettre à profit leur plein potentiel.  C’est d’autant plus nécessaire dans un contexte de rareté de main-d’œuvre », a déclaré Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ.

Il faut plus que jamais donner toutes les chances aux jeunes Québécois et Québécoises qui demandent de l’aide sociale pour la première fois, en les incitant à persévérer dans leurs études et dans leur recherche d’emploi. L’investissement de plus de 260 M$ dans la bonification des primes au travail, de 580,3 M$ dans le cadre d’Objectif Emploi en soutien direct à l’intégration en emploi et au développement de l’employabilité, ainsi que le versement d’un boni de 1000$ pour ceux et celles qui réussissent à se sortir durablement de l’aide de dernier recours envoient le bon signal.  Selon Stéphane Forget, « le recours à des programmes ciblés permet d’injecter des sommes là où les besoins sont les plus grands et dans les mesures les plus efficaces. »

Il est également essentiel d’appuyer les entreprises, bien souvent des petites et moyennes, qui plus que jamais, auront besoin du support d’experts en ressources humaines afin d’attirer, recruter et intégrer avec succès des travailleurs ayant parfois été à l’écart du marché du travail pendant de longues périodes.  L’accès facilité à cette expertise est une priorité exprimée par bien des entreprises et l’enveloppe annoncée est très restreinte comparativement aux importants besoins.

À propos de Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

Stéphane Forget est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec. À la FCCQ depuis 2014, il a d’abord occupé le poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif,  à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec.

Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal  (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal. Au printemps 2019, il a obtenu la désignation d’administrateur de sociétés certifié (ASC).

Monsieur Forget est membre du Conseil et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

  1. Pour les PME et les centaines de milliers de travailleurs de l’industrie touristique québécoise, l’annonce d’investissements de 58,5 M$ d’aide financière pour la création ou l’amélioration des expériences touristiques est une bonne nouvelle, affirme la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). « L’industrie touristique québécoise est bien diversifiée, attire de nombreuses catégories de... En savoir plus
  2. S’il y a une chose qui ne change pas, en politique, c’est la lourdeur qui entrave les discussions entre Québec et Ottawa sur le financement des infrastructures.  Peu importe les gouvernements au pouvoir, on assiste toujours au lancement de programmes de soutien aux infrastructures de plusieurs milliards de dollars, puis on négocie avec les provinces... En savoir plus
  3. L’octroi d’un contrat pour la construction de deux traversiers au chantier naval de Davie, à Lévis, permettra de sécuriser plus de 400 emplois spécialisés et de consolider l’expertise navale québécoise, ce que la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) considère une bonne nouvelle pour toute la chaîne d’approvisionnement du chantier lévisien et pour... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!