Publié dans Communiqués

PL 31 sur l’accès aux services de santé en pharmacie

Par Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

L’accès aux services et soins de santé doit être facilité, de manière équitable,
croit la FCCQ.

L’intention du gouvernement de permettre aux pharmaciens de poser de nouveaux actes médicaux, tels la prescription et l’administration de certains médicaments, dont les vaccins, démontre que la prestation de soins et services de santé par des pharmacies communautaires peut être un complément au réseau public et améliorer l’accès aux soins, affirme la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

« Il y a, depuis très longtemps, un défi d’accès à des soins et aux services de santé », explique Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ. « Dans certains domaines du secteur de la santé, une collaboration étroite et clairement avantageuse s’est développée entre le secteur public et les entreprises privées. »

Le projet de loi no 31, Loi modifiant principalement la Loi sur la pharmacie afin de favoriser l’accès à certains services, propose d’ajouter des actes médicaux à ceux déjà autorisés pour les pharmaciens communautaires. Il est cependant essentiel, pour la FCCQ, de clarifier rapidement à qui reviendra le paiement de ces nouveaux services : « La FCCQ préconise un accès équitable pour tous et que les services obtenus soient payés aux prestataires de façon uniforme, peu importe que les patients les reçoivent au CLSC, dans une clinique médicale ou en pharmacie », précise Stéphane Forget.

Dans une étude dévoilée en octobre 2018, la FCCQ proposait de nombreux exemples où des entreprises privées permettent d’améliorer l’accès aux soins et services de santé, dont les pharmacies communautaires. Les employeurs ont à cœur la santé de leurs employés et c’est la raison pour laquelle la FCCQ insiste pour un accès amélioré, comme le propose le projet de loi.

« Pour la FCCQ, c’est le financement qui définit le statut public ou privé d’une prestation de services ou de soins de santé, pas la structure juridique de l’organisation qui le fournit », conclut Stéphane Forget.

À propos de Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

Stéphane Forget est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec. À la FCCQ depuis 2014, il a d’abord occupé le poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif,  à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec.

Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal  (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal. Au printemps 2019, il a obtenu la désignation d’administrateur de sociétés certifié (ASC).

Monsieur Forget est membre du Conseil et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

  1. Le versement aux producteurs laitiers de la compensation pour l’ouverture des marchés régis par la gestion de l’offre doit se faire rapidement, a rappelé la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) en réaction aux précisions apportées ce matin par la ministre fédérale de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau. « Nous accueillons positivement l’annonce que la compensation... En savoir plus
  2. Le gouvernement Legault a récemment annoncé deux gigantesques projets de construction et de rénovation : un appel d’offres de 1 milliard $ pour construire 30 maisons des aînés en accéléré et un budget de 1,7 milliard $ pour des projets de modernisation des écoles du Québec. Peut-on imaginer que la conception de ce genre de... En savoir plus
  3. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) rappellera aujourd’hui en commission parlementaire sur les seuils d’immigration qu’un rehaussement de ceux-ci permettra de limiter les effets du vieillissement de la population et de faire face à la pénurie de main-d’œuvre actuelle et future, conjointement avec d’autres mesures telles l’attraction et la rétention des travailleurs... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!