Publié dans Communiqués

Opération haute vitesse Canada-Québec de 826 M$: « Cette nouvelle annonce est la bienvenue, mais les régions s’attendent à un déploiement rapide pour ne pas retarder leur relance économique! »

Par Charles Milliard
Président-directeur général

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) accueille positivement l’annonce d’un nouvel investissement de 826 millions de dollars des gouvernements du Québec et du Canada pour l’accès à Internet haute vitesse en région. Elle s’attend à ce que l’annonce d’aujourd’hui permette d’accélérer le développement des infrastructures numériques en région.

« L’accélération du déploiement d’Internet haute vitesse en région constituait l’une des demandes principales de la FCCQ en vue des budgets 2021-2022 des deux ordres de gouvernements. Nous l’avions souligné aux ministres des Finances, Chrystia Freeland et Éric Girard, lors de nos rencontres prébudgétaires. Il s’agit d’un enjeu fondamental pour les entreprises établies hors des grands centres urbains et son importance n’a été qu’amplifiée par la crise de la COVID-19. L’annonce des deux premiers ministres, Justin Trudeau et François Legault, devrait envoyer un puissant signal pour accélérer la cadence dans la réalisation des projets, et nous avons hâte de connaître les critères d’accès au nouveau programme conjoint », a affirmé Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

Les infrastructures numériques sont maintenant reconnues comme un ingrédient essentiel du développement économique au même titre que les infrastructures physiques, telles que les routes, les ports, les aéroports et les chemins de fer. Elles sont essentielles tant pour le commerce électronique que pour l’infonuagique et le télétravail. Il est donc impératif de rendre les connexions à haut débit accessible et abordable pour toutes les entreprises, peu importe où elles se trouvent sur le territoire.

« L’absence de connexion à Internet haute vitesse constitue un frein important au développement économique des régions. Il s’agit d’un problème majeur pour les activités en ligne des entreprises qui sont appelées à prendre davantage d’importance dans le contexte de la COVID et de la relance post-COVID. C’est également important pour le recrutement de personnel qualifié qui doit y avoir accès pour le télétravail, l’école à distance, l’achat en ligne et tous leurs autres besoins de communications qui font partie de notre environnement », a souligné Charles Milliard.

Enfin, il est nécessaire de faire évoluer nos objectifs en matière de bande passante afin qu’ils soient adaptés aux besoins croissants des entreprises et des télétravailleurs établis à l’extérieur des grands centres urbains.

« La FCCQ s’attend à ce que le nouveau programme conjoint favorise le déploiement de réseaux offrant une bande passante supérieure à la norme actuelle de 50 Mbps, comme nous l’avons déjà recommandé aux deux paliers de gouvernements. Des technologies bien éprouvées, comme la fibre optique, permettent déjà d’atteindre des vitesses de téléchargement supérieures à cette norme, mais leur déploiement demeure limité à l’extérieur des grands centres urbains, ce qui limite le développement économique des régions et des MRC périphériques », a conclu Charles Milliard.

À propos de Charles Milliard
Président-directeur général

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il a une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL. Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Titulaire d’un baccalauréat en pharmacie et d’un certificat en économique de l’Université Laval, ainsi que d’un MBA de HEC Montréal, Charles Milliard est membre de l’Ordre des Pharmaciens du Québec. Chroniqueur santé à diverses émissions télé au cours des dernières années (Radio-Canada, TVA et V), il s’implique en outre à titre personnel au sein de plusieurs organismes culturels, notamment à titre de président du conseil d’administration du Festival TransAmériques et d’administrateur à l’Orchestre symphonique de Montréal, au Conseil des Arts de Montréal et à la Fondation Armand-Frappier.

  1. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) se réjouit de l’entente financière annoncée aujourd’hui entre le gouvernement fédéral, le gouvernement du Québec et la Banque de l’infrastructure du Canada, confirmant l’implantation d’une station du Réseau électrique métropolitain (REM) à l’Aéroport de Montréal. Ce projet de connexion au REM de CDPQ Infra contribuera non... En savoir plus
  2. Poste : Coordonnateur (trice) du développement des compétences Grâce à son vaste réseau de près de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Étant... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!