Publié dans Communiqués

Mise à jour économique du Québec : les prévisions financières devront permettre le financement des priorités économiques émergentes

Par Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

La bonne situation financière du Québec et les prévisions de surplus budgétaires pour l’année en cours permettent au gouvernement de remplir certains de ses engagements auprès de la population, mais la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) croit qu’il faudra aussi réaliser ceux qui sont nécessaires pour la croissance des entreprises donc, ultimement, à la croissance économique du Québec.

« L’économie vigoureuse jumelée au ralentissement économique toujours possible, font en sorte que le gouvernement se permet de devancer certains engagements mais aussi de constituer une réserve pour des éventualités, ce que nous reconnaissons », affirme Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ.

La FCCQ rappelle, malgré ce contexte favorable, l’importance de garder un œil sur le contrôle des dépenses et des engagements stratégiques pour notre économie.

Tout de même, des mesures pour les entreprises

La FCCQ salue l’intention du gouvernement de prolonger à huit ans le rabais des tarifs d’électricité applicable pour les projets majeurs d’investissement aux clients bénéficiant du tarif L. « En plus d’être une mesure favorisant l’attractivité d’entreprises intéressées à venir développer leurs activités au Québec, les sommes épargnées encouragent celles-ci à réinvestir ces économies dans le développement de leurs activités », souligne Stéphane Forget.

Alors que la mise à jour économique vient confirmer les 300 M$ supplémentaires annoncés au printemps dernier, cette forme de compensation aidera également à faire coexister l’innovation et l’équité pour favoriser la modernisation de l’industrie du taxi. Il s’agissait d’une demande de la FCCQ lors de la consultation publique sur le projet de loi 17, Loi concernant le transport rémunéré de personnes par automobile.

Le Fonds des générations : un bon outil pour le désendettement

Le versement de sommes supplémentaires au Fonds des générations est important, puisqu’il constitue un véhicule stratégique pour recueillir les versements découlant du plan de désendettement.

« Dans nos prochaines demandes quant à sa gestion, nous souhaitons que le gouvernement mette également en place un mécanisme basé sur les rendements accumulés du Fonds, afin d’établir une prévisibilité à long terme et une gestion efficace en faveur d’un remboursement de la dette directe, tout en cristallisant les gains en valeur marchande », précise Stéphane Forget. Le gouvernement pourrait également donner suite à la recommandation de la vérificatrice générale du Québec et modifier la Loi sur la réduction de la dette, de manière à y introduire des objectifs intermédiaires.

Des sommes réservées pour les nouvelles dépenses

« Le ministre a confirmé durant le point de presse que d’importantes sommes ont été réservées pour la mise en place du nouveau Plan d’électrification et de changements climatiques. Nous nous attendons donc à ce que le gouvernement déploie des efforts significatifs durant les prochaines années, pour aider les entreprises à se moderniser et être en mesure de réduire leurs émissions de GES, sans diminuer leur compétitivité », conclut Stéphane Forget.

À propos de Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

Stéphane Forget est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec. À la FCCQ depuis 2014, il a d’abord occupé le poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif,  à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec.

Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal  (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal. Au printemps 2019, il a obtenu la désignation d’administrateur de sociétés certifié (ASC).

Monsieur Forget est membre du Conseil et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!