Publié dans Communiqués

Mesures de soutien aux entreprises: une initiative terrain permettant d’épauler les entreprises avec leurs défis de ressources humaines

Par Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

L’annonce du déploiement sur le terrain des conseillers aux entreprises des bureaux de Services Québec, avec la Grande corvée annoncée ce matin par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, et l’évaluation de la situation de la main-d’œuvre québécoise, sont les bienvenues et démontrent que le contexte du marché de l’emploi a changé au cours des dernières années, soutient la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

« Les entrepreneurs doivent évaluer la disponibilité de main-d’œuvre avant même de lancer un projet ou d’accepter un contrat », explique Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ. « L’initiative gouvernementale est pertinente au sens où elle permettra de prendre le pouls du marché du travail et donnera une évaluation claire de la situation de rareté de main-d’œuvre, en identifiant les types d’emplois les plus en demande. »

Le Québec fourmille de PME qui n’ont pas les moyens de recourir à un expert en ressources humaines. « Devant les défis d’une transformation du marché du travail, en raison du vieillissement de la population mais également des avancées technologiques, il y a un besoin urgent que ces entreprises puissent avoir les conseils et le soutien nécessaire afin non seulement de s’adapter, mais également de prendre les devants afin de croître et de profiter de ces opportunités » commente Stéphane Forget.

La FCCQ croit que les conseillers pourront épauler plusieurs entrepreneurs, ne serait-ce qu’en étant plus visibles sur le terrain, là où les gens d’affaires se trouvent et qui, parfois, ne connaissent pas l’offre de soutien ou ont historiquement eu de la difficulté à avoir accès à ces ressources. « Il faut reconnaître et saluer ce passage vers une offre proactive de soutien en ressources humaines, car le marché demande désormais aux conseillers aux entreprises de passer du mode recherche de postes vacants pour les chercheurs d’emploi à un mode recherche de travailleurs pour les entreprises », ajoute-t-il.

Pour que cette initiative soit fructueuse, il faudra toutefois s’assurer que les conseillers aux entreprises informent et guident les employeurs quant à l’ensemble de l’offre de service existante afin de les épauler, que celle-ci viennent d’autres ministères, d’entreprises de consultation, des institutions d’enseignements, d’organismes communautaires ou d’organisations syndicales et patronales. À titre d’exemple, au cours de la dernière année, la FCCQ a elle-même mis en place deux programmes proposant des solutions pour le recrutement, en collaboration avec les chambres de commerce de son réseau. Une étude a aussi été rendue publique, présentant les meilleures pratiques pour attirer et retenir les travailleurs expérimentés, autre solution à la rareté de main-d’œuvre qui favorise, de plus, le partage des connaissances et des compétences. « Il faut de nombreuses mesures et initiatives complémentaires pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre, mises en place par le gouvernement, mais qui doivent être épaulées par toutes les parties prenantes », conclut Stéphane Forget.

À propos de Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

Stéphane Forget est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec. À la FCCQ depuis 2014, il a d’abord occupé le poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif,  à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec.

Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal  (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal. Au printemps 2019, il a obtenu la désignation d’administrateur de sociétés certifié (ASC).

Monsieur Forget est membre du Conseil et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

  1. Grâce à son vaste réseau de plus de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec,... En savoir plus
  2. La mise en œuvre des recommandations de la Table nationale de concertation sur l’emploi saisonnier permettra de valoriser les emplois saisonniers, dont la contribution à l’économie québécoise est importante, souligne la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). Parmi les recommandations issues des travaux de la Table de concertation, à laquelle siège la FCCQ,... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!