Publié dans Lettres ouvertes

L’Ontario se joint au Québec dans la lutte aux changements climatiques : une très bonne nouvelle!

Le 7 avril dernier, la Commission de l’écofiscalité du Canada a publié un document intitulé La voie à suivre, où elle recommandait notamment que tous les gouvernements provinciaux  mettent en œuvre des politiques pour la tarification du carbone. L’Ontario se range aussi derrière cette conclusion et a annoncé le 13 avril qu’elle joint le Québec et la Californie au sein du marché du carbone de la Western Climate Initiative. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) a donné son appui au marché du carbone dans la mesure où il y aurait plus de joueurs qu’actuellement. La FCCQ se réjouit donc de cette décision pour plusieurs raisons.

Longtemps considérées comme le poumon économique du Canada, les provinces du Québec et de l’Ontario ont une longue feuille de route en matière de collaboration. Une entente a d’ailleurs été conclue en novembre dernier concernant l’échange saisonnier d’énergie électrique. Cette entente permettra à l’Ontario de limiter sa production d’électricité à partir de combustibles fossiles en période de pointe, ce qui engendrera une réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES).

La libre circulation des biens, des services et des personnes entre nos deux provinces contribue à augmenter la fluidité et la quantité des échanges commerciaux. Cette nouvelle collaboration pave la voie à un leadership national et élimine du même coup toute possible distorsion de marché dans les régions limitrophes de nos deux provinces. Un axe commercial fluide et basé sur des règles similaires est garant d’une compétition économique saine reposant en bonne partie sur les secteurs manufacturier, des ressources naturelles et du transport.

La FCCQ appuie les mécanismes de marché qui représentent l’une des solutions aux problèmes environnementaux. Les pluies acides ont été abordées selon cette logique et les résultats ont été probants. Le marché du carbone a l’avantage d’être flexible pour les agents économiques qui peuvent choisir la solution la mieux adaptée pour réduire leurs émissions.  Ils peuvent donc réduire leurs émissions à la source, acheter des crédits compensatoires ou encore acheter des crédits d’émissions d’autres entreprises qui ont choisi de réduire leurs émissions.

En joignant le Québec et la Californie, l’Ontario crée un marché dans lequel plus de 61 % de la population canadienne sera impliquée. Cette collaboration envoie un signal politique et économique clair : le succès passera à l’avenir par l’innovation et par une économie plus faible en carbone. Les montants prélevés grâce au marché du carbone permettent aux gouvernements d’investir dans des mesures innovantes qui réduisent les GES et qui augmentent la compétitivité des entreprises en diminuant leur consommation d’énergie.

Plus que jamais, l’économie doit être développée de façon durable.  Le marché du carbone a fait l’objet d’une grande acceptabilité sociale au Québec et la FCCQ est convaincue que les citoyens de l’Ontario sont prêts eux aussi à mettre l’épaule à la roue.  L’Ontario a tout à gagner en collaborant avec le Québec dans ce dossier. Welcome aboard!

  1.   « Peu importe les guides que nous mettons en place, le succès des mesures sanitaires dépend de leur application dans les milieux de travail, par les travailleurs et les entrepreneurs. » – Dr Horacio Arruda. C’est avec un immense honneur que la FCCQ recevait ce matin la présidente du CA et chef de la direction de... En savoir plus
  2. Montréal, 30 juillet 2020 – La FCCQ (Fédération des chambres de commerce du Québec), le CPQ (Conseil du patronat du Québec), la CCMM (Chambre de commerce du Montréal métropolitain), la FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante), et MEQ (Manufacturiers et Exportateurs du Québec) sont extrêmement préoccupés par l’impact sur l’économie de la situation qui escalade dans le... En savoir plus
  3. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) se réjouit de la décision annoncée aujourd’hui par le conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité et de la santé et de la sécurité au travail (CNESST), d’abaisser de façon importante le taux moyen de cotisation des employeurs pour l’année 2021, aux fins du... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!