Publié dans Nouvelles

Lettre conjointe : Réouverture des édifices de bureaux

Par Charles Milliard
Président-directeur général

Monsieur le Premier Ministre,

Dans le contexte de réouverture des différents secteurs économiques, il est essentiel que le déconfinement dans les édifices à bureaux soit envisagé maintenant afin de ne pas mettre en péril la survie économique des entreprises qui gravitent autour des grands centres urbains, notamment à Montréal, mais aussi ailleurs.

En effet, les grands édifices à bureaux représentent les piliers des écosystèmes dans les grands centres qui sont indispensables à la vitalité économique d’un nombre important de commerces. Le centre-ville de Montréal, par exemple, ne pourra s’en tirer si la situation actuelle perdure encore plusieurs mois. Il suffit de s’y promener pour constater la triste réalité.

Certes dans cette perspective, la santé des travailleurs et du public en général doit demeurer prioritaire, mais il importe également que les mesures pour limiter la propagation du COVID-19 soient suffisamment souples pour permettre une reprise des activités efficace et réaliste. L’imposition de pourcentages d’occupation mur-à-mur qui ne tiennent pas compte des modèles d’aménagements des différents édifices est un exemple de mesure à éviter à notre avis.

Cependant, dans l’éventualité où le gouvernement envisage un retour des activités dans les édifices à bureaux, et nous l’espérons, il est nécessaire de mettre en place les règles de distanciation sociale et les adaptations nécessaires pour limiter le risque de transmission lorsque la distanciation n’est pas possible, ainsi que les directives émises par les autorités compétentes, par exemple concernant les obligations par rapport au masque pour Montréal. À cet égard, les indications de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) sont claires et nous sommes dédiées à la réussite de leur application. D’ailleurs, nous nous sommes engagés à les appliquer à la lettre en signant la Charte d’engagement à combattre le coronavirus en milieu de travail de la CNESST.

Par ailleurs, le gouvernement devrait éviter de soumettre cette phase du déconfinement à des règles particulières trop complexes qui rendraient à toute fin pratique impossible le retour des travailleurs et de la clientèle au coeur des grands centres urbains. L’agilité opérationnelle et la flexibilité des mesures qui seront préconisées doivent demeurer au coeur des préoccupations du gouvernement si nous voulons que le retour de l’économie dans les centres-villes puisse se concrétiser. Autrement, toute tentative de déconfinement dans ce secteur d’activités, qui demeure essentiel pour l’économie du Québec, sera vouée à l’échec et pourrait éminemment avoir des conséquences désastreuses, voire irréversibles, pour plusieurs employeurs et travailleurs.

Comme nous avons mentionné précédemment, la CNESST a publié un guide de règles générales qui s’appliquent parfaitement pour les édifices à bureaux. Tant les employeurs que les propriétaires de ces immeubles sont soucieux du succès de la réouverture de ces lieux de travail en toute sécurité. Dans ce contexte, il importe de leur laisser la marge de manoeuvre nécessaire pour mettre en place les mesures sanitaires adéquates, qui respectent les lignes directrices générales, et s’assurer que tous agissent de manière responsable pour minimiser les risques d’une nouvelle propagation. Après tout, les conséquences d’un confinement qui perdure comportent aussi des risques significatifs sur la santé mentale des individus.

Enfin, nous vous demandons d’annoncer rapidement la réouverture des tours de bureaux situés au Québec. Non seulement cela permettrait aux entreprises et aux employés d’avoir une option pour améliorer leur travail et leur productivité, mais cela amènerait de manière sécuritaire des personnes dans les centres urbains qui sont en manque criant de clientèle.

Nous vous prions d’agréer, Monsieur le Premier Ministre, l’expression de notre considération distinguée.

– Karl Blackburn
Président et chef de la direction du CPQ

– Michel Leblanc
Président et chef de la direction
Chambre de commerce du Montréal métropolitain

– Charles Milliard
Président-directeur général
Fédération des chambres de commerce du Québec

– François Vincent
Vice-président, Québec
Fédération canadienne de l’entreprise indépendante

– Véronique Proulx
Présidente-directrice générale
Manufacturiers et Exportateurs du Québec

Consulter cette lettre

À propos de Charles Milliard
Président-directeur général

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il a une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL. Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Titulaire d’un baccalauréat en pharmacie et d’un certificat en économique de l’Université Laval, ainsi que d’un MBA de HEC Montréal, Charles Milliard est membre de l’Ordre des Pharmaciens du Québec. Chroniqueur santé à diverses émissions télé au cours des dernières années (Radio-Canada, TVA et V), il s’implique en outre à titre personnel au sein de plusieurs organismes culturels, notamment à titre de président du conseil d’administration du Festival TransAmériques et d’administrateur à l’Orchestre symphonique de Montréal, au Conseil des Arts de Montréal et à la Fondation Armand-Frappier.

  1.   « Peu importe les guides que nous mettons en place, le succès des mesures sanitaires dépend de leur application dans les milieux de travail, par les travailleurs et les entrepreneurs. » – Dr Horacio Arruda. C’est avec un immense honneur que la FCCQ recevait ce matin la présidente du CA et chef de la direction de... En savoir plus
  2. Montréal, 30 juillet 2020 – La FCCQ (Fédération des chambres de commerce du Québec), le CPQ (Conseil du patronat du Québec), la CCMM (Chambre de commerce du Montréal métropolitain), la FCEI (Fédération canadienne de l’entreprise indépendante), et MEQ (Manufacturiers et Exportateurs du Québec) sont extrêmement préoccupés par l’impact sur l’économie de la situation qui escalade dans le... En savoir plus
  3. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) se réjouit de la décision annoncée aujourd’hui par le conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité et de la santé et de la sécurité au travail (CNESST), d’abaisser de façon importante le taux moyen de cotisation des employeurs pour l’année 2021, aux fins du... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!