Publié dans Communiqués

Le soutien à l’exportation doit aborder toutes les facettes du développement des marchés

Par Stéphane Forget, MBA
Président-directeur général

Les entreprises québécoises doivent recevoir du soutien adapté à leurs besoins, lorsqu’elles décident d’élargir leurs marchés, dit la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), qui salue le renouvellement des investissements en soutien à l’exportation et à la commercialisation, respectivement de 7 M$ du ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et de 10,9 M$ de Développement économique Canada pour les régions du Québec. La FCCQ croit que les initiatives gouvernementales doivent offrir la flexibilité requise pour permettre aux entreprises d’obtenir du soutien à toutes les étapes de leur processus d’exportation : de l’idée novatrice jusqu’à la commercialisation et la mise en marché à l’international.

« Il faut stimuler l’ambition, sensibiliser, informer et outiller les entreprises du Québec dans le développement de leurs activités dans les corridors de commerce américains et nos marchés extérieurs privilégiés », souligne Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ.

La FCCQ, qui a toujours prôné la diversification des marchés, met à contribution son réseau de chambres de commerce, bien implantées dans leurs milieux respectifs, pour amener les entreprises québécoises à découvrir les  avantages de l’exportation et à saisir les nouvelles opportunités d’affaires qui s’offrent à elles. Dans le contexte du protectionnisme américain actuel, il importe que les entreprises québécoises puissent cibler d’autres marchés à haut potentiel et augmenter la pondération des exportations hors États-Unis – en 2017, 70 % des exportations québécoises y étaient destinées – alors que deux des défis des entreprises du Québec sont la diversification de leurs marchés et l’amélioration de leur compétitivité à l’échelle internationale.

Ainsi, grâce à son statut de chambre de commerce provinciale, la FCCQ déploie des efforts de diplomatie économique pour mobiliser les parties prenantes à l’international, en plus d’appuyer et influencer différentes positions d’entités gouvernementales ou organismes étrangers sur les enjeux de commerce extérieur. La FCCQ assume ainsi un leadership reconnu pour les entreprises d’ici, par la mise en œuvre d’initiatives et de programmes fédérateurs, dont son programme COREX.

L’importance du virage numérique

La FCCQ rappelle de plus aux ministres Anglade et Bains l’importance du soutien au virage numérique pour toutes les entreprises du Québec, leur permettant ainsi de proposer des produits et services novateurs aux consommateurs québécois et dans les marchés extérieurs, mais aussi d’améliorer leur productivité pour que leur déploiement commercial international soit porteur de croissance économique dans toutes les régions. Dans plusieurs cas, l’exportation passe aussi par le commerce en ligne, d’où l’importance de disposer d’infrastructures numériques adéquates afin d’augmenter le nombre d’entreprises québécoises qui vendent en ligne et garantir qu’elles puissent distribuer leurs produits partout à travers le monde. Selon une récente étude de l’Institut de la statistique du Québec, seulement 19 % des entreprises branchées vendaient en ligne.

« Le Québec bénéficie d’une expertise notable en matière de numérisation et d’intelligence artificielle, il n’en tient qu’à nous d’en profiter. En posant dès maintenant les bons gestes pour nos entreprises, c’est l’ensemble de l’économie québécoise qui en tirera profit », conclut Stéphane Forget.

À propos de Stéphane Forget, MBA
Président-directeur général

Stéphane Forget est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec. À la FCCQ depuis 2014, il a d’abord occupé le poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif,  à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec.

Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal  (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal.

Monsieur Forget est membre du Conseil et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

  1. Il faut saluer la bonne nouvelle : dans son discours inaugural du 28 novembre, le premier ministre François Legault a explicitement fait de l’enjeu climatique une préoccupation de son gouvernement. Quant à la façon dont cette préoccupation s’incarnera dans des gestes concrets, on jugera l’arbre à ses fruits.  D’ici là, la chance doit être au coureur. ... En savoir plus
  2. En marge de la dernière journée des travaux de l’Assemblée nationale, les employeurs québécois amorcent les festivités de fin d’année avec de grandes préoccupations. Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) et la FCCQ, dont l’ensemble des membres représente plus de deux emplois sur trois, et ce, dans toutes les régions du Québec, en appellent... En savoir plus
  3. En accord avec l’objectif de bien intégrer les immigrants, la FCCQ croit que le seuil proposé dans le Plan d’immigration du Québec, déposé aujourd’hui par le ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Simon Jolin-Barrette, doit être temporaire. Pour éviter d’exacerber la pénurie de main-d’œuvre par la réduction du nombre d’immigrants accueillis chaque... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!