Publié dans Lettres ouvertes

Le privé en santé garant de l’accessibilité

par Françoise Bertrand (présidente-directrice générale de la Fédération des chambres de commerce du Québec) et les membres du comité Santé de la FCCQ

Au Québec, comme dans les autres provinces canadiennes, l’accès aux principaux services de santé est universel et gratuit. La Fédération des chambres de commerce du Québec juge très important que tous les citoyens obtiennent des services de santé de qualité.

On croit généralement que le recours au secteur privé dans le système de santé n’est pas compatible avec la gratuité des services publics ou que le développement du système privé se fait au détriment du service public. Il n’en est rien. Dans la majorité des pays développés, le secteur privé est un pourvoyeur de services de santé, dans un système qui préserve un régime universel gratuit.

Loin de nuire au service public, les entreprises privées en santé améliorent l’accès, réduisent les délais, désengorgent les salles d’urgence et permettent aux hôpitaux et aux CLSC de jouer pleinement leur rôle. Nous prenons trois exemples.

  1. Les cliniques médicales

Les cabinets de médecins ou les cliniques médicales sont des entreprises privées. L’immeuble a été construit ou est loué par une équipe médicale qui en assume tous les coûts, y compris celui du personnel. Pourtant, dans ces cliniques privées,  les services médicaux sont gratuits, à de rares exceptions près.

  1. Les résidences pour personnes âgées

Pour les personnes en perte d’autonomie, des entreprises privées sont responsables des « résidences subventionnées » et des résidences publiques gérées par le secteur privé.

Avec le vieillissement accéléré de la population, l’enjeu de l’hébergement des personnes en perte d’autonomie va se poser avec une acuité grandissante. Dans l’état des finances publiques, il est impensable que le gouvernement réponde seul aux nouveaux besoins. Il doit s’appuyer sur un réseau d’entreprises privées soumises à des normes de qualité fixées par l’État et à des contrôles adéquats. Ces résidences peuvent  accueillir des personnes et ménages de diverses conditions économiques, ce qui permet de réduire les coûts pour le gouvernement parce que les ménages plus fortunés vont payer davantage.

Dans ce cas, comme dans celui des cliniques médicales, le secteur privé prend à sa charge des investissements de plusieurs milliards de dollars dans la construction, l’agrandissement ou l’aménagement d’immeubles, l’achat et l’entretien des équipements de même que l’embauche et la gestion de milliers de personnes affectées aux soins à ces personnes. Cela libère de la pression sur les finances publiques.

  1. L’équipement médical

Par leurs investissements en recherche, les entreprises de technologies développent des équipements et outils  qui améliorent la productivité du système. La médecine a recours à du matériel de plus en plus sophistiqué. Plusieurs nouvelles technologies permettent, par exemple, d’éviter l’hospitalisation ou le bloc opératoire ou encore de réduire considérablement l’anesthésie et la durée des interventions chirurgicales. Malgré la précarité des finances publiques, il est important d’encourager l’innovation et l’achat d’équipements jugés efficaces parce qu’ils permettent de réaliser d’importants gains de productivité.

Comme on le voit, le secteur privé est déjà très présent dans le secteur de la santé. Pour améliorer les soins, raccourcir les délais et réduire les coûts, la collaboration entre le secteur public et privé de santé est incontournable. Tous les pays du monde l’encouragent d’ailleurs fortement.

  1.   Qui sommes-nous : Cumulant plus de 114 ans d’existence, nous sommes le plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec. Avec près de 120 chambres de commerce et plus de 1 000 membres corporatifs, nous représentons plus de 45 000 entreprises réparties à travers l’ensemble du territoire québécois œuvrant dans tous les... En savoir plus
  2.   Qui sommes-nous : Cumulant plus de 114 ans d’existence, nous sommes le plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec. Avec près de 120 chambres de commerce et plus de 1 000 membres corporatifs, nous représentons plus de 45 000 entreprises réparties à travers l’ensemble du territoire québécois œuvrant dans tous les secteurs... En savoir plus
  3. Saint-Hyacinthe, le 14 mai 2023 — La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) est fière de d évoiler les lauréats du Gala des chambres 2024. Présenté par le Régime d’assurance collective des chambres de commerce (RACCC), ce concours incontournable met à l’honneur les bénévoles, les employés et les chambres de commerce qui se sont... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!