Publié dans Communiqués

Lancement du Mois de promotion du commerce interprovincial: La voie de la relance passe aussi par le commerce interprovincial

Par Charles Milliard
Président-directeur général

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et le réseau des chambres de commerce du Québec tiendront une série de rendez-vous de promotion du commerce interprovincial afin de sensibiliser les entreprises aux occasions d’affaires et de présenter l’accompagnement offert pour accroître les exportations québécoises sur le marché canadien. Alors que le Québec est de nouveau plongé dans une conjoncture difficile en raison de la pandémie, ces événements seront l’occasion de présenter de nouvelles perspectives commerciales aux entreprises exportatrices et de renforcer les échanges interprovinciaux, qui apparaissent comme l’une des clés pour une reprise économique plus durable, verte et équitable.

Le Mois de promotion du commerce interprovincial s’inscrit dans les initiatives du programme COREX et est organisé conjointement par le gouvernement du Québec et Investissement Québec, en collaboration avec Commerce International Québec (CIQ).

La FCCQ a travaillé de concert avec ses partenaires pour offrir aux personnes participantes une programmation riche, qui leur permettra d’en apprendre davantage sur les secteurs porteurs du marché canadien, sur les modalités et les avantages de l’Accord de libre-échange canadien (ALEC), et sur les occasions concrètes pour favoriser le renforcement des relations économiques entre les provinces. Les participantes et participants auront aussi l’occasion d’échanger avec des personnalités invitées de premier ordre et de tirer profit de leur expérience terrain sur ce vaste marché.

Du 18 février au 18 mars, cinq événements seront organisés :

  • Un événement de lancement multisectoriel
  • Quatre événements sectoriels
    • Grands détaillants et biens de consommation
    • Transport
    • Technologies de l’information et divertissement
    • Agroalimentaire

Citations :

« Le marché canadien regorge d’occasions d’affaires. L’ensemble des provinces dispose d’un fort potentiel de marché. Dans la mesure où il convient désormais de repenser nos échanges internationaux pour assurer une relance durable, nous devons encourager les entreprises québécoises à aller dans ce sens. Les liens qui unissent le Québec aux autres provinces canadiennes sont indéfectibles. Nous devons veiller à accroître notre coopération, dans les secteurs porteurs, pour la relance de nos économies respectives. C’est pourquoi je suis fier d’annoncer, aujourd’hui, le Mois de promotion du commerce interprovincial, qui viendra assurément outiller les entreprises et les guider vers les moyens mis à leur disposition. »

-Charles Milliard, président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec

« Les activités d’exportation, au Canada, sont une source substantielle de création de richesse et d’emplois partout au Québec. Le Mois de promotion du commerce interprovincial est une initiative remarquable pour échanger sur les possibilités qu’offrent les provinces et territoires à ce sujet. Nos gens d’affaires peuvent compter sur une équipe économique dynamique et diversifiée, dans les bureaux du Québec au Canada, pour les accompagner dans leurs démarches d’exportation. Les marchés canadiens représentent une occasion de faire des affaires en français de manière à faire briller le savoir-faire des entrepreneurs francophones. Je suis convaincu qu’une reprise économique robuste, au Québec, passe par un accroissement de nos échanges commerciaux avec les autres provinces canadiennes. »

-Sonia LeBel, ministre responsable des Relations canadiennes et de la Francophonie canadienne

« La crise sanitaire bouleverse nos façons de faire, et les entreprises exportatrices doivent s’ajuster au nouveau contexte. En cette période de turbulences, l’équipe d’Investissement Québec International, de concert avec ses partenaires gouvernementaux, redouble d’efforts pour mieux soutenir ces entreprises dans leurs démarches de commercialisation à l’extérieur du Québec. Cette initiative de la FCCQ à laquelle nous contribuons, témoigne de notre engagement à augmenter les exportations et à favoriser la diversification des marchés, notamment sur le territoire canadien. »

-Hubert Bolduc, président d’Investissement Québec International

« Les provinces et territoires canadiens constituent un marché de choix pour les entreprises québécoises. Rappelons, à cet égard, qu’en 2018, les provinces atlantiques importaient de l’international pour plus de 49 milliards de dollars en bien et services, l’Ontario, pour 333 milliards de dollars, et la Colombie-Britannique, pour 83 milliards de dollars. Que ce soit dans le secteur agroalimentaire ou qu’on parle de machinerie, de véhicules électriques et de biens de consommation courants, il y a là des parts de marché à récupérer, et les entreprises québécoises sont en bonne position pour en profiter. Les bureaux du Québec au Canada sont là pour appuyer les entrepreneurs à saisir ces opportunités. En travaillant ensemble, nous serons en mesure de renforcer la place du Québec dans le commerce interprovincial canadien. »

-Maud-Andrée Lefebvre, cheffe de poste du Bureau du Québec dans les Provinces atlantiques, au ministère
du Conseil exécutif

« La pandémie actuelle met en relief l’importance de l’achat local. L’étiquette “fabriqué au Canada” a la cote dans bien des provinces et territoires, autant du côté des manufacturiers que du grand public. Dans ce contexte, les marchés canadiens permettent aux entreprises du Québec de vendre à de nouvelles clientèles, sans se soucier de contraintes douanières ou de taux de change. Du côté de l’Ontario, les entreprises du Québec y vendent déjà pour 40 milliards de produits et services chaque année. Et il y a toujours beaucoup d’opportunités pour en faire encore plus! »

-Catherine Tadros, cheffe de poste du Bureau du Québec à Toronto, au ministère du Conseil exécutif

« La croissance économique de même que la création d’emplois et de richesses impliquent de saisir toutes les occasions disponibles. Le Bureau du Québec à Ottawa peut vous aider à naviguer auprès du gouvernement fédéral, qui achète, chaque année, pour 22 milliards de dollars en biens et services (y compris de construction). »

-Mario Lavoie, chef de poste et conseiller spécial en matière de relations canadiennes du Bureau du Québec
à Ottawa, au ministère du Conseil exécutif

À propos du programme COREX

Le programme COREX, de la FCCQ est une initiative qui vise à faciliter et à favoriser le développement des échanges commerciaux hors Québec. Ce programme vise notamment à stimuler l’ambition, sensibiliser, informer et outiller les entreprises du Québec dans le développement de leurs activités dans les corridors de commerce américains et dans nos marchés extérieurs privilégiés.

À propos d’Investissement Québec

Investissement Québec a pour mission de participer activement au développement économique du Québec en stimulant l’innovation dans les entreprises, l’entrepreneuriat et le repreneuriat ainsi que la croissance de l’investissement et des exportations. Active dans toutes les régions administratives du Québec, la société soutient la création et le développement des entreprises de toutes tailles au moyen d’investissements et de solutions financières adaptées. Investissement Québec appuie aussi les entreprises par des services-conseils et d’autres mesures d’accompagnement, notamment un soutien technologique offert par Investissement Québec – CRIQ. Également, grâce à Investissement Québec International, la société accompagne les entreprises en matière d’exportation et assure la conduite de la prospection de talents et d’investissements étrangers au Québec.

À propos des bureaux du Québec au Canada

Le réseau des bureaux du Québec au Canada assure la promotion de l’innovation et du savoir-faire québécois et propose des services économiques personnalisés aux entreprises québécoises qui souhaitent explorer les occasions d’affaires ailleurs au Canada. Son équipe économique offre une gamme étendue de services-conseils d’ordre économique et commercial et accompagne les entreprises dans leurs activités d’exportation. À ce titre, le réseau compte des bureaux à Moncton, à Toronto et à Ottawa, en plus de ses bureaux satellites de Vancouver et d’Halifax.

 

À propos de Charles Milliard
Président-directeur général

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il a une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL. Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Titulaire d’un baccalauréat en pharmacie et d’un certificat en économique de l’Université Laval, ainsi que d’un MBA de HEC Montréal, Charles Milliard est membre de l’Ordre des Pharmaciens du Québec. Chroniqueur santé à diverses émissions télé au cours des dernières années (Radio-Canada, TVA et V), il s’implique en outre à titre personnel au sein de plusieurs organismes culturels, notamment à titre de président du conseil d’administration du Festival TransAmériques et d’administrateur à l’Orchestre symphonique de Montréal, au Conseil des Arts de Montréal et à la Fondation Armand-Frappier.

  1. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) lance dès aujourd’hui son offensive sur les réseaux sociaux pour inviter les entreprises à participer à l’effort de vaccination. Grâce à son réseau de 130 chambres de commerce, la FCCQ a pour ambition d’identifier les entreprises intéressées situées en milieu urbain et dans les régions plus... En savoir plus
  2. Alors qu’on fait état du manque criant de places de qualité en services de garde éducatifs à l’enfance, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), en compagnie de l’Association québécoise des centres de la petite enfance (AQCPE) et de l’Association des garderies privées du Québec (AGPQ), constate que cette situation a également un... En savoir plus
  3. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) fera le lien entre le gouvernement du Québec et les entreprises qui souhaitent accueillir des campagnes de vaccination. Pour ce faire, la FCCQ lance aujourd’hui un formulaire en ligne pour que les entreprises intéressées puissent signifier leur intérêt, afin de permettre aux autorités gouvernementales d’identifier les meilleurs... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!