Publié dans Communiqués

La FCCQ rappelle l’importance de la construction navale au Québec et interpelle tous les ordres de gouvernement pour soutenir cette industrie

Par Charles Milliard
Président-directeur général

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) organisait aujourd’hui un évènement virtuel pour présenter une toute nouvelle étude réalisée par la firme Deloitte portant sur la contribution économique et sociale de l’entreprise Chantier Davie. La FCCQ a profité de l’occasion pour souligner l’importance du contrat du futur brise-glace polaire de la Garde côtière canadienne sur tout l’écosystème de l’industrie navale québécoise.

Chantier Davie, qui est basé à Lévis, emploie déjà plus de 650 personnes et a le potentiel de créer jusqu’à 4 300 emplois au cours des prochaines années selon l’étude de Deloitte. En plus des retombées économiques directes sur l’économie québécoise, Davie permet d’alimenter un réseau de plus de 900 fournisseurs aux quatre coins du Québec.

« Nous sommes heureux d’avoir pu rassembler des centaines d’intervenants du milieu des affaires et de dirigeants pour souligner l’importance de l’impact économique d’un joueur comme Chantier Davie. Outre Davie, nous avons la chance de compter sur plusieurs chantiers maritimes au Québec qui ont le potentiel de contribuer davantage à la Stratégie nationale de construction navale », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

« Le Québec possède tous les atouts pour réaliser le contrat du brise-glace de classe polaire John G. Diefenbaker et Chantier Davie est l’entreprise la mieux placée au Canada pour réaliser un projet de cette ampleur. Davie a lancé en août dernier le Centre national des brise-glaces (CNB) qui témoigne de sa volonté et du rôle que la compagnie peut jouer dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale », a ajouté M. Milliard.

« L’industrie navale apporte des retombées économiques pour le Québec et l’ensemble des acteurs économiques et politiques doivent unir leurs forces pour soutenir les joueurs d’ici », a conclu Charles Milliard.

À propos de Charles Milliard
Président-directeur général

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il a une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL. Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Titulaire d’un baccalauréat en pharmacie et d’un certificat en économique de l’Université Laval, ainsi que d’un MBA de HEC Montréal, Charles Milliard est membre de l’Ordre des Pharmaciens du Québec. Chroniqueur santé à diverses émissions télé au cours des dernières années (Radio-Canada, TVA et V), il s’implique en outre à titre personnel au sein de plusieurs organismes culturels, notamment à titre de président du conseil d’administration du Festival TransAmériques et d’administrateur à l’Orchestre symphonique de Montréal, au Conseil des Arts de Montréal et à la Fondation Armand-Frappier.

  1. Dans le cadre des consultations particulières sur le projet de loi 59 visant la modernisation du régime de santé et de sécurité du travail, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) rappelle qu’il s’agit d’une réforme cruciale et extrêmement importante pour la société québécoise. Attendu depuis longtemps par les organisations syndicales, patronales et... En savoir plus
  2. Notre régime de santé et sécurité du travail n’a pas subi de changements importants depuis maintenant plus de quarante ans. Depuis, le Québec, notamment le monde du travail, a grandement évolué, amenant les choix du passé, adoptés dans un contexte différent, à se buter aujourd’hui aux changements de plus en plus rapides de notre société.... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!