Publié dans Communiqués

La FCCQ et les entrepreneurs québécois souhaitent connaître le plan de réouverture des commerces cette semaine

Par Charles Milliard
Président-directeur général

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) a pris acte aujourd’hui des commentaires du premier ministre, M. François Legault, indiquant qu’une annonce aurait lieu la semaine prochaine concernant la réouverture de certains commerces. La FCCQ demande toutefois au gouvernement du Québec de faire connaître d’ici la fin de la semaine son plan de déconfinement, particulièrement dans les régions où la pandémie s’est passablement affaiblie dans les derniers jours.

Pour la FCCQ, la baisse des cas confirmés et des hospitalisations depuis plusieurs jours, devrait amener le gouvernement à présenter rapidement un plan de reprise à moins de deux semaines de la date du 8 février, afin de permettre aux activités commerciales en arrêt de se préparer à redémarrer leurs activités.

« Nous croyons que le gouvernement devrait dévoiler sans tarder un plan clair de reprise économique, aux endroits où c’est possible, afin de donner le temps nécessaire aux entreprises de reprendre leurs activités à la date souhaitée. La reprise des chaînes d’approvisionnement et la gestion des ressources humaines entre autres, imposent au gouvernement de donner de la prévisibilité aux entrepreneurs. Ce plan inclurait par exemple une feuille de route afin de savoir qui pourra rouvrir, à quel moment, dans quelle région et en vertu de quels critères? », a affirmé Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

Besoin de prévisibilité

« Le gouvernement devrait indiquer clairement quel est l’objectif qu’une région doit atteindre en vue d’une réouverture de commerces. Certaines régions sont aux prises avec une contamination importante, mais en incluant dans le plan une cible claire, on donnerait espoir tant aux entrepreneurs qu’à l’ensemble de la population. La prévisibilité est un élément essentiel en affaires, et le gouvernement ne doit pas attendre la veille du 8 février pour répondre à ces nombreuses questions », a poursuivi M. Milliard.

« Les entrepreneurs québécois, comme la population en général, font des sacrifices importants depuis l’automne dernier afin de briser la deuxième vague de la pandémie de COVID-19 et les résultats souhaités sont de plus en plus au rendez-vous. En pareilles circonstances, ils ont démontré leur capacité d’adaptation aux normes sanitaires strictes de la Santé publique et la CNESST. Ils sont prêts à faire les efforts nécessaires pour rouvrir leurs commerces de manière sécuritaire », rappelle Charles Milliard.

Selon la FCCQ, les paliers d’alerte régionaux qui prévalaient cet automne, avec leur code de couleurs bien connu, devraient de nouveau servir à la relance progressive de notre économie et à la réouverture des commerces actuellement fermés. Dans plusieurs régions, la situation est revenue au niveau qui correspondait aux codes jaune (préalerte) et même vert (vigilance). Parmi celles-ci, on retrouve la Gaspésie—Îles-de-la-Madeleine, le Bas-Saint-Laurent, la Côte-Nord et l’Abitibi-Témiscamingue, selon les plus récentes données.

« Selon les derniers bilans, il devient de plus en plus difficile de justifier le maintien de la fermeture de nombreux commerces dans ces régions, alors que le risque de contamination communautaire semble minime et que des normes sanitaires strictes demeurent en vigueur », a mis en garde M. Milliard.

Mettre à profit les entreprises pour accélérer la vaccination

La clé qui permettra d’accélérer le retour à une vie économique, sociale et culturelle se rapprochant de la « normalité » pré-COVID est la campagne actuelle de vaccination. À ce sujet, les entreprises sont prêtes à collaborer avec le gouvernement pour faciliter les choses. La FCCQ s’engage à faire le lien entre les entreprises qui auront levé la main et les autorités publiques chargées de la vaccination.

« Il est dans l’intérêt de nos employeurs et de nos travailleurs d’accélérer la campagne de vaccination pour permettre une reprise plus rapide des activités régulières. Plusieurs entrepreneurs nous ont contactés pour offrir leur collaboration au gouvernement pour y arriver. Ils peuvent convertir des espaces actuellement sous-utilisés en clinique de vaccination ou encore faire partie de campagnes de sensibilisation à l’importance de la vaccination, par exemple », a conclu Charles Milliard.

À propos de Charles Milliard
Président-directeur général

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il a une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL. Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Titulaire d’un baccalauréat en pharmacie et d’un certificat en économique de l’Université Laval, ainsi que d’un MBA de HEC Montréal, Charles Milliard est membre de l’Ordre des Pharmaciens du Québec. Chroniqueur santé à diverses émissions télé au cours des dernières années (Radio-Canada, TVA et V), il s’implique en outre à titre personnel au sein de plusieurs organismes culturels, notamment à titre de président du conseil d’administration du Festival TransAmériques et d’administrateur à l’Orchestre symphonique de Montréal, au Conseil des Arts de Montréal et à la Fondation Armand-Frappier.

  1. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) se réjouit de l’entente financière annoncée aujourd’hui entre le gouvernement fédéral, le gouvernement du Québec et la Banque de l’infrastructure du Canada, confirmant l’implantation d’une station du Réseau électrique métropolitain (REM) à l’Aéroport de Montréal. Ce projet de connexion au REM de CDPQ Infra contribuera non... En savoir plus
  2. Poste : Coordonnateur (trice) du développement des compétences Grâce à son vaste réseau de près de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Étant... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!