Publié dans Communiqués

La FCCQ appuie l’intention du gouvernement du Canada d’améliorer les échanges commerciaux entre les provinces

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) participait aujourd’hui au Symposium sur le commerce intérieur à Ottawa, où différents chercheurs universitaires du Canada et des États-Unis, qui ont été mandatés pour approfondir les aspects problématiques auxquels notre commerce intérieur fait face, présentaient leur vision d’avenir sur l’abattement des obstacles commerciaux interprovinciaux devant une tribune de représentants du milieu des affaires et des provinces de tout le Canada.

La Fédération adhère à cette démarche et souhaite l’établissement rapide d’objectifs à long terme qui permettraient de véritables améliorations pour les entreprises canadiennes. « Les entreprises doivent bénéficier de conditions d’affaires avantageuses et facilitatrices afin d’en favoriser la compétitivité, autant dans le commerce intérieur que sur le marché mondial. Nous appuyons entièrement la mise en place d’un programme commercial d’envergure qui puisse augmenter la capacité d’échanger des entreprises de différentes provinces et la mobilité de la main-d’œuvre », déclare Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ.

De surcroit, ce programme devrait suivre l’exemple d’autres juridictions comme la Suisse et l’Australie, qui ont fait leurs épreuves, plutôt que de réinventer la roue. Il doit notamment intervenir pour alléger la bureaucratie et harmoniser la réglementation, en uniformisant le commerce intérieur et international. Aussi, il doit simplifier l’enregistrement des entreprises et leur capacité d’engager des ressources.

« Des nouvelles règles en matière de commerce intérieur pourront avoir des conséquences positives autant sur la concurrence que sur la croissance de nos entreprises, et cela produira des retombées économiques importantes pour l’ensemble des Canadiens. En fait, qu’elles soient au Québec, au Manitoba ou en Colombie-Britannique, les entreprises pourront tirer profit de la libéralisation de notre commerce intérieur, qui influencera aussi positivement leur capacité à engager de la main-d’œuvre qualifiée et à développer de nouvelles opportunités d’affaires », de conclure, Mme Bertrand.

Nous rappelons que la Fédération, en collaboration avec la Chambre de commerce de l’Ontario, avait déjà soutenu l’accord de libre échange entre l’Ontario et le Québec. Ainsi, la FCCQ suivra de près les travaux du Comité du commerce intérieur mis sur pied par le ministre de l’Industrie, Christian Paradis.

  1. La recherche permanente d’alternatives pour contribuer au développement économique et social du Québec a mobilisé la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et le Réseau des Sociétés d’aide au développement des collectivités et les Centres d’aide aux entreprises (SADC+CAE) pour soutenir des activités qui facilitent l’adoption de la technologie numérique par les petites... En savoir plus
  2. La recherche permanente d’alternatives pour contribuer au développement économique et social du Québec a mobilisé la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et le Réseau des Sociétés d’aide au développement des collectivités et les Centres d’aide aux entreprises (SADC+CAE) dans le but d’aider les entreprises à prendre leur virage numérique, à accroître leur... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!