Publié dans Communiqués

La cession des ports au Québec permet de maintenir les infrastructures maritimes nécessaires au développement économique du Québec

Par Stéphane Forget, MBA
Président-directeur général

Le transfert de responsabilité de quatre installations portuaires de son territoire au gouvernement du Québec permettra d’assurer la pérennité de ces sites, selon la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). En vertu d’une entente de principe avec le gouvernement du Canada, les ports de Matane, Gaspé, Rimouski et Gros-Cacouna seront transférés le 30 mars 2020 au gouvernement du Québec.

« Il s’agit d’une nouvelle attendue », commente Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ. « Plusieurs infrastructures portuaires du Québec souffrent d’un déficit d’entretien et, dans certains cas, étaient à court de ressources pour maintenir leurs actifs. Cette détérioration amenait beaucoup d’incertitude puisqu’elle menaçait non seulement la sécurité des navires, mais également les emplois reliés aux infrastructures portuaires, de même que la vitalité économique de ces régions. »

Des retombées économiques importantes pour le Québec et ses régions

Selon une étude de l’Institut de la statistique du Québec, l’industrie du transport maritime québécois crée plus de 10 000 emplois bien rémunérés et des retombées économiques se chiffrant à près de 1,9 G$ annuellement. Ces seules statistiques justifiaient des investissements pour éviter la désuétude des infrastructures portuaires.

Par exemple, le port de Matane, où l’annonce a eu lieu, a fait l’objet d’une étude de KPMG démontrant des retombées annuelles de près de 78 M$ et la création de 750 emplois. « S’il avait fallu que les installations portuaires de Matane ne soient plus fonctionnelles, c’est 40 % des entreprises devant recourir au quai qui auraient été contraintes de fermer leurs portes », précise Stéphane Forget. « Le transfert de responsabilité permettra au gouvernement du Québec de faire les investissements requis en fonction de la Stratégie maritime et des besoins des entreprises de ce secteur. »

Répondre également aux besoins de Baie-Comeau et des zones industrialo-portuaires

Le port de Baie-Comeau fait également partie des ports stratégiques identifiés par le gouvernement du Québec devant bénéficier du programme de cession des ports, sans toutefois avoir été inclus dans l’entente de principe. La FCCQ rappelle qu’il sera important que cette infrastructure portuaire puisse également obtenir des investissements nécessaires aux travaux de réfection requis, faisant elle aussi partie des projets de zones industrialo-portuaires (ZIP) de la Stratégie maritime.

 Pour assurer une vitalité économique autour des infrastructures portuaires et paver la voie aux investissements privés, la FCCQ invite le gouvernement du Québec à investir également les sommes nécessaires au développement des zones industrialo-portuaires, dont les besoins sont importants, que ce soit pour l’amélioration des infrastructures intermodales (routières, ferroviaires) ou encore pour les infrastructures de services (égouts, aqueducs, etc.). Des projets importants pouvant s’implanter dans ces zones industrielles pourraient autrement être retardés, pénalisant toute la chaîne logistique.

 « Plusieurs de nos entreprises du secteur maritime ont la capacité et la volonté d’investir, alors que le Québec bénéficie de ports en eau profonde et de connexions directes avec les réseaux routiers et ferroviaires. Pour ce faire, elles doivent compter sur des installations portuaires modernes et des voies d’accès efficaces », conclut Stéphane Forget.

À propos de Stéphane Forget, MBA
Président-directeur général

Stéphane Forget est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec. À la FCCQ depuis 2014, il a d’abord occupé le poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif,  à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec.

Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal  (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal.

Monsieur Forget est membre du Conseil et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

  1. Il faut saluer la bonne nouvelle : dans son discours inaugural du 28 novembre, le premier ministre François Legault a explicitement fait de l’enjeu climatique une préoccupation de son gouvernement. Quant à la façon dont cette préoccupation s’incarnera dans des gestes concrets, on jugera l’arbre à ses fruits.  D’ici là, la chance doit être au coureur. ... En savoir plus
  2. En marge de la dernière journée des travaux de l’Assemblée nationale, les employeurs québécois amorcent les festivités de fin d’année avec de grandes préoccupations. Le CPQ (Conseil du patronat du Québec) et la FCCQ, dont l’ensemble des membres représente plus de deux emplois sur trois, et ce, dans toutes les régions du Québec, en appellent... En savoir plus
  3. En accord avec l’objectif de bien intégrer les immigrants, la FCCQ croit que le seuil proposé dans le Plan d’immigration du Québec, déposé aujourd’hui par le ministre de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion, Simon Jolin-Barrette, doit être temporaire. Pour éviter d’exacerber la pénurie de main-d’œuvre par la réduction du nombre d’immigrants accueillis chaque... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!