Publié dans Communiqués

La BMO et la FCCQ publient un nouveau rapport sur la valeur sociale et commerciale resserrant les relations avec les Autochtones

Par Charles Milliard
Président-directeur général
  • Un rapport résultant d’une vaste consultation auprès de chefs d’entreprise et d’entrepreneurs autochtones
  • Les recommandations comprennent la création de tables de rapprochement entre les communautés d’affaires locale et autochtone

BMO Groupe financier et la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) ont présenté aujourd’hui leur nouveau rapport : Bâtir un capital de confiance.

À l’épreuve économique et sociale qu’a représentée la pandémie de COVID-19 se sont ajoutés des événements malheureux touchant différentes communautés autochtones.

C’est dans ce contexte qu’au cours de l’année 2021, les dirigeants de BMO au Québec ont rencontré une dizaine de gestionnaires et entrepreneurs autochtones de différentes nations afin de recueillir leurs commentaires sur la façon de tisser des liens économiques entre Québécois et Autochtones. Ce rapport vise à conscientiser et à sensibiliser les communautés d’affaires du Québec sur la valeur économique et sociale d’un resserrement des relations avec les Autochtones, notamment dans un contexte où le Québec fait face à une pénurie de main-d’œuvre et où les communautés autochtones ont une démographie dynamique et une jeunesse nombreuse qui a envie de se réaliser personnellement et professionnellement.

« Ce rapport n’est pas une fin, mais un commencement. Il est l’amorce d’un dialogue entre gens d’affaires québécois et autochtones, et il donne le signal d’un engagement durable. Nous souhaitons en outre qu’un forum permanent d’échanges entre communautés d’affaires québécoises et autochtones soit mis sur pied, déclare Claude Gagnon, président, Québec, BMO Groupe financier ».

Dans le cadre de cette initiative, BMO et la FCCQ feront appel à la collaboration des gouvernements pour la mise en œuvre de certaines recommandations :

Aux communautés d’affaires du Québec:

  • Former dans chaque région des tables de rapprochement entre les communautés d’affaires locale et autochtone pour mieux se connaître et voir les échanges possibles en matière de main-d’œuvre, d’achat local et de partenariats d’affaires.
  • Identifier dans chaque région des mentors québécois et autochtones pouvant agir comme guides et conseillers dans des projets locaux de développement économique collaboratifs.

Aux gouvernements du Québec et du Canada et aux municipalités :

  • Faciliter l’embauche de travailleurs autochtones par des mesures incitatives comme des crédits d’impôt et la réalisation de stages par des candidats autochtones à l’emploi.
  • Intégrer l’achat autochtone dans les stratégies d’achat local des gouvernements et des municipalités avec une cible d’approvisionnement dans les communautés autochtones.

« Bâtir un capital de confiance avec les autochtones est primordial pour la communauté d’affaires québécoise. En ce sens, nous sommes fiers de nous joindre à BMO dans la réalisation de ce rapport visant à resserrer les relations d’affaires entre les québécois et les communautés autochtones. C’est une première étape essentielle pour tisser des liens forts ainsi que pour développer de nouvelles opportunités économiques », a souligné Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

BMO s’engage à faire progresser les communautés autochtones à travers trois piliers qui reflètent notre réponse aux appels à l’action lancés par la Commission de vérité et réconciliation pour les entreprises canadiennes : l’emploi, l’éducation et l’autonomisation économique. Un conseil consultatif autochtone composé de leaders issus de communautés des Premières Nations, des Métis et des Inuits de toutes les régions du pays guide et conseille BMO dans ces trois domaines d’intérêt. Les principaux résultats et initiatives incluent l’éducation, l’emploi et l’autonomisation économique.

BMO soutient les communautés autochtones avec plus de 15 millions de dollars en promesses de dons et en contributions dans des domaines tels que l’éducation, les soins de santé et plus encore. BMO est la seule banque à avoir obtenu le niveau Or de la certification du programme Relations progressistes avec les Autochtones (PAR) du Conseil canadien pour le commerce autochtone (CCCA) six fois de suite.

Pour lire le rapport, nous vous invitons à le consulter ici.

À propos de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ)

Grâce à son vaste réseau de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu’ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but : favoriser un environnement d’affaires innovant, concurrentiel et durable.

À propos de BMO Groupe financier

Depuis plus de 200 ans et toujours là pour ses clients, BMO est un fournisseur de services financiers hautement diversifiés − la huitième banque en importance pour son actif en Amérique du Nord. Fort d’un actif de 950 milliards de dollars au 30 avril 2021 et d’un effectif mobilisé et diversifié, BMO offre à plus de 12 millions de clients une vaste gamme de produits et de services dans les domaines des services bancaires aux particuliers et aux entreprises, de la gestion de patrimoine et des services de banque d’affaires par l’entremise de trois groupes d’exploitation : Services bancaires Particuliers et entreprises, BMO Gestion de patrimoine et BMO Marchés des capitaux.

À propos de Charles Milliard
Président-directeur général

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il a une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL. Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Titulaire d’un baccalauréat en pharmacie et d’un certificat en économique de l’Université Laval, ainsi que d’un MBA de HEC Montréal, Charles Milliard est membre de l’Ordre des Pharmaciens du Québec. Chroniqueur santé à diverses émissions télé au cours des dernières années (Radio-Canada, TVA et V), il s’implique en outre à titre personnel au sein de plusieurs organismes culturels, notamment à titre de président du conseil d’administration du Festival TransAmériques et d’administrateur à l’Orchestre symphonique de Montréal, au Conseil des Arts de Montréal et à la Fondation Armand-Frappier.

  1. Le projet Un emploi en sol québécois est une initiative de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) financée par le gouvernement du Québec visant à favoriser l’intégration en emploi des personnes immigrantes dans les régions du Québec. Appuyé par les chambres de commerce présentent dans les différentes municipalités, le déploiement des activités... En savoir plus
  2. À titre de conseiller(ère) communication et publications numériques, votre rôle sera central au sein de l’équipe des communications et de celle de la FCCQ en général. Vos responsabilités seront à la fois stratégiques et opérationnelles, visant la promotion et le rayonnement de l’organisation et des multiples projets portés par les différentes équipes. Vous relèverez directement... En savoir plus
  3. Grâce à son vaste réseau de près de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Étant le plus important réseau de gens d’affaires... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!