Publié dans Communiqués

Financement du régime québécois de santé et de sécurité du travail pour 2021 : Une baisse du taux moyen de cotisation des employeurs à la CNESST qui arrive à point nommé

Par Charles Milliard
Président-directeur général

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) se réjouit de la décision annoncée aujourd’hui par le conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité et de la santé et de la sécurité au travail (CNESST), d’abaisser de façon importante le taux moyen de cotisation des employeurs pour l’année 2021, aux fins du régime de santé et sécurité du travail.

Ainsi, en 2021, les employeurs québécois devront débourser en moyenne 1,77 $ par 100 dollars de masse salariale, soit 0,08 $ de moins qu’en 2020, pour financer les activités d’indemnisation, de prévention, de même que l’administration de la CNESST. Les excellentes performances du Fonds de la santé et sécurité du travail en 2019 et le corridor de sécurité prévue à la politique de capitalisation de la CNESST permettent d’octroyer cette baisse importante à un moment crucial pour les entreprises du Québec.

« Considérant la situation financière de nombreux employeurs du Québec liée à la crise de la COVID-19, cette décision est plus que bienvenue afin de leur offrir un peu de répit et favoriser la relance économique. Cette réduction de plus de 130 millions de dollars du fardeau des employeurs ramène le taux moyen de cotisation à un seuil historique », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

« Malgré ces bonnes nouvelles économiques, il faut redoubler de prudence dans chacun des milieux de travail afin de diminuer le nombre d’accidents. Il est plus que jamais essentiel de maintenir nos efforts afin de se protéger de la COVID-19, mais également de demeurer vigilants quant aux autres dangers présents dans nos lieux de travail », a conclu Charles Milliard.

Rappelons que la FCCQ siège au conseil d’administration de la CNESST depuis 2008.

 

À propos de Charles Milliard
Président-directeur général

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il a une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL. Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Titulaire d’un baccalauréat en pharmacie et d’un certificat en économique de l’Université Laval, ainsi que d’un MBA de HEC Montréal, Charles Milliard est membre de l’Ordre des Pharmaciens du Québec. Chroniqueur santé à diverses émissions télé au cours des dernières années (Radio-Canada, TVA et V), il s’implique en outre à titre personnel au sein de plusieurs organismes culturels, notamment à titre de président du conseil d’administration du Festival TransAmériques et d’administrateur à l’Orchestre symphonique de Montréal, au Conseil des Arts de Montréal et à la Fondation Armand-Frappier.

  1. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) accueille favorablement le projet de loi n°66 déposé aujourd’hui par la ministre Sonia LeBel. La FCCQ proposera des bonifications au cours des prochains jours, afin que le gouvernement du Québec puisse prendre les décisions nécessaires pour que le Québec retrouve son élan pré-COVID. « Il s’agit d’une... En savoir plus
  2. La Fédération des chambres de commerce du Québec souscrit aux concepts ayant mené au dépôt du projet de loi 64 visant à renforcer la protection des données personnelles des citoyens et citoyennes du Québec. Ce projet de loi répond à la nécessité de responsabiliser les détenteurs de renseignements, dont les entreprises, les organismes publics et... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!