Publié dans Communiqués

Financement du projet de train à grande fréquence : un jalon vers une meilleure fluidité du transport de personnes en train, croit la FCCQ

Par Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

L’annonce de l’octroi d’un financement de 71,1 millions de dollars pour le projet de train à grande fréquence (TGF) entre Québec et Windsor, conjointement par le gouvernement du Canada et la Banque de l’infrastructure du Canada, permet de franchir une étape importante dans l’avancement du projet, soutient la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). Depuis le tout début, la FCCQ insiste pour que le projet voit le jour, alors qu’un train à grande vitesse sur la rive nord du fleuve Saint-Laurent permettra de favoriser une connexion plus rapide et plus efficace sur l’ensemble de ce corridor. Le financement annoncé mettra en place une équipe de projet conjointe qui finalisera les travaux juridiques, consultera les intervenants et les communautés autochtones, examinera les acquisitions à faire et réalisera l’analyse technique, financière et commercial en vue de la décision finale.

« Pour plusieurs entreprises, il s’agira d’un important gain de productivité, puisque les employés qui se déplacent entre les deux villes pourront le faire plus rapidement », souligne Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ. Actuellement, les trains de passagers qui circulent sur la rive sud du fleuve doivent accorder la priorité aux trains de marchandises, ce qui occasionne parfois des retards importants.

L’annonce du financement pour soutenir les dernières étapes d’analyse et d’avancement du projet permettent de croire en sa concrétisation : « Le partage du risque entre la Banque d’infrastructure, le gouvernement et VIA Rail fait en sorte que toutes les conditions semblent réunies pour que Transport Canada donne toutes les autorisations requises à sa réalisation dans les meilleurs délais », commente Stéphane Forget. Bien que les avantages d’un tel projet soient indéniables et qu’il fasse l’objet d’un vaste consensus par les élus et gens d’affaires sur les deux rives du fleuve, l’analyse de ce projet et le montage du financement semblaient plutôt lents.

C’est aussi dans le but de faciliter les déplacements des travailleurs et de favoriser un plus grand achalandage sur le TGF que la FCCQ demandait, dans sa plateforme électorale fédérale, que le nouveau corridor de transport pour les passagers puisse s’arrimer avec le projet de Réseau électrique métropolitain de la Caisse de dépôt et de placement du Québec. Vu le rôle important de la Banque des infrastructures du Canada, la FCCQ croit que tout est en place pour que des décisions en ce sens soient prises.

« L’impact du train à grande fréquence sur le développement économique et la mobilité durable sont si importants qu’on doit avoir une vue d’ensemble pour que le projet voit le jour rapidement. L’annonce d’aujourd’hui est une bonne nouvelle et il faut garder les yeux sur l’objectif, soit la réalisation prochaine de cet important projet de transport de personnes, qui bénéficiera à plusieurs régions du Québec », conclut Stéphane Forget.

À propos de Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

Stéphane Forget est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec. À la FCCQ depuis 2014, il a d’abord occupé le poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif,  à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec.

Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal  (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal. Au printemps 2019, il a obtenu la désignation d’administrateur de sociétés certifié (ASC).

Monsieur Forget est membre du Conseil et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

  1. L’attribution d’un contrat de 500 M$ pour l’entretien et la modernisation de trois frégates à Chantier Davie Canada Inc., permettra de consolider environ 400 emplois spécialisés pour les 10 prochaines années, souligne la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). « L’annonce d’aujourd’hui emboîte le pas pour que les chantiers maritimes québécois, notamment Chantier... En savoir plus
  2. SOMMAIRE DES TÂCHES Services aux membres Responsabilité partagée dans les relations avec les membres en effectuant des appels de bienvenue, répondre aux diverses demandes et promouvoir les services et avantages commerciaux. Soutien systématique sur les comptes recevables, sur le paiement des cotisations et des renouvellements. Mise à jour des dossiers des membres dans le CRM... En savoir plus
  3. Les investissements de 22,5 M$ du Programme d’aide pour les dessertes aériennes régionales, d’ici 2022, doivent permettre d’améliorer les installations aéroportuaires régionales à travers le Québec, en plus d’inciter à l’implantation de nouvelles dessertes aériennes, croit la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). La demande en ce sens est importante et souvent spécifique.... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!