Publié dans Communiqués

Fermeture des commerces non essentiels: Un autre coup dur pour nos entreprises à l’approche d’une période charnière

Par Charles Milliard
Président-directeur général

L’annonce par le premier ministre, François Legault, de restrictions additionnelles, dont la fermeture des commerces non essentiels, portera un nouveau coup dur à nos entreprises fragilisées par des mois de ralentissement économique dû à la COVID-19. Bien qu’elle comprenne la nécessité de diminuer les contacts pour limiter la propagation du virus, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) souligne que la restriction de capacité annoncée le 4 décembre limitait déjà grandement les risques de transmission.

Par ailleurs, cette fermeture complète de tous les commerces non essentiels pourrait inciter les gens à se ruer dans les magasins d’ici le 25 décembre, et ainsi avoir l’effet inverse que celui désiré, visant à diminuer le nombre de personnes à l’intérieur d’un établissement.

« Nous comprenons que le gouvernement fait face à des décisions déchirantes et ce n’est certainement pas le scénario qu’on souhaitait pour notre économie. Les jours suivants Noël, dont le Boxing Day, sont une période cruciale pour les commerçants québécois.  Ceux-ci ont fait d’énormes efforts et investi des sommes importantes, malgré une baisse de leurs revenus, pour assurer le respect des normes sanitaires », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

Malgré la volonté d’agir du gouvernement pour freiner la hausse des cas, plusieurs données tendent pourtant à démontrer que le commerce au détail ne représente pas un foyer d’éclosion et qu’il ne s’agirait pas d’une activité risquée. Renforcer le respect de la capacité maximale d’accueil dans tous les commerces aurait pu être une option qui permet d’atteindre le même objectif sans pénaliser autant nos entrepreneurs. Dans ce contexte, on peut comprendre qu’il y ait des questionnements et des préoccupations entendues par la FCCQ du côté des entrepreneurs de tous les coins du Québec.

« Nous réitérons que le gouvernement doit s’engager à fournir une aide supplémentaire directe aux entreprises qui seront impactées par ces nouvelles mesures et ce manque important de revenus. Les sommes devront être accessibles rapidement pour les entreprises, autant dans le commerce au détail que dans la construction, qui sont déjà fragilisées par la crise de la COVID-19 », a conclu Charles Milliard.

À propos de Charles Milliard
Président-directeur général

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il a une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL. Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Titulaire d’un baccalauréat en pharmacie et d’un certificat en économique de l’Université Laval, ainsi que d’un MBA de HEC Montréal, Charles Milliard est membre de l’Ordre des Pharmaciens du Québec. Chroniqueur santé à diverses émissions télé au cours des dernières années (Radio-Canada, TVA et V), il s’implique en outre à titre personnel au sein de plusieurs organismes culturels, notamment à titre de président du conseil d’administration du Festival TransAmériques et d’administrateur à l’Orchestre symphonique de Montréal, au Conseil des Arts de Montréal et à la Fondation Armand-Frappier.

  1. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) se réjouit de l’entente financière annoncée aujourd’hui entre le gouvernement fédéral, le gouvernement du Québec et la Banque de l’infrastructure du Canada, confirmant l’implantation d’une station du Réseau électrique métropolitain (REM) à l’Aéroport de Montréal. Ce projet de connexion au REM de CDPQ Infra contribuera non... En savoir plus
  2. Poste : Coordonnateur (trice) du développement des compétences Grâce à son vaste réseau de près de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Étant... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!