Publié dans Communiqués

Entente Canada-Québec pour l’intégration des jeunes au travail : des interventions mieux ciblées pour intégrer les jeunes au travail dans toutes les régions du Québec, soutient la FCCQ

Par Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

La conclusion d’une entente entre les gouvernements du Canada et du Québec, pour le versement de 135 M$ d’ici 2025, destinés à favoriser l’intégration des jeunes au marché du travail, est un pas vers des interventions plus ciblées, selon les régions, pour mettre pleinement à contribution le potentiel en emploi des Québécois de 15 à 30 ans, croit la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

« Les jeunes Québécois constituent toujours la principale source de main-d’œuvre pour les entreprises d’ici », soutient Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ. « Les récentes perspectives d’emploi montrent que les travailleurs joignant le marché du travail d’ici 2026 seront, à 54 %, des jeunes de moins de 30 ans. Malheureusement, un trop grand nombre d’entre eux sont éloignés du marché du travail et il faut donc en intégrer le maximum en emploi, pour permettre à tous de contribuer à la croissance économique du Québec. »

Selon une étude de l’Union européenne, la réussite d’une stratégie pour la jeunesse demande un soutien institutionnel et une coordination interne, des campagnes incitant à la participation des jeunes, un point de contact unique offrant des services adaptés aux besoins individuels, le décloisonnement des instances de l’éducation et du marché du travail pour favoriser leur collaboration, la valorisation de la formation professionnelle et technique adaptée aux besoins du marché du travail et, finalement, la participation des employeurs.

« Les employeurs seront au rendez-vous, car la rareté de main-d’œuvre se faisant sentir partout au Québec nous incite tous à coordonner nos efforts pour que nos entreprises puissent demeurer concurrentielles, grâce à des travailleurs bien formés et prêts à joindre les rangs », souligne Stéphane Forget. Pour la FCCQ, le partenariat qui s’établira entre les milieux de formation et le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale à travers la Stratégie emploi et compétences jeunesse constitue un facteur de réussite. « Nous souhaitons que les organisations chargées de déployer la stratégie collaborent avec le milieu pour véritablement livrer les résultats attendus », ajoute le PDG de la FCCQ. Dans le cadre de l’entente, la formation de base, le développement ou le perfectionnement des compétences pour intégrer ou se maintenir en emploi, les services d’employabilité seront mis en place conjointement avec des subventions salariales ou de l’aide aux entreprises qui embauchent ces jeunes ou leur offrent une place de stage pour une première expérience du marché du travail.

Enfin, la FCCQ salue la reconnaissance des compétences du Québec, par le palier fédéral, et croit que l’autonomie accordée par une régionalisation de la Stratégie contribuera réellement à faire l’adéquation entre l’offre de formation, les interventions d’employabilité et les besoins du marché du travail de toutes les régions du Québec. « Ce sont 20 000 jeunes de plus qui viendront contribuer à ce que toutes les régions du Québec poursuivent leur développement économique au cours des cinq prochaines années; les employeurs sont déjà prêts à les accueillir! », conclut Stéphane Forget.

À propos de Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

Stéphane Forget est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec. À la FCCQ depuis 2014, il a d’abord occupé le poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif,  à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec.

Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal  (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal. Au printemps 2019, il a obtenu la désignation d’administrateur de sociétés certifié (ASC).

Monsieur Forget est membre du Conseil et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

  1. C’est en prévision d’une édition historique que la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) donne aujourd’hui le coup d’envoi de la 40e édition du concours Les Mercuriades. Le plus prestigieux concours d’affaires du Québec révèle, année après année, des modèles inspirants pour la relève en affaires et le milieu économique québécois. « Le... En savoir plus
  2. Alors qu’il y a plus de 114 000 postes à combler dans les entreprises québécoises, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) croit que les mesures permettant d’intégrer davantage de jeunes au marché du travail font partie intégrante de la solution à la pénurie de main-d’œuvre. Selon des données gouvernementales, 54 % des besoins... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!