Publié dans Communiqués

Des sommes importantes qui devront être disponibles rapidement pour soutenir la relance

Par Charles Milliard
Président-directeur général

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) accueille favorablement les mesures totalisant 1,8 G$ dévoilées à l’occasion de la mise à jour économique et financière du Québec, présentée aujourd’hui par le ministre des Finances, M. Éric Girard. Ces sommes pourraient contribuer à restimuler le niveau de croissance et de productivité et ainsi, retrouver l’élan que l’économie québécoise avait en 2019, le plus rapidement possible. La FCCQ salue également l’engagement maintenu par le gouvernement de ne pas hausser les taxes et les impôts.

Des investissements importants pour des secteurs névralgiques

« Le gouvernement envoie un signal positif en dégageant des centaines de millions de dollars vers des mesures pour rejoindre des secteurs économiques particuliers et stimuler l’achat local. Les secteurs de l’aluminium, l’aérospatiale ou encore le tourisme ont tous rencontré des défis importants, et l’aide prévue pour les deux prochaines années afin d’accélérer la reprise contribuera au développement économique du Québec et de ses régions », a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

La FCCQ constate que 300 M$ s’ajoutent pour bonifier le Plan pour une économie verte, qui doit être dévoilé dans les prochains jours. Elle rappelle que le milieu des affaires québécois est impatient de connaître les détails du Plan qui est discuté depuis plusieurs mois, afin d’aider nos entreprises à effectuer une transition énergétique, et réduire leur empreinte carbone.

S’assurer que l’aide financière promise est distribuée efficacement aux entreprises

« Les programmes d’aide financière mis à la disposition des entreprises en zone rouge notamment, qui doivent cesser totalement ou partiellement leurs opérations, doivent absolument être facilement et rapidement accessibles. Nous avons encore des exemples ce matin dans les médias, où des restaurateurs se voient refuser l’aide dont ils ont besoin pour assurer leur survie. En temps de crise, ce n’est pas le moment pour des entrepreneurs de se buter à des obstacles administratifs », a ajouté M. Milliard.

La requalification de la main-d’œuvre, un enjeu incontournable

La mise à jour économique prévoit également des investissements supplémentaires importants de 459M$ sur 2 ans afin d’accompagner les travailleurs dans des exercices de rehaussement et de requalification des compétences. Ainsi, les milieux de travail seront mieux équipés pour faire face aux contrecoups de la pandémie. Celle-ci ayant accéléré la transformation des modèles d’affaires de nombreuses entreprises, les besoins en formation sont plus criants que jamais.

« Dans toutes les régions du Québec, on nous mentionne que les besoins de main-d’œuvre demeurent le principal défi des entrepreneurs. Nous invitons le gouvernement à privilégier des initiatives de formations en entreprise afin d’appuyer des retours en emplois rapides et sécuriser les liens d’emplois. Pour ce faire, la FCCQ avait d’ailleurs proposé récemment la mise en place du chantier des compétences, visant à mettre à contribution l’ensemble des acteurs du marché du travail vers une transformation de notre système de formation continue tout au long de la vie », souligne Charles Milliard.

Favoriser le transfert d’entreprises

« Nous aurions souhaité que soit assouplie la règle d’exonération fiscale québécoise pour le transfert d’entreprise qui requiert toujours un transfert majoritaire. Le stress et les difficultés causées par la crise de la COVID-19 amènent plusieurs entrepreneurs épuisés à envisager de se retirer, ce qui risque de mettre plusieurs entreprises en péril. Il faut absolument assouplir cette règle pour faciliter le transfert progressif d’entreprises », a conclu Charles Milliard.

À propos de Charles Milliard
Président-directeur général

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il a une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL. Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Titulaire d’un baccalauréat en pharmacie et d’un certificat en économique de l’Université Laval, ainsi que d’un MBA de HEC Montréal, Charles Milliard est membre de l’Ordre des Pharmaciens du Québec. Chroniqueur santé à diverses émissions télé au cours des dernières années (Radio-Canada, TVA et V), il s’implique en outre à titre personnel au sein de plusieurs organismes culturels, notamment à titre de président du conseil d’administration du Festival TransAmériques et d’administrateur à l’Orchestre symphonique de Montréal, au Conseil des Arts de Montréal et à la Fondation Armand-Frappier.

  1. Relève de : Directeur principal, Événements corporatifs et du concours Les Mercuriades Sommaire des tâches Relevant du directeur principal, événements corporatifs et du concours Les Mercuriades, le/la coordonnateur/trice pour les événements corporatifs travaillera à la réalisation d’activités et d’événements entourant la gouvernance qui impliquera les membres du conseil d’administration de la FCCQ désignés et établira et... En savoir plus
  2. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) accueille favorablement un bon nombre de mesures annoncées à l’occasion de l’énoncé économique de l’automne, par la ministre des Finances du Canada, l’honorable Chrystia Freeland. Dans ce contexte de crise sanitaire, elle soutient que certains ajustements seront nécessaires pour les prochaines actions gouvernementales. La FCCQ demande... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!