Publié dans Communiqués

Dépôt du projet de loi 59: Un projet de loi longuement attendu pour moderniser le régime de santé et sécurité au travail

Par Charles Milliard
Président-directeur général

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) salue le dépôt du projet de loi 59 par le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet. Ce projet de loi modernisant le régime de santé et de sécurité du travail (SST) était attendu depuis longtemps par les employeurs du Québec. La nécessité de la prévention en milieu de travail qui découle de la crise sanitaire actuelle est venue renforcer le besoin de revoir l’encadrement législatif en cette matière.

L’importance de faire davantage et de faire mieux en gestion de la santé et sécurité du travail n’est plus à démontrer. Bien évidemment, nos milieux de travail sont plus sécuritaires dorénavant comme en fait foi la diminution importante du nombre d’accidents depuis 20 ans. Toutefois, la réalité du marché de travail a connu d’importants changements pour lesquels les lois du Québec en matière de prévention et d’indemnisation des accidents et maladies professionnelles n’ont pas connu de modification depuis 1985.

« Les employeurs et les travailleurs sont certainement les acteurs qui ont la plus grande connaissance des risques en entreprise et ce projet de loi leur octroie davantage de maîtrise sur le sujet. Cependant, les nouvelles responsabilités qui leur seront données devront être accompagnées d’outils et de mesures de soutien adéquates, » a déclaré Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

L’administration du régime actuel est lourde et exige non seulement des efforts, mais également du temps pour les gestionnaires. En ce sens, le projet de loi 59 propose certains allégements du régime et des mesures pour réduire les délais administratifs concernant la gestion des réclamations.

« Certes, notre régime en matière de santé et de sécurité au travail doit être plus juste et équitable. Mais n’oublions pas qu’il doit également donner l’assurance aux employeurs qu’ils paient pour des risques propres au travail et non à la vie personnelle, » affirme Charles Milliard.

« La FCCQ a mené une participation active dans les débats entre associations patronales et organisations syndicales. Nos interventions ont mené à des consensus dont s’est fortement inspiré le gouvernement pour la rédaction du projet de loi 59. Évidemment, nous sommes conscients que certains arbitrages ont été réalisés et nous les analyserons avec attention afin de proposer les amendements nécessaires », a conclu Charles Millard.

Rappelons que la FCCQ siège au conseil d’administration de la CNESST et au Comité consultatif du travail et de la main-d’œuvre.

À propos de Charles Milliard
Président-directeur général

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il a une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL. Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Titulaire d’un baccalauréat en pharmacie et d’un certificat en économique de l’Université Laval, ainsi que d’un MBA de HEC Montréal, Charles Milliard est membre de l’Ordre des Pharmaciens du Québec. Chroniqueur santé à diverses émissions télé au cours des dernières années (Radio-Canada, TVA et V), il s’implique en outre à titre personnel au sein de plusieurs organismes culturels, notamment à titre de président du conseil d’administration du Festival TransAmériques et d’administrateur à l’Orchestre symphonique de Montréal, au Conseil des Arts de Montréal et à la Fondation Armand-Frappier.

  1. Relève de : Directeur principal, Événements corporatifs et du concours Les Mercuriades Sommaire des tâches Relevant du directeur principal, événements corporatifs et du concours Les Mercuriades, le/la coordonnateur/trice pour les événements corporatifs travaillera à la réalisation d’activités et d’événements entourant la gouvernance qui impliquera les membres du conseil d’administration de la FCCQ désignés et établira et... En savoir plus
  2. La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) accueille favorablement un bon nombre de mesures annoncées à l’occasion de l’énoncé économique de l’automne, par la ministre des Finances du Canada, l’honorable Chrystia Freeland. Dans ce contexte de crise sanitaire, elle soutient que certains ajustements seront nécessaires pour les prochaines actions gouvernementales. La FCCQ demande... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!