Publié dans Communiqués

Décrets de convention collective : des mesures qui reconnaissent une problématique sans s’y attaquer durablement

Par Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) maintient ses préoccupations quant à la gouvernance des comités paritaires créés par les décrets de convention, tout en soulevant que l’analyse du gouvernement est la bonne.

« Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale s’attaque à de réels enjeux de transparence et de gouvernance des comités paritaires », souligne Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ. « Cependant, nous souhaitons des mesures un peu plus structurantes que celles annoncées ce matin. »

Les précédentes consultations, dans le cadre de l’étude des projets de loi sur la question, déposés au cours des dernières années, ont permis de démontrer la nécessité de poser des gestes de plus grande envergure. « Le ministre utilise à bon escient son pouvoir de réglementation et de surveillance », commente Stéphane Forget, qui en appelle au ministre à poursuivre sa réflexion, notamment quant au processus d’inspectorat.

Rappelons que les mesures prévues au PL 53, en mai 2015, avaient d’ailleurs été jugées insuffisantes par une majorité d’intervenants, à la suite de certaines révélations en commission parlementaire, ce qui avait incité le MTESS à poser des gestes concrets, tels déposer un deuxième projet de loi (PL 189) de plus grande envergure et s’attaquant en profondeur aux enjeux. Malheureusement, ces deux projets de loi déposés par le précédent gouvernement sont tous les deux morts au feuilleton. La FCCQ avait maintes fois proposé que l’application des décrets de convention collective soit effectuée par la Commission des normes, de l’équité et de la santé et de la sécurité du travail.

« L’annonce d’aujourd’hui a le bénéfice d’être concrète et d’être applicable immédiatement. Elle ne sera cependant jamais considérée comme suffisante pour assurer une apparence d’application juste et équitable des décrets de convention collective », conclut Stéphane Forget.

À propos de Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

Stéphane Forget est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec. À la FCCQ depuis 2014, il a d’abord occupé le poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif,  à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec.

Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal  (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal. Au printemps 2019, il a obtenu la désignation d’administrateur de sociétés certifié (ASC).

Monsieur Forget est membre du Conseil et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

  1. La nouvelle réforme du Programme de l’expérience québécoise (PEQ), annoncée aujourd’hui par le gouvernement du Québec arrive dans un contexte d’incertitude économique où les besoins futurs de main-d’œuvre sont difficiles à évaluer, constate la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). Même si les changements proposés semblent respecter davantage les besoins du marché du... En savoir plus
  2. Dans le contexte actuel lié à la crise de la COVID-19, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), le Conseil économique du Nouveau-Brunswick (CÉNB), les gouvernements du Québec et du Nouveau-Brunswick, avec la collaboration d’Innov&Export PME et des autres parties prenantes, ont pris la décision de reporter, à l’automne 2021, la 8e édition du Rendez-vous Acadie-Québec... En savoir plus
  3. Selon le sondage publié plus tôt cette semaine par l’Institut de recherche sur les PME, en collaboration avec la Fédération des chambres de commerce du Québec, la Mauricie fait partie des régions qui semblent moins ressentir les effets économiques de la COVID-19, avec un indice d’impact régional global de 38,39 %. Source : Le Nouvelliste
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!