Publié dans Communiqués

Contrat pour l’entretien des frégates à Chantier Davie : des investissements qui amènent de la stabilité pour la prochaine décennie, dit la FCCQ

Par Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

L’attribution d’un contrat de 500 M$ pour l’entretien et la modernisation de trois frégates à Chantier Davie Canada Inc., permettra de consolider environ 400 emplois spécialisés pour les 10 prochaines années, souligne la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ).

« L’annonce d’aujourd’hui emboîte le pas pour que les chantiers maritimes québécois, notamment Chantier Davie, puissent avoir leur juste part de contrats du gouvernement fédéral, et ainsi assurer la stabilité et la prévisibilité des opérations à long terme. C’est un message que nous véhiculons depuis bon nombre d’années », souligne Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ.

La FCCQ rappelle que non seulement les employés bénéficieront de ces contrats, mais également des centaines de fournisseurs situés aux quatre coins du Québec, et associés au chantier de Lévis.

« C’est une bonne nouvelle pour l’économie québécoise. Les travailleurs autant que les fournisseurs sauront désormais qu’il y aura des contrats pour au moins les 10 prochaines années. Ces mandats pour la Marine royale canadienne assurent ainsi la pérennité des emplois au chantier de Lévis, et donc le maintien de l’expertise sur place, en plus de stimuler les activités de sous-traitance », ajoute Stéphane Forget.

Confirmer la place de Davie dans la stratégie fédérale
Par ailleurs, la FCCQ demande au gouvernement fédéral que Chantier Davie soit confirmé comme étant le troisième joueur désigné dans la Stratégie nationale de construction navale, et ce, avant le lancement officiel de la campagne électorale à l’automne.

Dans ses demandes préélectorales aux partis fédéraux, Accélérer le rythme – plateforme fédérale, la FCCQ rappelle sa demande d’accorder une place importante et un traitement équitable aux chantiers maritimes québécois. Elle rappelle que d’ici 2030, le Canada devra développer et maintenir des actifs pour sa flotte navale, soit près de 45 navires, au coût de près de 12 milliards de dollars.

« Le Québec compte plusieurs chantiers navals reconnus pour leur expertise et pour la qualité de livraison de leurs projets. Par l’octroi de ce contrat au chantier naval de Davie, le gouvernement fédéral met à contribution l’excellence du travail québécois et aura par conséquent, des retombées positives pour l’industrie maritime québécoise », conclut Stéphane Forget.

À propos de Stéphane Forget, MBA, ASC
Président-directeur général

Stéphane Forget est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec. À la FCCQ depuis 2014, il a d’abord occupé le poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif,  à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec.

Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal  (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal. Au printemps 2019, il a obtenu la désignation d’administrateur de sociétés certifié (ASC).

Monsieur Forget est membre du Conseil et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

  1. La conclusion d’une entente entre les gouvernements du Canada et du Québec, pour le versement de 135 M$ d’ici 2025, destinés à favoriser l’intégration des jeunes au marché du travail, est un pas vers des interventions plus ciblées, selon les régions, pour mettre pleinement à contribution le potentiel en emploi des Québécois de 15 à... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!