Publié dans Communiqués

Conflit de travail au Port de Montréal : le milieu des affaires demande l’intervention immédiate du gouvernement du Canada

Par Charles Milliard
Président-directeur général

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (CCMM), le Conseil du patronat du Québec (CPQ), la Fédération canadienne de l’entreprise indépendante (FCEI), et Manufacturiers et Exportateurs du Québec (MEQ) sont extrêmement préoccupés par le conflit de travail en cours au Port de Montréal entre l’Association des employeurs maritimes (AEM) et le Syndicat des débardeurs de la section locale 375 du SCFP et son impact sur l’économie.

Le Port de Montréal est le plus important port de l’Est du Canada et le deuxième en importance au Canada. Plus de 19 000 emplois sont directement ou indirectement liés à ses activités à Montréal et au Québec, et il génère des retombées économiques de 2,6 milliards de dollars annuellement.

Le Port de Montréal est relié à plus de 140 pays dans le monde et ses activités touchent directement un bassin de 110 millions de personnes.

Plus encore, le Port est partie intégrante d’un écosystème commercial vital pour le commerce à la grandeur de l’Amérique du Nord. Le corridor de commerce Saint-Laurent–Grands Lacs représente une voie multimodale d’importance majeure pour le commerce nord-américain. Son rôle dans l’économie est vital et tout ralentissement a des impacts non seulement sur le Québec et l’Ontario, mais également sur le Midwest américain. Notons également que 98 % des importateurs et exportateurs du Québec et 93 % de ceux de l’Ontario choisissent le Port de Montréal pour atteindre l’Europe.

Le conflit entre l’AEM et le Syndicat des débardeurs de la section locale 375 du SCFP fragilise l’efficacité des chaînes logistiques et prend toute l’économie en otage, et ce, à un moment crucial où tous les efforts devraient plutôt être consacrés à la relancer. Selon Statistique Canada[ 1 ], 35,4 % des entreprises dénotent un niveau de répercussion de moyen à élevé en ce qui concerne l’incapacité de déplacer ou d’expédier des biens en raison des perturbations dans les chaînes d’approvisionnement causées par la crise liée à la COVID-19. Les contraintes découlant du conflit de travail s’ajoutent au lot de défis auxquels ces entreprises doivent faire face.

De plus, dans le contexte pandémique actuel, cette grève et les moyens de pression utilisés posent un risque réel pour la fluidité de la chaîne d’approvisionnement. Le fonctionnement adéquat de cette dernière est essentiel au maintien des activités de santé et de sécurité publiques, notamment en ce qui concerne les produits médicaux et les denrées alimentaires, de même que pour l’obtention d’équipements de protection individuelle. Notons à cet égard que les débardeurs font partie de la liste des services et fonctions essentiels désignés à titre indicatif par le gouvernement du Canada dans son orientation sur les services et les fonctions essentiels pendant la pandémie de COVID-19[ 2 ].

La situation actuelle nuit grandement aux efforts déployés par les gouvernements, les entreprises et tous les citoyens afin de se remettre d’une crise économique sans précédent. Nous devrions soutenir la relance de notre économie et non fragiliser ses assises.

C’est pourquoi nous appelons tous les gouvernements à intervenir rapidement pour limiter les impacts de cette situation et mettre un terme au conflit. Nous demandons également tout particulièrement à la ministre du Travail du Canada, l’honorable Filomena Tassi, de prendre les moyens nécessaires pour faciliter la résolution du conflit et permettre au Port de reprendre ses activités normales dans les plus brefs délais.

Appuyez la déclaration ici

À propos de Charles Milliard
Président-directeur général

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il possède une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL.

Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Titulaire d’un baccalauréat en pharmacie et d’un certificat en économique de l’Université Laval, ainsi que d’un MBA de HEC Montréal, Charles Milliard est membre de l’Ordre des Pharmaciens du Québec. Chroniqueur santé à diverses émissions télé au cours des dernières années (Radio-Canada, TVA et V), il s’implique en outre à titre personnel au sein de plusieurs organismes culturels, notamment à titre de président du conseil d’administration du Festival TransAmériques et de la Fondation du Cegep de Lévis et d’administrateur à l’Orchestre symphonique de Montréal, au Conseil des Arts de Montréal et au Festival de Lanaudière.

  1. Dans le cadre de sa planification stratégique 2024-2027, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) a mandaté Étude Économique Conseil (EEC Canada) afin de mener une étude sur la perception de ses membres, partenaires et principales parties prenantes, ainsi qu’une analyse d’impact social et économique de ses activités. EEC Canada procédera par échantillonnage.... En savoir plus
  2.   Qui sommes-nous : Cumulant plus de 114 ans d’existence, nous sommes le plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec. Avec près de 120 chambres de commerce et plus de 1 000 membres corporatifs, nous représentons plus de 45 000 entreprises réparties à travers l’ensemble du territoire québécois œuvrant dans tous les secteurs... En savoir plus
  3.   Qui sommes-nous : Cumulant plus de 114 ans d’existence, nous sommes le plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec. Avec près de 120 chambres de commerce et plus de 1 000 membres corporatifs, nous représentons plus de 45 000 entreprises réparties à travers l’ensemble du territoire québécois œuvrant dans tous les secteurs... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!