Publié dans Communiqués

Certification de l’avion CS100 de Bombardier : une étape importante qui propulsera cet avion vers de nouveaux sommets au bénéfice de l’économie du Québec

Avec la certification de l’avion CS100, le développement du programme C Series de Bombardier franchit aujourd’hui une étape importante qui accroîtra la confiance en cet avion, au bénéfice de l’économie du Québec.

« La certification obtenue aujourd’hui est historique pour Bombardier et pour l’industrie aérospatiale canadienne », affirme Mme Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). « Cette étape importante lance un signal fort aux investisseurs et aux acquéreurs potentiels de cet appareil à travers le monde. »

Les appareils CS100 de la famille C Series ont reçu la certification de Transports Canada qui permettra leur entrée en service pour l’année 2016. Les appareils de la gamme C Series sont les plus gros avions commerciaux à être approuvés par Transports Canada.

« Le gouvernement du Québec a récemment investi de façon significative dans Bombardier. En reconnaissant de la sorte ce fleuron de l’économie québécoise, nous sommes confiants que c’est l’ensemble de la société québécoise qui saura en tirer profit », poursuit Mme Bertrand.

La FCCQ considère l’apport de la grappe aérospatiale comme un pilier du développement économique du Québec. Bombardier est une entreprise emblématique du génie et du savoir-faire québécois en cette matière. La FCCQ croit que le gouvernement fédéral doit faire sa part pour continuer à propulser les produits de cette entreprise canadienne sur la scène mondiale.

« La C Series positionnera avantageusement le Canada et le Québec dans le marché mondial de l’aérospatial. Nos produits aérospatiaux sont de grande qualité et jouent un rôle fondamental dans le renforcement de notre secteur manufacturier », conclut Mme Bertrand.

  1. Pour les PME et les centaines de milliers de travailleurs de l’industrie touristique québécoise, l’annonce d’investissements de 58,5 M$ d’aide financière pour la création ou l’amélioration des expériences touristiques est une bonne nouvelle, affirme la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ). « L’industrie touristique québécoise est bien diversifiée, attire de nombreuses catégories de... En savoir plus
  2. S’il y a une chose qui ne change pas, en politique, c’est la lourdeur qui entrave les discussions entre Québec et Ottawa sur le financement des infrastructures.  Peu importe les gouvernements au pouvoir, on assiste toujours au lancement de programmes de soutien aux infrastructures de plusieurs milliards de dollars, puis on négocie avec les provinces... En savoir plus
  3. L’octroi d’un contrat pour la construction de deux traversiers au chantier naval de Davie, à Lévis, permettra de sécuriser plus de 400 emplois spécialisés et de consolider l’expertise navale québécoise, ce que la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) considère une bonne nouvelle pour toute la chaîne d’approvisionnement du chantier lévisien et pour... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!