Publié dans Communiqués

Avantage Saint-Laurent: Une vision maritime qui devrait permettre davantage de résultats concrets sur le terrain

Par Charles Milliard
Président-directeur général

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) salue la nouvelle vision maritime du gouvernement du Québec, intitulée Avantage Saint-Laurent, annoncée aujourd’hui par la ministre déléguée aux Transports, Chantal Rouleau. La FCCQ souhaite que ces investissements annoncés amènent davantage de résultats concrets pour le secteur maritime du Québec, en plus de s’inscrire dans une reprise économique essentielle et durable.

Ces investissements de 926,9 M$ financés par le gouvernement et ses partenaires jusqu’en 2024-2025, se décline en trois grands axes de réalisation : la modernisation des infrastructures ainsi que de ces équipements portuaires (300 M$), une nouvelle navigation efficace et respectueuse des différents écosystèmes (232,6 M$) et un soutien aux communautés maritimes afin d’offrir des possibilités de développement durable (394 M$).

« Le fleuve Saint-Laurent est une porte d’entrée pour le commerce international dans le continent nord-américain, ce qui représente un avantage concurrentiel auquel les entreprises québécoises et étrangères peuvent bénéficier.  En plus de faciliter l’intermodalité des transports lors des déplacements des marchandises, les investissements dans ce corridor économique intelligent représenteront un avantage international pour notre développement commercial », a souligné Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

Doter les zones industrialo-portuaires des infrastructures nécessaires à leur développement

La FCCQ applaudit notamment l’investissement prévu de 166 M$ pour les zones industrialo-portuaires et pour un pôle logistique. Pour elle, il sera important d’utiliser les travaux réalisés depuis 2015 par une quinzaine de comités locaux pour développer ces zones économiques importantes, et ce, à la grandeur du Québec

« Il est primordial de partir de ces travaux pour observer les résultats le plus rapidement possible pour ces 15 zones industrialo-portuaires, au bénéfice du développement économique du Québec et de ses régions. Il faudra prévoir l’ensemble des infrastructures nécessaires dans le PQI et les PTI municipaux, afin qu’il y ait les infrastructures de service, des routes connectées, et des infrastructures numériques pour l’accès. Ultimement, cela devrait permettre également d’attirer des entreprises à s’établir dans ces zones », a affirmé Charles Milliard.

La FCCQ souhaite que l’Avantage Saint-Laurent puisse accroitre le développement du cabotage, c’est à dire le transport maritime courte distance pour le transport de marchandises et de personnes. Il apparaît nécessaire que l’on puisse profiter pleinement des nombreuses installations portuaires tout au long du Saint-Laurent. Cependant, pour réussir une telle initiative, il serait essentiel de combler le maintien des actifs des différents ports régionaux et de déployer rapidement les sommes nécessaires pour les aider dans leur modernisation. À cet effet, la FCCQ tient également à souligner les prises de participation totalisant 200 M$ pour la construction navale et la modernisation des chantiers maritimes, afin que ceux-ci puissent maintenir leur compétitivité et répondre aux besoins de construction ainsi que de l’entretien des navires.

Également, certaines opportunités demeurent relativement absentes du plan Avantage Saint-Laurent, notamment en matière de tourisme où il y a un potentiel considérable pour l’ensemble du Québec. Entre autres, la FCCQ s’attend à ce que le gouvernement puisse porter une attention particulière à l’avantage que représente le fleuve pour des activités touristiques liées au monde maritime et à son fleuve.

« Le fleuve traverse plus d’une dizaine de régions touristiques et de nombreux produits ou activités sont offerts le long de ses rives. Plusieurs destinations ailleurs dans le monde misent sur leurs plans d’eau pour attirer les touristes. L’augmentation constante des bateaux de croisières internationales sur le fleuve ainsi que la popularité des activités d’observation des mammifères marins démontrent cet immense potentiel touristique. Avant la pandémie, on pouvait également observer un engouement pour l’écotourisme et les croisières fluviales en Europe. Le Québec pourrait s’inscrire davantage dans cette tendance, durant la reprise », a poursuivi Charles Milliard.

Avoir davantage de résultats que par le passé

Bien qu’elle applaudît l’annonce d’aujourd’hui, la FCCQ espère que l’initiative Avantage Saint-Laurent permettra de réaffirmer le rôle névralgique du fleuve dans l’économie québécoise. Il ne faut pas oublier que la Stratégie maritime du précédent gouvernement a été annoncée en 2015 et que, malheureusement, plusieurs attentes n’ont malheureusement pas été comblées à ce jour.

« Dans les années qui ont suivi la Stratégie maritime du Québec, on a constaté un peu de cynisme quant au déploiement de celle-ci. Souhaitons qu’Avantage St-Laurent puisse redonner confiance aux communautés d’affaires aux quatre coins du Québec, liées au milieu maritime, quant à l’atteinte des objectifs de développement de cette vision maritime très intéressante », a conclu Charles Milliard.

À propos de Charles Milliard
Président-directeur général

Charles Milliard est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec depuis janvier 2020. Gestionnaire chevronné, il a une longue expérience en affaires publiques, plus particulièrement dans le secteur pharmaceutique, de la santé et des sciences de la vie. Il a œuvré au sein du Groupe Uniprix durant 14 ans, occupant plusieurs responsabilités dans l’ensemble des fonctions de l’organisation. De 2013 à 2016, il y a occupé le rôle de vice-président exécutif du Groupe, ayant sous sa supervision la moitié des employés du siège social. Avant de se joindre à la FCCQ, il était vice-président, Santé, au sein du cabinet de relations publiques NATIONAL. Au fil des années, Charles Milliard a acquis une solide expérience en gestion d’enjeux stratégiques et financiers, en développement de stratégies politiques et gouvernementales, et a su développer d’importantes habiletés de leadership et de représentation publique des organisations.

Titulaire d’un baccalauréat en pharmacie et d’un certificat en économique de l’Université Laval, ainsi que d’un MBA de HEC Montréal, Charles Milliard est membre de l’Ordre des Pharmaciens du Québec. Chroniqueur santé à diverses émissions télé au cours des dernières années (Radio-Canada, TVA et V), il s’implique en outre à titre personnel au sein de plusieurs organismes culturels, notamment à titre de président du conseil d’administration du Festival TransAmériques et d’administrateur à l’Orchestre symphonique de Montréal, au Conseil des Arts de Montréal et à la Fondation Armand-Frappier.

  1. Le projet Un emploi en sol québécois est une initiative de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) financée par le gouvernement du Québec visant à favoriser l’intégration en emploi des personnes immigrantes dans les régions du Québec. Appuyé par les chambres de commerce présentent dans les différentes municipalités, le déploiement des activités... En savoir plus
  2. À titre de conseiller(ère) communication et publications numériques, votre rôle sera central au sein de l’équipe des communications et de celle de la FCCQ en général. Vos responsabilités seront à la fois stratégiques et opérationnelles, visant la promotion et le rayonnement de l’organisation et des multiples projets portés par les différentes équipes. Vous relèverez directement... En savoir plus
  3. Grâce à son vaste réseau de près de 130 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 50 000 entreprises exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Étant le plus important réseau de gens d’affaires... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!