Publié dans Communiqués

ALENA : un accord renouvelé ne doit pas compromettre la gestion de l’offre

Par Stéphane Forget, MBA
Président-directeur général

Le maintien de la gestion de l’offre doit être considéré comme non négociable, rappelle la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) à la veille de l’ultimatum lancé par le président des États-Unis pour la conclusion d’une entente, dans le cadre de la renégociation de l’ALENA.

« La gestion de l’offre permet de soutenir les producteurs agricoles et de leur éviter de subir les contrecoups des fluctuations des marchés, sans pourtant que leur soient versées des subventions, comme c’est le cas aux États-Unis », souligne Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ.

Au Québec, plus de 6 900 entreprises agricoles, réparties dans toutes les régions, opèrent dans ce système; elles sont responsables de plus de 40 % des recettes agricoles totales. Selon une étude de PWC mandatée par la Coop fédérée et publiée en janvier 2018, un démantèlement complet de la gestion de l’offre causerait une diminution du PIB allant de 4,6 à 6,3 milliards de dollars par année et un impact majeur sur l’emploi. « La ruralité n’est pas une carte postale », insiste Stéphane Forget « c’est une force économique essentielle pour l’ensemble du Québec ».

En plus du maintien de la gestion de l’offre, la FCCQ rappelle l’importance de conserver tel quel le seuil De minimis sur le commerce en ligne, soutenant qu’un seuil plus élevé favoriserait les entreprises américaines aux dépens des nôtres.

Dans son mémoire, déposé au début du processus de renégociation en septembre 2017, la FCCQ avait recommandé d’assurer la continuité de l’accès aux marchés, de faciliter le déplacement des gens d’affaires, d’assurer un meilleur arrimage des règlements douaniers, de promouvoir la coopération environnementale, de maintenir les mécanismes existants de règlement de différends et d’encadrer le commerce électronique.

« Il importe que le Canada et les États-Unis mettent un terme à l’incertitude ambiante générée par la renégociation de l’ALENA, en signant un accord renouvelé qui contribue au maintien de milliers d’emplois et à l’essor de différents secteurs de l’économie partout au Québec », conclut Stéphane Forget.

 

À propos de Stéphane Forget, MBA
Président-directeur général

Stéphane Forget est président-directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec. À la FCCQ depuis 2014, il a d’abord occupé le poste de vice-président, Stratégie et affaires économiques. Auparavant à la Société de transport de Montréal (STM), il a agi à titre de directeur exécutif, Relations externes et planification stratégique ainsi qu’à titre de directeur, Coordination des dossiers stratégiques.

Précédemment, il a cumulé une vaste expérience des affaires gouvernementales et publiques, occupant diverses fonctions au sein de la Ville de Montréal, dans le monde associatif,  à la Société Radio-Canada et au gouvernement du Québec.

Il est détenteur d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal  (ESG-UQAM) et d’un certificat en droit de l’Université de Montréal.

Monsieur Forget est membre du Conseil et du comité exécutif de la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), membre du Conseil d’administration de la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) et membre du Comité consultatif du travail et de la main d’œuvre (CCTM).

  1. Ce midi, les RV Internationaux COREX recevaient le gouverneur du Vermont, M. Phil Scott, qui a souligné la richesse des liens qui unissent le Québec et le Vermont, au-delà des relations commerciales. En raison de sa proximité géographique, mais aussi par les liens historiques qui unissent Vermontais et Québécois,  l’État du Vermont est un marché... En savoir plus
  2. Devant la décision rendue aujourd’hui par la Cour suprême du Canada confirmant la validité quant à la création d’une Commission pancanadienne des valeurs mobilières, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) rappelle l’importance pour le Québec de maintenir son propre système de réglementation des valeurs mobilières. « Cette décision vient affaiblir le Québec... En savoir plus
  3. Relevant du Président-directeur général, le titulaire du poste s’assure du bon fonctionnement du bureau et de la saine gestion des ressources de l’organisation (financières, humaines, matérielles, informationnelles). Il administre et analyse l’application des procédures comptables pour rendre compte de la situation de l’organisation et est garant des politiques et procédures internes. Il est responsable de... En savoir plus
Ce type de contenu vous intéresse? Abonnez-vous au FCCQeXpress, le bulletin bi-mensuel de la FCCQ. On y retrouve toute l’actualité de la Fédération et de nos partenaires!