Clé 3

La technologie, moteur de productivité

Clé
nº 1
Des compétences créatrices de richesse

Clé
nº 2
Investir plus, investir mieux

Clé
nº 3
La technologie, moteur de productivité

Clé
nº 4
Des infrastructures nécessaires à notre développement

Clé
nº 5
Les transitions énergétiques, une opportunité autant qu'une nécessité

Clé
nº 6
Libérer l'initiative

Il n’y a pas de miracle : à terme, aucune société ne s’enrichit plus vite que n’augmente sa productivité. À ce chapitre, la performance du Québec est inquiétante.

Selon une étude de Deloitte, de 2002 à 2012, la productivité par heure travaillée s’est accrue de 11 % dans le secteur manufacturier québécois, soit 1 % par an. Pendant ce temps, la productivité augmentait de 33 % en Allemagne, de 53 % aux États-Unis et de 91 % en Corée du Sud . Avec de tels écarts, l’industrie manufacturière québécoise ne peut demeurer concurrentielle.

La technologie est un des socles importants de la croissance de la productivité.

L’innovation, mais plus que l’innovation

Pour l’entreprise, deux sources de technologies existent : celles qu’elle développe elle-même, ou celles qu’elle acquiert, intégrées dans des machines, des systèmes informatiques ou obtenues sous licence, par exemple.

 Téléchargez le:

Nos recommandations

Accélérer la croissance de la productivité

Miser sur une meilleure intégration des technologies existantes tout en créant
de nouvelles opportunités d’innover.

  • Déplacer une partie de l’aide actuellement consentie à la R&D vers des programmes et des mesures fiscales permettant d’accélérer l’adoption de technologies existantes, afin d’améliorer significativement la productivité des entreprises.