Clé 2

Investir plus, investir mieux

Clé
nº 1
Des compétences créatrices de richesse

Clé
nº 2
Investir plus, investir mieux

Clé
nº 3
La technologie, moteur de productivité

Clé
nº 4
Des infrastructures nécessaires à notre développement

Clé
nº 5
Les transitions énergétiques, une opportunité autant qu'une nécessité

Clé
nº 6
Libérer l'initiative

L’investissement sous-tend l’accroissement de la capacité productive et de la productivité d’une économie. Création de richesse et investissement vont donc de pair.

Le Québec est une terre d’accueil généralement propice aux investissements. Deux enjeux doivent néanmoins nous préoccuper : notre compétitivité fiscale et l’offre de capitaux aux entreprises en phase de croissance.

La concurrence pour les capitaux

Le capital financier recherche les projets qui lui promettent le meilleur rapport risque/rendement, où que ce soit dans le monde. Après taxes et impôts.

Le Québec offre beaucoup d’avantages aux investisseurs et la fiscalité québécoise est relativement concurrentielle. Notre défi se situe au sud de la frontière. La réforme fiscale américaine est en voie de modifier notre rapport concurrentiel avec les États-Unis.

Capital de croissance

Les méthodes de Dans l’ensemble, l’offre de capital pour les entreprises est adéquate au Québec. Il subsiste une faiblesse dans le marché des capitaux pour les entreprises au stade de la croissance : après le démarrage, mais avant l’arrivée des investisseurs en capital de risque. Le gouvernement pourrait stimuler ce segment par une mesure fiscale ciblée.

 Téléchargez le:

Nos recommandations

Répondre aux besoins des entreprises en croissance

Assurer la compétitivité et l’attractivité du Québec, par des mesures fiscales.

  • Augmenter l’offre de capital pour les entreprises au stade de la croissance qui leur permettront d’augmenter la capacité de production et de distribution.
  • Évaluer régulièrement l’efficacité des dépenses fiscales et budgétaires pour s’assurer que l’État québécois dispose d’une marge de manoeuvre suffisante pour offrir des mesures fiscales attrayantes pour l’investissement, tout en respectant les principes d’équilibre budgétaire.
  • Offrir la pleine déductibilité des dépenses en capital, dans l’année où la dépense est effectuée, notamment pour les secteurs de l’extraction et de la fabrication.